[ AUTEUR] ALAIN PETIT

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [ AUTEUR] ALAIN PETIT

Message  JO le Mer 12 Déc - 19:52

Rex Lee a écrit:
Pour ce qui est des étiquettes dont il a été question récemment ici, j'estime qu'elles sont nécessaires pour une meilleure lisibilité du forum

Je vois que l'intitulé du topic a été changé, n'empêche que je m'obstine à penser que pour quelques uns,une minorité, ils méritaient bien d'entrer dans "la légende".

Je ne pense pas que ce soit ici stérile, parce que cela revient à interroger le regard qui construit un film dans la distance temporelle d'environ 50 ans. C'est une évidence à rappeler: un film n'existe pas tout seul, il est le mélange d'un support audiovisuel et d'une perception -réception- construite, celle du spectateur; citer quelques noms incontournables, l'ensemble cadré par un Index clair et bien fait comme l'avait entrepris Personne, n'a rien de confus (la présence de Paola Dessy ou Rino Petrosino n' avait posé aucun problème alors....).

Le fait de pouvoir vendre 150 Euros un Ciné Zine Zone, cela donne quand même à réfléchir sur la portée du contenu. Il y a bien un public qui voit, appréhende, le monde de ces films à travers Charles ou Petit. Ces auteurs là se vendent aussi cher, plus cher même, qu' une affiche originale de spaghetti western 2F ou 4F, bon ou très bon état, en Italie (éviter certaines boutiques françaises, qui surcôtent leur import), sans parler des films eux-même, VHS italiennes ou espagnoles, versions intégrales introuvables dans le monde ni sur DVD, ni ailleurs (ou dans des éditions calamiteuses, inférieures même aux VHS ou Betamax originales).

Je maintiens donc 100 pour 100 mon désaccord, même si je vois bien que nous sommes minoritaires. J' en prends acte naturellement avec une profonde déception.

Et que faire alors des affichistes qui , eux , sont de véritables créateurs ? Au delà des exemples cités par Flingobis, qui sont la réalité des films et de leur exploitation,il faut voir toute la stratégie commerciale et visuelle mise en scène par René Château et ses maquettistes , pour les films de Belmondo, sur laquelle son image des années 70 et 80 s'est construite autant que sur la matérialité de ses films et rôles). Où les mettre ? Les sortir du champ créatif, c'est justement ignorer tout un pan de cette création. (Je suis dans la droite ligne initiée par un Maurizio Baroni pour le western italien, dont s'inspire beaucoup J.F. Gire).

Je ne peux mieux faire ici que de renvoyer de nouveau au film de Truffaut. Décoller les étiquettes, cela donne parfois de l'air frais, tout est question de mesure. Wink


Dernière édition par JO le Mer 12 Déc - 22:18, édité 1 fois

JO
Sergio Leone

Messages : 4204
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ AUTEUR] ALAIN PETIT

Message  JO le Mer 12 Déc - 21:36

Un exemple bien tombé qui illustre mon propos :



Les plus grosses vedettes du moment n'hésitent pas à poser, hors de toute étiquette Wink , directement sous le double géant que leur a dessiné le génial Renato Casaro (Paris, 1972). D'ailleurs, c'est d'abord l'image peinte (agrandie par un artisan ?) que saisit l'oeil du photographe (du moins dans le cadrage retenu par le maquettiste de Il Monello).*

Qui a assisté à cette représentation ?

Source:

http://monnomestpersonne1973.blogspot.fr/2012/01/terence-hill-1974.html

L'affiche dessinée, exposée parfois très en amont de la sortie du film (je me souviens ainsi de celle de René Ferracci pour Un Génie, deux associés, une cloche qui indiquait par là la sortie prochaine du film), agrandie sur les façades de cinéma, partiellement ou totalement, par des artisans spécialisés, les photos d'exploitation, la bande annonce précédant le lancement donnent le visage du film et déterminent grandement à l'époque son succès.

*
On voit , dans un BRAVO de 1974, Terence Hill et une fan allemande, invitée en Italie , poser , en bordure de route, sous l'affiche géante, écrasante, de Il Mio Nome e Nessuno (Casaro), comme on n'en voit plus guère. La vedette n'a pas peur de son double vampirique, auquel elle doit vraiment beaucoup.

JO
Sergio Leone

Messages : 4204
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ AUTEUR] ALAIN PETIT

Message  Personne le Jeu 13 Déc - 13:11

Jo, les affichistes ne me semblent pas poser de problème. Cordialement.

_________________
avatar
Personne
Sergio Leone

Messages : 6349
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 49
Localisation : Lone Pine, CA

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ AUTEUR] ALAIN PETIT

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum