westernmaniac
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-62%
Le deal à ne pas rater :
DODO Oreiller Grand luxe Quallofil Allerban 60×60 cm
14.99 € 39.91 €
Voir le deal

Kill. 1971. Romain Gary.

Aller en bas

Kill. 1971. Romain Gary. Empty Kill. 1971. Romain Gary.

Message  Rex Lee Jeu 8 Avr - 7:55

Kill. 1971. Romain Gary. Kill10


Hamilton (James Mason), un agent de la brigade des stups, est envoyé en mission au Pakistan. Sa mission est de démanteler une puissante organisation de trafiquants (Aldo Sambrell, Tito Garcia, Luciano Pigozzi, Victor Israel, Cris Huerta) et de démasquer le chef du réseau (Curd Jurgens) qui ne peut appartenir qu'à Interpol. Bon, jusque là, ça va.
Emily Hamilton (Jean Seberg), l'épouse de l'agent en question, décide de se rendre elle aussi au Pakistan , en dépit de l'interdiction de son mari. Elle y arrive un jour avant, tranquille, (on a du mal à y croire) et y fait la rencontre improbable de Killian, dit Kill, (Stephen Boyd). Cet ex-flic a décidé de descendre tous les gros bonnets de la drogue. Bon, là, on frise le ridicule tant c'est enfantin. Kill et Emily tombent dans les bras l'un de l'autre. (C'est un euphémisme car on a droit à une longue scène torride au cours de laquelle J. Seberg a dû être doublée.) Et l'époux dans tout ça? Il va se ranger aux côtés d'Emily et de Kill pour exterminer les trafiquants. Mais, comme comme c'est un corrompu, vous devinez la fin...




Des questions qui restent sans réponse:
Ce film est-il réellement ce qu'il prétend être (un polar sérieux avec un justicier à la Bronson et à la Dirty Harry) ou est-il à prendre au second degré? Pourrait-il s'agir d'une parodie? (Le massacre final est filmé comme un ballet, au ralenti...) Film à thèse (éliminons cette racaille avant que d'autres jeunes meurent d'overdose) ou foutaise grand-guignolesque?
S'agit-il déjà d'une imposture de Romain Gary (avant l'affaire Ajar), lequel voudrait prouver qu'il peut être aussi réalisateur de mauvaises série B? Avec Gary, allez savoir!
Comment un double prix Goncourt peut-il écrire des dialogues aussi plats? Qui a supervisé le doublage? (Celui qui double Stephen Boyd ne sait pas jouer.)

Toujours est-il que ce film franco-germano-italo espagnol ne laisse pas indifférent.

Un lien:

http://filmochems.eklablog.com/police-magnum-kill-1971-vf-romain-gary-a154220962



Le DVD Bach:
Kill. 1971. Romain Gary. Dvd10



Une photo de tournage:
Kill. 1971. Romain Gary. Seberg10


Et des captures:

Kill. 1971. Romain Gary. Vlcs1077



Kill. 1971. Romain Gary. Vlcs1078




Kill. 1971. Romain Gary. Vlcs1080
Luciano Pigozzi / Cris Huerta


Kill. 1971. Romain Gary. Vlcs1081
Victor Israel


Kill. 1971. Romain Gary. Vlcs1082
Tito Garcia



Kill. 1971. Romain Gary. Vlcs1083
Le ballet final.

_________________
Kill. 1971. Romain Gary. Fernan11

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?
Rex Lee
Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 5807
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 65
Localisation : 19

Revenir en haut Aller en bas

Kill. 1971. Romain Gary. Empty Re: Kill. 1971. Romain Gary.

Message  higgins Jeu 15 Avr - 16:36

qualifié de navet surréaliste, un doc sur jean Seberg m'a donné envie de voir ce film...
Merci pour la présentation
higgins
higgins
Léon Klimosky

Messages : 162
Date d'inscription : 12/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum