westernmaniac
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon EV6.5 : où trouver le ...
Voir le deal

Niagara - 1953 - Henry Hathaway

2 participants

Aller en bas

Niagara - 1953 - Henry Hathaway Empty Niagara - 1953 - Henry Hathaway

Message  Faja Sam 10 Fév - 0:11

Niagara - 1953 - Henry Hathaway Screen19

Dans un hôtel, au pied des chutes du Niagara, côté canadien, Georges Loomis (Joseph COTTEN) et sa femme Rose (Marilyn MONROE) un couple en bout de course, font la connaissance de Ray Cutler (Casey ADAMS) et de son épouse Polly (Jean PETERS) en voyage de noces.
Avec l'aide de son amant, Rose projette de se débarrasser de son mari dont le comportement lui devient de plus en plus insupportable.
Mais tout ne se passe pas comme prévu.


Cette œuvre remarquablement réalisée par Henry HATHAWAY -qui est loin d'être un tâcheron comme certains le présentent- et écrite par Charles BRACKETT, le scénariste du génial Boulevard du Crépuscule de Billy WILDER (1950), est assez déconcertante : elle débute comme un film publicitaire sur les célèbres chutes du Niagara, puis se cristallise autour de deux couples que tout oppose pour ensuite se transformer en intrigue criminelle avant de s'achever en film catastrophe.

C'est la très désirable Marilyn MONROE qui agrège ces éléments disparates.
Bien qu'elle n'apparaisse que durant quelques séquences seulement et que ses lignes de dialogues soient peu nombreuses, elle occupe une place prépondérante.
Henry HATHAWAY ne la met pas en scène, il la met en formes, tellement ce qui l'habille la sculpte ; et sa démarche chaloupée fascine sa caméra qui s'attarde sur elle démesurément.
Marilyn flamboie dans ses tenues colorées et moulantes qui attirent les regards, avant de disparaître, aussi éphémère qu'un arc-en-ciel.
Le temps sans elle semble alors une éternité jusqu'au moment où, dans un final à la fois réaliste et symbolique, elle se métamorphose en une tumultueuse rivière nommée Niagara qui entraîne inexorablement dans ses chutes celui qui s'en approche.
Un mythe est né.

Faja
Enzo G. Castellari

Messages : 245
Date d'inscription : 10/10/2021
Age : 74
Localisation : Nouvelle-Calédonie

Revenir en haut Aller en bas

Niagara - 1953 - Henry Hathaway Empty Re: Niagara - 1953 - Henry Hathaway

Message  Rex Lee Sam 10 Fév - 8:41

Faja a écrit:
Henry HATHAWAY ne la met pas en scène, il la met en formes, tellement ce qui l'habille la sculpte ; et sa démarche chaloupée fascine sa caméra qui s'attarde sur elle démesurément.
Marilyn flamboie dans ses tenues colorées et moulantes...


En effet...

Niagara - 1953 - Henry Hathaway Vlcs1619

Niagara - 1953 - Henry Hathaway Vlcs1620

Je suis d'accord avec Faja: ce film est remarquable et on sent l'influence d'Hitchcock dans certaines séquences et dans certains plans...qui influenceront peut-être à leur tour Sir Alfred. (De mémoire: l'horloge/ le clocher de Vertigo; la ville déserte / quartier de Londres désert dans L'Homme qui en savait trop...)

Pas de doute, Hathaway est un grand réalisateur, même si sa filmographie compte quelques films mineurs!

_________________
Niagara - 1953 - Henry Hathaway Fernan11

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?
Rex Lee
Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 6377
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 68
Localisation : 19

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum