westernmaniac
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-43%
Le deal à ne pas rater :
Trampoline 244cm – Woodsun (6-9 ans)
79 € 139 €
Voir le deal
-42%
Le deal à ne pas rater :
Acer Chromebook Plus Vero 514 – PC portable 14″ (via ODR 50€)
319.99 € 549.99 €
Voir le deal

Tokyo Godfathers - 2003 - Satoshi Kon

2 participants

Aller en bas

Tokyo Godfathers - 2003 - Satoshi Kon Empty Tokyo Godfathers - 2003 - Satoshi Kon

Message  cyberpunk Mer 11 Jan - 3:04

"Gin, un homme ruiné, Hana, une femme transgenre versant volontiers dans le sentimental et Miyuki, une adolescente fugueuse, vivent dans la rue. Un soir de Noël à Tokyo, les trois sans-abris trouvent un bébé au milieu des ordures et une clé de consigne de gare dans son couffin. Ils décident alors de retrouver la mère du nouveau-né, qu'ils appellent Kiyoko « enfant pur » en attendant. Commence pour eux une formidable aventure qui, par un incroyable concours de circonstances, les confrontera en six jours1 à leurs passés respectifs."wiki

Un conte de Noël bien sympathique et émouvant à l'animation magnifique nous faisant découvrir un Tokyo réaliste et enneigé; on est pas loin du néo-réalisme italien avec ses personnages marginaux; peut être qu'on pourra déconseiller le film aux tout petits; on notera une scène d'ultra violence rappelant celle de l'agression du clochard dans "Orange Mécanique" .
ps: ce film serait inspiré par "Le Fils du Désert" de John Ford

Tokyo Godfathers - 2003 - Satoshi Kon Tokyo-10

cyberpunk
cyberpunk
Sergio Leone

Messages : 2961
Date d'inscription : 15/04/2010
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Tokyo Godfathers - 2003 - Satoshi Kon Empty Re: Tokyo Godfathers - 2003 - Satoshi Kon

Message  Hombre Mer 11 Jan - 9:59

cyberpunk a écrit:
ps: ce film serait inspiré par "Le Fils du Désert" de John Ford
Tokyo Godfathers - 2003 - Satoshi Kon Tokyo-10
Concernant le Fils du Désert, il a aussi inspiré Trois Hommes et Un Couffin pour ne citer que celui-là.
Mais le réalisateur japonais a de même fait un bon nombre d'émules et admirateurs parmi des auteurs, artistes ou réalisateurs.

Avec Satoshi Kon, il y a dans tous ses films (et sa série Paranoïa Agent) une violence latente qui explose un moment donné dans son récit. Même dans un film plus "zen" comme Millenium Actress . On peut voir de plus ce paroxysme de la violence par le scénario de Kon sur "Magnetic Rose" entre-autres, dans le collectif "Memories" dirigé par Katsuhiro Ôtomo .
On sait d'ailleurs que le réalisateur de Akira n'a pas voulu participer au documentaire "Satoshi Kon L'Illusionniste", car Ôtomo n'a vraiment pas apprécié son expérience avec Satoshi Kon. Ce dernier ayant la réputation d'un caractère difficile, et n'accordant très peu d'importance aux idées des autres.
Mais je conseille tout de même ce documentaire où les longs métrages (4 en tout) de Kon sont décortiqués en détail, et en particulier Tokyo Godfathers dont on cite en effet, l'influence sur celui-ci du film de Ford.
Un film sur les marginaux d'une grande ville, avec des aspects tragiques. À ne pas conseiller à un trop jeune public, effectivement.
Hombre
Hombre
Sergio Leone

Messages : 2321
Date d'inscription : 14/12/2010
Localisation : Québec

http://triskellassocies.blogspot.ca/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum