westernmaniac
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
One Piece : pas de tome Collector 25 ans prévu chez Glénat ?
Voir le deal

Les proies- The Beguiled- Don Siegel- 1971.

2 participants

Aller en bas

Les proies- The Beguiled- Don Siegel- 1971. Empty Les proies- The Beguiled- Don Siegel- 1971.

Message  Richards Dim 22 Juil - 11:18

Les proies- The Beguiled- Don Siegel- 1971. Les-pr10

Hier soir sur RTL 9...


Les proies- The Beguiled- Don Siegel- 1971. 36417010

Clint Eastwood est un caporal nordiste bléssé au combat.
Il trouve refuge dans un pensionnat de jeunes filles sudiste.
Il va séduire une élève, une professeure et la directrice.
La jalousie s'en mêle...Elles décident de s'en débarasser...


Les proies- The Beguiled- Don Siegel- 1971. Les-pr11

La directrice: un passé pour le moins trouble.



Les proies- The Beguiled- Don Siegel- 1971. Les-pr12

La professeure: une vierge effarouchée.



Les proies- The Beguiled- Don Siegel- 1971. Les-pr13

Une élève qui n'a pas froid aux yeux.



Les proies- The Beguiled- Don Siegel- 1971. Les-pr14

L'esclave le tente aussi.



Les proies- The Beguiled- Don Siegel- 1971. 36417011

Le pensionnat au grand complet (sauf la prof) décide de se débarrasser de l'intrus.



Un film fort, très bien interprété, avec des scènes un peu osées pour l'époque.
Les interprètes fémines sont parfaites et Eastwood est dans un contre-emploi total...
Richards
Richards
Sergio Corbucci

Messages : 960
Date d'inscription : 18/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les proies- The Beguiled- Don Siegel- 1971. Empty Re : Les Proies - The Beguiled - Don Siegel - 1971

Message  Faja Mar 15 Fév - 5:54

Si comme moi, vous venez de revoir ( ou de voir ) ce chef d'œuvre vénéneux, fermez les yeux un court instant et rouvrez-les : ce n'était qu'un rêve pervers ou un terrifiant cauchemar.
Tombé d'un arbre, le démon blessé à tête d'ange et habillé de l'uniforme bleu des soldats de l'Union qui au début du film a été introduit dans une vénérable (?) institution pour jeunes filles sudistes, en a été enfin expulsé, emmailloté dans un grossier linceul.
Tout est rentré dans l'ordre.

Don SIEGEL a dit lui-même à propos de son film : " On commence en noir et blanc. On termine en noir et blanc. On commence et on finit avec Clint Eastwood et les champignons ".
Effectivement le début et la fin se confondent, comme si rien ne s'était passé.

Si vous n'avez jamais vu ce chef d'œuvre vénéneux, regardez-le de toute urgence.

Faja
Léon Klimosky

Messages : 104
Date d'inscription : 10/10/2021
Age : 72
Localisation : Nouvelle-Calédonie

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum