westernmaniac
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich

5 participants

Aller en bas

En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich  Empty En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich

Message  cyberpunk Sam 16 Avr - 10:46

"Le détective privé Mike Hammer enquête sur la mort d'une jeune femme qu'il a connue furtivement. Ses investigations le mènent vers des enjeux qui le dépassent."allocine
 
Vu il y a pas mal de temps dans une salle du Quartier Latin, une aventure avec un Mike Hammer antipathique et sadique; un film prenant les thèmes du mythe de Pandore et du péril atomique, un film à l'atmosphère plutôt glauque.
 
En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich  12998394035d5e7
 
En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich  Imagedz
 


Dernière édition par cyberpunk le Sam 16 Avr - 17:40, édité 1 fois
cyberpunk
cyberpunk
Sergio Leone

Messages : 2781
Date d'inscription : 15/04/2010
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich  Empty Re: En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich

Message  Trinita Sam 16 Avr - 10:56

Vu en dvd il y a quelques temps et j'avais trouvé ça sympa et le personnage de Hammer j'adore. Very Happy

_________________
Mieux vos être mort et cool que mort et pas cool (Mickey Rourke dans Harley Davidson & l'homme aux santiags)
Trinita
Trinita
Sergio Leone

Messages : 6429
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 39
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich  Empty Re: En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich

Message  Trinita Dim 20 Oct - 10:11

Le 20 novembre les éditions carlotta annonce une sortie dvd et blu ray.Cool 

En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich  Djp6


_________________
Mieux vos être mort et cool que mort et pas cool (Mickey Rourke dans Harley Davidson & l'homme aux santiags)
Trinita
Trinita
Sergio Leone

Messages : 6429
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 39
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich  Empty Re: En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich

Message  Personne Jeu 24 Avr - 13:24

Trinita a écrit:Le 20 novembre les éditions carlotta annonce une sortie dvd et blu ray.Cool 

En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich  Djp6


Vu! Un très bon film noir, qui lorgne vers le fantastique vers la fin. Notons le générique avec un défilement façon Star Wars, une fin façon 'Aventuriers de l'Arche Perdue'... Un métrage qui a dû être 'film de chevet' de beaucoup de réals de la nouvelle vague hollywoodienne...

Bien aimé Ralph Meeker en Mike Hammer.

Copie Blu-ray correcte, mais la copie n'est pas super nickel...

_________________
En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich  Cinemascope
Personne
Personne
Sergio Leone

Messages : 6776
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 53
Localisation : Lone Pine, CA

Revenir en haut Aller en bas

En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich  Empty Re: En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich

Message  Rex Lee Sam 18 Nov - 18:49

En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich  En-qua10

Un résumé un peu plus complet:

Une nuit en rase campagne, Mike Hammer tente de venir en aide à une inconnue, Christina, femme en fuite et affolée. Ils sont rattrapés par les poursuivants et Hammer échappe de peu à la mort. À sa sortie de l'hôpital, il retrouve sa peu reluisante vie de détective privé. Par maladresse son ami policier Pat Murphy attire son attention sur les mystères qui entourent le faux accident dont il a été victime. Comprenant qu'il y a quelque chose d'important derrière cette affaire apparemment banale, Hammer mène alors sa propre enquête, avec l'aide de sa secrétaire et maîtresse Velda. Retrouvant le domicile de Christina, enquêtant parmi ce qui reste de ses connaissances car certains ont disparu dans des circonstances violentes, Hammer s'approche lentement du but, non sans éviter plusieurs tentatives de meurtre.

Son enquête le mène chez un gangster de haut niveau : Carl Evello. Hammer comprend que tous les protagonistes de l'affaire, la police, les différentes bandes de gangsters et maintenant lui aussi, sont à la recherche d'un objet dont il ignore cependant la nature. Pendant ce temps, des informateurs mettent Velda sur plusieurs pistes, ce qui complique l'enquête. Alors que Pat dispose d'informations qu'il ne veut pas donner à Mike, ce dernier parvient à retrouver Lily Carver, l'ex co-locataire de Christina, et qui va l'aider considérablement dans la résolution de l'énigme. Mais dans l'ombre, un personnage tire les ficelles, qui va réussir à mettre la main le premier sur l'objet, non sans dégâts considérables pour lui et pour tous les protagonistes.
(Wikipédia)



Je viens de revoir ce film noir sur un enregistrement un peu ancien. Je ne m'en souvenais pas bien, si ce n'est que c'était une histoire un peu confuse dont le dénouement m'avait laissé sur ma faim. Maintenant, tout est clair et tout s"explique grâce à cet article:

L’ouverture finale de la boîte est d’ailleurs au centre de toutes les controverses. Pendant des années le film se terminait sur l’ouverture de la boîte et un plan final nous montrant l’incendie de la maison où elle était cachée. Les questions fusèrent : Hammer échappe-t-il aux flammes ? Qu’en est-il de sa blessure par balle ? L’explosion va-t-elle s’étendre à la terre entière ? Que contient la boîte ? Un final énigmatique et sombre, précurseur de ce qu’affectionnera la Nouvelle Vague. Pourtant, le script de Bezzerides indique clairement que ni Hammer ni son assistante Velda ne périssent dans l’incendie de la maison de Malibu, au contraire, ils s’échappent et admirent le sinistre de la plage. En 1996, après de longues recherches infructueuses, l’écrivain-producteur Alain Silver retrouva la copie originale, fidèle au script. Encore aujourd’hui, nul ne sait pourquoi une version tronquée circula pendant tant d’années. Certains prétendent que la version raccourcie convenait aux ligues de vertu qui souhaitaient voir Mike Hammer disparaître afin qu’il expie ses pêchés. Alain Silver, lui, penche plutôt pour une erreur de manipulation qui a mené à amputer le film de quelques secondes cruciales. (Dave Garver, DVDCLASSIK)

J'avais donc vu la version tronquée!

Voici un lien vers cet article:
http://www.dvdclassik.com/critique/en-quatrieme-vitesse-aldrich



Le BR:

En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich  Jaquet11


Et des captures:



En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich  Disque10
Cloris Leachman (Christina) / Ralph Meeker (Hammer)




En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich  Disque11
Maxine Cooper (Velda)



En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich  Disque12
Jack Lambert (Sugar)  / Leigh Snowden (la copine de Sugar)  / Jack Elam (Charlie): membres de la bande d'Evello.



En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich  Disque13
Gaby Rodgers (Lily Carver)

_________________
En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich  Fernan11

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?
Rex Lee
Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 6049
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 66
Localisation : 19

Revenir en haut Aller en bas

En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich  Empty RE: En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert ALDRICH

Message  Faja Dim 16 Jan - 5:11

Dvd MGM de 2004 ( audio restauré et fin non tronquée ) revu plusieurs fois depuis plusieurs années ; hier encore par une journée très pluvieuse.
Et je ne m'en lasse jamais : l'intrigue est tellement foisonnante que le cerveau n'en retient pas tous les éléments et que l'effet de surprise est toujours là.

Après " Vera Cruz " western endiablé et cynique, ALDRICH nous offre avec " Kiss me Deadly " un thriller fulgurant dans lequel un détective privé abandonne provisoirement ses juteuses affaires d'infidélités conjugales afin d'enquêter sur la mort d'une femme rencontrée par hasard sur la route. Et le résultat de l'enquête fera l'effet d'une bombe...

Ce diamant noir, noir comme la nuit qui enveloppe la plupart des scènes du film, a pour écrin un somptueux Noir et Blanc qu'Aldrich anime avec sa virtuosité habituelle.
Dans un violent théâtre d'ombres où les apparences peuvent être trompeuses, la voyoucratie masculine règne en maître que ce soit en tirant les ficelles ou en essayant de démêler l'écheveau.
Et le femme, soumise, manipulée ou transformée en objet sexuel, ne peut pas exister sans l'homme, cet animal merveilleux, comme le dit avec ironie Christina au détective qu'elle rencontre au début du film : " Woman. The incomplete sex. And what does she
need to complete her ? Why, MAN, of course. Wonderful MAN."

ALDRICH ne nourrit aucune illusion sur l'âme humaine. Corruption et mensonge font bon ménage : " The liar's kiss that says "I love you" but means something else " dit Gabrielle au détective.
Et le Monde marche à l'envers, à l'image du générique du film : c'est le retour vers la barbarie. Aldrich essaie de l'humaniser avec la poésie : ce sont des vers extraits d'une œuvre d'une poétesse anglaise du XIXème siècle, Christina Rossetti ("Remember Me"), qui permettent au détective de résoudre une partie de l'énigme.
Mais quand à la fin du film, le policier prononce les mots "Manhattan Project. Los Alamos. Trinity", ce n'est plus de la poésie ; ce sont les noms de code du projet de recherche américain sur la bombe atomique et des premiers essais.

Les 6 et 9 août 1945, la Mort embrassera et embrasera plusieurs centaines de milliers de personnes à Hiroshima et à Nagasaki.
KISS ME DEADLY...

Faja
Léon Klimosky

Messages : 112
Date d'inscription : 10/10/2021
Age : 72
Localisation : Nouvelle-Calédonie

Revenir en haut Aller en bas

En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich  Empty Re: En quatrième vitesse - Kiss me Deadly - 1955 - Robert Aldrich

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum