Alléluia défie l'ouest - Il West ti va stretto, amico… E arrivato Alleluja - 1972 - Giuliano Carnimeo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alléluia défie l'ouest - Il West ti va stretto, amico… E arrivato Alleluja - 1972 - Giuliano Carnimeo

Message  Sartana le Mar 13 Avr - 0:34

Alléluia défie l’ouest
Titre VO : Il West ti va stretto, amico… E arrivato Alleluja
Film d’Anthony Ascott (aka Giuliano Carnimeo) avec George Hilton, Lincoln Tate, et Roberto Camardiel, 1972.

Une première aventure d’Alléluia a été réalisé en 1971 par la même équipe : http://western-maniac.forum-pro.fr/western-europeen-les-films-vos-avis-vos-documents-f1/pile-je-te-tue-face-tu-es-mort-on-m-appelle-alleluia-testa-t-ammazzo-croce-sei-morto-mi-chiamano-alleluja-giuliano-carnimeo-1971-t471.htm

Le général Ramirez, toujours révolutionnaire, recontacte Alléluia, et lui confie cette fois la mission de retrouver une statuette sacrée pour les indiens. Celui qui possède ce fêtiche se verra aider dans le conflit par 10 000 guerriers. Ferguson, un homme d’affaires peu scrupuleux, et Archie, un écossais fraichement débarqué au Mexique, comptent bien eux aussi mettre la main sur la statuette.

Une fois de plus dans l’univers du western comique, le scénario est un prétexte à ce que des situations cocasses se succèdent les unes aux autres. L’histoire est la même que la précédente : le russe a été changé par un écossais, les bijoux en une statuette, et les soldats de Maximilien sont ici des vrais autrichiens à casque à pointe.

Anthony Ascott a réuni autour de lui les mêmes acteurs que pour le premier opus, à l’exception de Charles Southwood, remplacé pour l’occasion par Lincoln Tate. Tito Carpi s’est chargé du scénario et Stelvio Cipriani de la musique. Cette dernière n’est vraiment pas exceptionnelle, faisant plus penser à du bruit de fond qu’à aure chose.

Les gags sont poussifs pour la plupart. La surenchère est de mise, et la gadgetisation plus présente que jamais : Alléluia utilise un lance-grenade, une machine à écrire (qui ne fait pas mitrailleuse ) et les bagarres sont dignes d’On continue à l’appeler Trinita, avec le poncif des coups de poêle (ici repris 2 fois en une heure et demie de film ) et autre jet de farine…
Anthony Ascott a malheureusement supprimé les éléments de violence contenus dans le 1er opus des aventures d’Alléluia, au profit de la bonne vieille bagarre. J’ai dénombré seulement 3 morts attribué à Alléluia, ce qui comparé au premier opus est dérisoire. L’humour garde une certaine tenue, mais sombre au détour d’une scène ou l’autre dans la misogynie dans ce quelle a de plus désolant et inutile : Alléluia entre dans une chambre, une femme (fatale) est attachée à un lit. Alléluia s’approche des liens, fait un double nœud, lui dit « Désolé » en rigolant et repart. Bon, on aurait pu s’en passer…
L’humour lourdingue et inutile est encore présent lorsque, désirant entrer dans une hacienda, Alléluia arrive devant le garde sur le rempart, le regarde, sort lentement un club de golf, et tire sa balle en plein dans le visage du planton. Bof bof…

Certains gags fonctionnent en revanche à merveille comme Alléluia qui, assiégé avec le général Ramirez, tape son contrat d’embauche à la machine à écrire tandis que les balles sifflent et les boulets tonnent ! Les rebondissements sont (comme toujours chez Ascott) très bien amenés et la chorégraphie des déplacements des personnages, des scènes d’action, toujours magnifiquement réalisée. Les bagarres sont justifiées et jamais inexpliquées comme souvent chez les westerns italiens « comiques », en particulier en 1972.

Bref, Alléluia défie l’ouest porte bien son titre français, attendu qu’il s’agit véritablement d’une aventure d’un héros qui pourrait aussi bien se passer dans d’autres circonstances et un autre contexte. On ne s’étonnerait pas d’un « Alléluia contre la mafia » ou « Les flibustiers contre Alléluia », comme l’ont fait Ciccio et Franco Ingrassia, deux comiques italiens qui ont parodié tous les genres cinématographiques.
Alléluia défie l’ouest annonçait tout de même mieux au vu de son casting et de son équipe technique. Ce qui manque à mon sens est qu’Ascott n’assume pas ce film est ne savait pas s’il devait faire un vrai film burlesque ou un western comique. Il trouvera la solution à ce problème l’année suivante avec Lo chiamavano Tresette… giovaca sempre col morto, qui assumera totalement son côté burlesque et déjanté.
Pour Tresette, voir le lien vers la critique de Breccio : http://westernmovies.free.fr/Forums/vie ... highlight=

6/10

Où trouver Alléluia défie l’ouest ? Il est sorti en VHS VF, mais en très petite quantité (impossible à trouver maintenant). Reste la TV italienne, ou les DVD italiens.

Sartana
Enzo G. Castellari

Messages : 239
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alléluia défie l'ouest - Il West ti va stretto, amico… E arrivato Alleluja - 1972 - Giuliano Carnimeo

Message  Edocle le Mar 15 Mar - 12:21

Jubilatoire où désolant ?
C'est selon....
Deux situations étranges et inhabituelles....






lol!

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3339
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alléluia défie l'ouest - Il West ti va stretto, amico… E arrivato Alleluja - 1972 - Giuliano Carnimeo

Message  Trinita le Mar 15 Mar - 17:31

Je l'ai jamais vu celui là. C'est le deuxième ou le premier volet de la série ?

_________________
Quand on n'a pas d'argent, faut utiliser son cerveau (Luigi Cozzi)
L'alcool peut être le pire ennemi d'un homme, mais la bible nous dit d'aimer nos ennemis (Frank Sinatra)

Trinita
Sergio Leone

Messages : 5323
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 33
Localisation : Angers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alléluia défie l'ouest - Il West ti va stretto, amico… E arrivato Alleluja - 1972 - Giuliano Carnimeo

Message  Edocle le Mar 15 Mar - 23:46

Le second et d'après la critique italienne le meilleur des
Westerns comiques...
Patience ça vient... confused lol!

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3339
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alléluia défie l'ouest - Il West ti va stretto, amico… E arrivato Alleluja - 1972 - Giuliano Carnimeo

Message  Trinita le Mer 16 Mar - 21:52

Merci pour l'info Edocle. Wink

_________________
Quand on n'a pas d'argent, faut utiliser son cerveau (Luigi Cozzi)
L'alcool peut être le pire ennemi d'un homme, mais la bible nous dit d'aimer nos ennemis (Frank Sinatra)

Trinita
Sergio Leone

Messages : 5323
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 33
Localisation : Angers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alléluia défie l'ouest - Il West ti va stretto, amico… E arrivato Alleluja - 1972 - Giuliano Carnimeo

Message  Liko le Jeu 17 Mar - 19:27

J'avais commencé à le regarder en version italienne, ça avait l'air assez bon. Malheureusement ma maîtrise de l'italien trop sommaire a fait que j'ai craqué avant la fin...
Une chose que j'écoute régulièrement c'est la B.O signée Stelvio Cipriani, une pure merveille auditive dans sa totalité, c'est une des B.O que j'écoute le plus souvent avec le premier opus du même compositeur.
24 titres de bonheur, les thèmes comme "Galapagos" où "Viva Alleluja" sont une réussite, l'ensemble de l'album est excellent, à l'écoute on est loin de penser à un western comédie, mais plus à un classique du genre.



Liko
Enzo G. Castellari

Messages : 294
Date d'inscription : 07/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alléluia défie l'ouest - Il West ti va stretto, amico… E arrivato Alleluja - 1972 - Giuliano Carnimeo

Message  MARCHAND le Mar 22 Mar - 11:49

C'est vrai que cette comédie compte quelques gags pas très subtils.La caricature est parfois un peu lourde, tout le monde en prend plein la gueule: les allemands, les britanniques, les mexicains, les français, pas les italiens, tiens ?
Il y a quand même quelques bons moments déjà signalés.Personnellement, j'ai bien aimé la prestation de Raymond Bussières et son duo avec son insupportable perroquet. Wink

MARCHAND
Sergio Leone

Messages : 5473
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alléluia défie l'ouest - Il West ti va stretto, amico… E arrivato Alleluja - 1972 - Giuliano Carnimeo

Message  Edocle le Mar 22 Mar - 23:41

MARCHAND a écrit:Personnellement, j'ai bien aimé la prestation de Raymond Bussières et son duo avec son insupportable perroquet. Wink

Pour moi aussi une mention spéciale à notre Raymond Bussières national, remarquable en brocanteur-dragueur !
Le film est plutôt au dessus-du lot des westerns comiques
et se termine ma foi, par la plus belle fessée de tout l'Ouest !
Une bonne soirée en somme !
Merci Anne.... queen

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3339
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alléluia défie l'ouest - Il West ti va stretto, amico… E arrivato Alleluja - 1972 - Giuliano Carnimeo

Message  Trinita le Jeu 7 Juil - 21:15

Tout pareil j'ai beaucoup aimé le rôle de Raymond Bussières. Very Happy
Quant au reste du film il est très plaisant à suivre et on ne s'ennuie pas une seconde. Hilton était vraiment bon dans ce type de rôle. Cool
En plus la fin finie sur une très bonne note. Wink
Bref, film à voir pour les amateurs de western comique. Pour les autres c'est à vos risques et périls. Laughing

_________________
Quand on n'a pas d'argent, faut utiliser son cerveau (Luigi Cozzi)
L'alcool peut être le pire ennemi d'un homme, mais la bible nous dit d'aimer nos ennemis (Frank Sinatra)

Trinita
Sergio Leone

Messages : 5323
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 33
Localisation : Angers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alléluia défie l'ouest - Il West ti va stretto, amico… E arrivato Alleluja - 1972 - Giuliano Carnimeo

Message  hugues le Ven 8 Juil - 10:34

Le vrai titre du film, ça pourrait être "Alleluia défie l'entendement" scratch

hugues
Enzo G. Castellari

Messages : 296
Date d'inscription : 12/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alléluia défie l'ouest - Il West ti va stretto, amico… E arrivato Alleluja - 1972 - Giuliano Carnimeo

Message  Trinita le Dim 10 Juil - 9:51

Deux lobby cards trouvées sur le net :

George Hilton/Lincoln Tate


Agata Flori



_________________
Quand on n'a pas d'argent, faut utiliser son cerveau (Luigi Cozzi)
L'alcool peut être le pire ennemi d'un homme, mais la bible nous dit d'aimer nos ennemis (Frank Sinatra)

Trinita
Sergio Leone

Messages : 5323
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 33
Localisation : Angers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alléluia défie l'ouest - Il West ti va stretto, amico… E arrivato Alleluja - 1972 - Giuliano Carnimeo

Message  JO le Sam 1 Oct - 13:39



Raymond Bussières, dans Star-Ciné Bravoure, N° 198 de décembre 1973. Alleluia défie l'Ouest devient, en roman-photos, Autour de lui que des cadavres...

JO
Sergio Leone

Messages : 4205
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alléluia défie l'ouest - Il West ti va stretto, amico… E arrivato Alleluja - 1972 - Giuliano Carnimeo

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:15


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum