Pile je te tue, face tu es mort, on m'appelle Alléluia - Testa t'ammazzo, croce... sei morto mi chiamano Alleluja - Giuliano Carnimeo - 1971

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pile je te tue, face tu es mort, on m'appelle Alléluia - Testa t'ammazzo, croce... sei morto mi chiamano Alleluja - Giuliano Carnimeo - 1971

Message  Sartana le Mar 13 Avr - 0:33

Pile je te tue, face tu es mort, on m'appelle Alléluia.
Titre VO : Testa t'ammazzo, croce... sei morto mi chiamano Alleluja.
Film d’Anthony Ascott (aka Giuliano Carnimeo) avec George Hilton, Charles Southwood et Roberto Camardiel.

Alléluia est ce qu’on peut appeler une réussite du western italien comique. Maximilien, empereur du Mexique, veut acheter des mitrailleuses pour se débarrasser des révolutionnaires. Il envoie le payement à son fournisseur sous la forme de bijoux. Alléluia, lui, est chargé par le général Ramirez de récupérer ces bijoux pour le compte des révolutionnaires. Mais une bonne-sœur, des hors-la-loi, un Prince russe et les soldats de Maximilien comptent bien l’en empêcher.

Anthony Ascott commence a bien avoir compris premièrement ce qu’attend le public italien d’un western en 1971 (de la rigolade alla Trinita), mais deuxièmement qu’il a droit tout de même à un bon scénario et à un peu de violence. Sans aucune violence, un western est ridicule. Il applique ces deux principes à ce film, qui représentent ce que personnellement j’attendais d’un western comique. On a droit à des bonnes bagarres jamais gratuites et toujours justifiées, autant de rebondissements que dans un Castellari, de l’humour à froid, au gag ultime et légendaire de la machine à coudre mitrailleuse et à Charles Southwood qui nous régale d’un Prince russe qui appelle tout le monde « paysan » et veut qu’on l’appelle « Altesse ». La musique est parodique sans être ridicule (à un moment on croirait entendre la musique du clan des siciliens) et la réalisation souvent caméra à l'épaule est moins gerbogène qu'à l'accoutumée chez Ascott, et les plans sont recherchés malgré les zooms énervants cher au réalisateur.

Pour être honnête, je me dois de dire qu’on m’appelle Alléluia a quelques défauts : parfois, des astuces scénaristiques font que l’on a pas le dénouement de certaines scènes. Ex : Alléluia est attaché et dit à son futur tortionnaire : « Tu sais, si tu me fâches, ça va vraiment barder ». Ensuite on a une scène avec la bonne sœur, puis retour sur le perso d’Alléluia : les gredins sont attachés à la place d’Alléluia, et ce dernier lance « j’vous avais dit de pas m ‘énerver » et il repart. C’est amusant, mais un peu facile. Sinon, le perso du Prince russe nous rappelle que le western a du mal a être original et fait dans la surenchère d’exotisme, il ne tardera pas dès 1973 a faire des kung-fu westerns. On n’échappe pas au laxatif dans la tambouille des bandits, mais on échappe au bruit de pets. Ouf !

On peut voir dans les gueules l’éternel Rick Boyd qui joue avec la bonne sœur et un scorpion : j’en dit pas plus. Camardiel s’amuse comme un fou et est sympathique comme un Fernando Sancho qui a un peu picolé : la bonne humeur est de mise.

Pour finir en faisant une ouverture, Ascott et Georges Hilton iront trop loin dans la parodie en faisant la suite d’Alléluia qui m’a l’air daubesque et les 2 Tresette. Pour avoir vu il y a longtemps le premier Tresette, je peux vous dire que ça vole pas haut. Si je le trouve, je me forcerais pour vous livrer une critique, mais je pense que vous comme moi on est pas pressé.

Bref ! À dégotter absolument par tous moyens !

8.5/10
avatar
Sartana
Enzo G. Castellari

Messages : 239
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pile je te tue, face tu es mort, on m'appelle Alléluia - Testa t'ammazzo, croce... sei morto mi chiamano Alleluja - Giuliano Carnimeo - 1971

Message  El Puro le Lun 4 Oct - 13:20


George Hilton


Roberto Camardiel


Agatha Flori


Charles Southwood


Aldo Barberito


Franco Pesce
avatar
El Puro
Michele Lupo

Messages : 418
Date d'inscription : 20/09/2010
Localisation : Allemagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pile je te tue, face tu es mort, on m'appelle Alléluia - Testa t'ammazzo, croce... sei morto mi chiamano Alleluja - Giuliano Carnimeo - 1971

Message  stéphane le Ven 8 Oct - 8:10





avatar
stéphane
Michele Lupo

Messages : 487
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 57
Localisation : Côte d'Ivoire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pile je te tue, face tu es mort, on m'appelle Alléluia - Testa t'ammazzo, croce... sei morto mi chiamano Alleluja - Giuliano Carnimeo - 1971

Message  Edocle le Mar 10 Juil - 8:27

Trinita a écrit: En plus il y a des gadgets que je n'avais pas encore vu comme la mitrailleuse transformée en machine à coudre.

Moi je dirai plutot la machine à coudre transformée en mitrailleuse ... et à l'époque l'accessoiriste ne s'était pas donné beaucoup de mal pour camoufler la marque ... juste un petit coup de pinceau
Ce n'était pas encore la mode du sponsoring des marques dans les films !



et en action ...



Pour les fanatiques, les deux captures ci-dessus proviennent de la version française
qui est au format, complète et de bonne qualité !
Amicalement E.

_________________
avatar
Edocle
Sergio Leone

Messages : 3436
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 71
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pile je te tue, face tu es mort, on m'appelle Alléluia - Testa t'ammazzo, croce... sei morto mi chiamano Alleluja - Giuliano Carnimeo - 1971

Message  Edocle le Mar 9 Oct - 11:42

Edocle a écrit:... de la version française
qui est au format, complète et de bonne qualité !
Amicalement E.

Eh ben non ! Il en manque deux bonnes minutes !!!
La version italienne elle, est complète !!!
Donc... pirat

Quand au coup de pinceau du décorateur, puisqu'on m'a posé la question
je précise que c'est la transformation de la marque SINGER en SENGER... Very Happy
On voit bien que le premier "E" est tout étroit par rapport aux autres lettres...

_________________
avatar
Edocle
Sergio Leone

Messages : 3436
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 71
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pile je te tue, face tu es mort, on m'appelle Alléluia - Testa t'ammazzo, croce... sei morto mi chiamano Alleluja - Giuliano Carnimeo - 1971

Message  Richards le Dim 4 Nov - 20:07

Je l'ai vu en version italienne et franchement, j'ai pas aimé et ce, pour les mêmes raisons que certains l'ont apprécié. Le personnage du Russe? Ben non, j'ai du mal. La bagarre à la blanchisserie chinoise n'en finit pas...
Bon, je vais pas tout reprendre. Ce n'est pas du tout ainsi que je conçois le western. Mais, hein, chacun ses goûts et je respecte ceux des autres. Embarassed
avatar
Richards
Sergio Corbucci

Messages : 961
Date d'inscription : 18/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pile je te tue, face tu es mort, on m'appelle Alléluia - Testa t'ammazzo, croce... sei morto mi chiamano Alleluja - Giuliano Carnimeo - 1971

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum