westernmaniac
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Manga : le contenu du Tome 10 Collector de L’Atelier des Sorciers ...
Voir le deal
Le Deal du moment :
One-Punch Man Tome 25 en édition Collector : ...
Voir le deal
9.90 €

A bout de souffle - Jean Luc GODARD - 1959

3 participants

Aller en bas

A bout de souffle - Jean Luc GODARD - 1959 Empty A bout de souffle - Jean Luc GODARD - 1959

Message  Faja Jeu 20 Jan - 16:29

Je viens de revoir ce film en DVD ( Collection Le Cinéma du " MONDE " ) et je me rends compte qu'il n'a jamais fait l'objet d'un forum.

Tout le monde connaît l'histoire : Michel ( J.P. Belmondo ), un petit truand recherché pour le meurtre d'un policier vit ses derniers jours à Paris où il retrouve Pat ( Jean Seberg ), une jeune étudiante américaine.

Tout le monde sait aussi qu'avec ce premier long métrage réalisé avec peu de moyens mais beaucoup d'inventivité, GODARD dynamite les vieilles conventions cinématographiques.
Les dialogues prononcés d'un ton monocorde ne sont souvent qu'un collage de monologues ; les prises de vue font des sauts de puce incessants ; et les amants font l'amour sous des draps blancs, comme des fantômes.
Bien qu'il soit un jalon majeur de l'histoire du cinéma français, ce froid exercice de style ne donne finalement naissance qu'à un film mineur.

En revanche, ce dont je ne me souvenais plus, c'est qu'il rend indirectement hommage à 2 géants du cinéma américain :

- Robert ALDRICH : au début du film, Michel passe devant une affiche de " Ten seconds to Hell " ( Tout près de Satan ) avec Martine Carol, Jeff Chandler et Jack Palance, un thriller sorti à Paris en septembre 1959.

- Budd BOETTICHER : à la fin du film, Michel et Pat assistent à la projection de " Westbound " ( Le courrier de l'or ) avec Randolph Scott, Virginia Mayo et Karen Steele, un western sorti à Paris en septembre 1959 également.

Et GODARD remonte un peu dans mon estime !
Mais ça ne m'empêche pas de préférer définitivement à son film, un autre film sorti la même année, réalisé par un jeune cinéaste également, figure historique de la Nouvelle Vague lui aussi mais moins provocateur : LES QUATRE CENTS COUPS de François TRUFFAUT qui raconte avec une tendresse bouleversante, les révoltes adolescentes d'Antoine Doinel.

Faja
Léon Klimosky

Messages : 104
Date d'inscription : 10/10/2021
Age : 72
Localisation : Nouvelle-Calédonie

Revenir en haut Aller en bas

A bout de souffle - Jean Luc GODARD - 1959 Empty Re: A bout de souffle - Jean Luc GODARD - 1959

Message  old timer Jeu 20 Jan - 18:04

Intéressant. Merci pour ces rappels "cinéphiliques"

Pour ma part je me souviens surtout de Belmondo devant un cinéma regardant des photos d'Humphrey Bogart. Est-ce qu'on voit de quel film il s'agit ? Sans doute une reprise car Bogart était mort depuis quelques années déjà.

De toutes façons ce film reste un régal pour voir à quoi ressemblait la France à l'époque, les rues, les gens, les magasins, les costumes, les bagnoles; un vrai reportage sur la vie en 1959 !

old timer
Sergio Leone

Messages : 1761
Date d'inscription : 20/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

A bout de souffle - Jean Luc GODARD - 1959 Empty RE : A bout de souffle - Jean Luc GODARD - 1959

Message  Faja Ven 21 Jan - 17:15

Il s'agit du film PLUS DURE SERA LA CHUTE de Mark Robson avec H. Bogart et Rod Steiger, en 1956.
C'est le dernier film de Bogart qui est mort le 14 janvier 1957.
Le face à face Belmondo/Bogart par photo interposée est assez stupéfiant, une forme d' hommage je pense.

Faja
Léon Klimosky

Messages : 104
Date d'inscription : 10/10/2021
Age : 72
Localisation : Nouvelle-Calédonie

Revenir en haut Aller en bas

A bout de souffle - Jean Luc GODARD - 1959 Empty Re: A bout de souffle - Jean Luc GODARD - 1959

Message  cyberpunk Jeu 17 Fév - 1:17

Ce film m'a toujours fait c.... Rolling Eyes ; la réplique "Si vous n'aimez pas la mer, si vous n'aimez pas la montagne, si vous n'aimez pas la ville, allez vous faire foutre" est ridicule, de la provoc' à deux balles; encore aujourd'hui on nous gonfle avec Godard; heureusement qu'il y avait aussi Truffaut, Chabrol voire même Rohmer qui nous prenaient pas la tête...
cyberpunk
cyberpunk
Sergio Leone

Messages : 2769
Date d'inscription : 15/04/2010
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

A bout de souffle - Jean Luc GODARD - 1959 Empty RE : A bout de souffle - Jean Luc GODARD - 1959

Message  Faja Jeu 17 Fév - 16:55

C'est vrai, cette réplique de Belmondo est assez con..sternante.
Mais on peut en entendre aussi une autre d'un niveau très supérieur et vacharde pour ceux qui rêvent d'entrer à l'Académie française : quand Jean SEBERG demande à un écrivain " quelle est votre grande ambition dans la vie ? ", il répond " devenir immortel et puis mourir ".

En plus, celui qui joue le rôle de l'écrivain c'est l'immense Jean-Pierre MELVILLE lui-même.
Pour l'entendre et le voir, ça vaut quand même le coup d'être obligé de se fader un film de Godard !

Faja
Léon Klimosky

Messages : 104
Date d'inscription : 10/10/2021
Age : 72
Localisation : Nouvelle-Calédonie

Revenir en haut Aller en bas

A bout de souffle - Jean Luc GODARD - 1959 Empty Re: A bout de souffle - Jean Luc GODARD - 1959

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum