La horde des salopards - Django Il Bastardo - 1969 - Sergio Garrone avec Anthony Steffen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La horde des salopards - Django Il Bastardo - 1969 - Sergio Garrone avec Anthony Steffen

Message  Edocle le Lun 12 Avr - 23:11


Ben oui c'est un EVIDIS, mais :
le film est au format scope 2.35 et le master est d'excellente qualité !
alors techniquement bon ...
Ne flinguons pas tout azimut, rangeons les colts! et peut-être pas besoin
d'acheter la ré-édition !

Amicalement E.
pirat pirat

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3336
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La horde des salopards - Django Il Bastardo - 1969 - Sergio Garrone avec Anthony Steffen

Message  Sartana le Mar 13 Avr - 0:18

Django il bastardo ou La horde des salopards (1969), Avec Anthony Steffen, Paolo Gozlino et Luciano Rossi.
Pour les amateurs d’ambiance fantastique, de vengeance et de robotique.

Après la guerre de sécession, Django, un ancien officier confédéré, veut se venger de Murdock, son supérieur de l’époque qui l’a abandonné lui et son régiment à une mort certaine (en même temps, établir son camp dans une crevasse, c’était pas très malin, non plus).
Bref, Django a réchappé au massacre contrairement au reste du régiment, et vient régler ses comptes.

Jusque-là, cela semble un film bien banal. Et bien détrompez-vous ! Ce film est une agréable surprise ! Mais commençons par le commencement : Django est joué par Anthony Steffen, qui jouera ce personnage à trois reprises d’abord dans Quelques dollars pour Django (de Castellari attribué à Leon Klimovski, 1966), le film qui nous intéresse (Sergio Garrone, 1969) et enfin W Django ! (d’Eduardo Mulargia, 1971). Il y a ensuite Paolo Gozlino, parfait dans le rôle d’un riche propriétaire effrayé par la présence de Django qu’il croyait mort. Luciano Rossi a quant à lui un rôle qu’aurait pu tenir Klaus Kinski tant il est proche du style de personnage joués par l’acteur autrichien. On a pu le voir dans Trois salopards… une poignée d’or, Django ou encore Django arrive… préparez vos cercueils ! d’Anthony Ascott dans lequel il joue… un psychopathe aux côtés de Rick Boyd.

Sergio Garrone est un honnête artisan du western italien. On lui doit Une longue file de croix (1969), mais aussi 3 croix pour ne pas mourir (1968) ou encore Tire si tu veux vivre (1967). Peu de grands westerns, mais des productions qui se laissent a priori regarder.

Django il bastardo est une énième reprise du thème de la vengeance, mais ici l’accent est mis sur le côté symbolique de l’acte. Django est plus proche de l’ange exterminateur que du vengeur simplement dit. Il est comme descendu du ciel afin d’accomplir un acte de justice. D’ailleurs il apparaît et disparaît dès que son interlocuteur a une seconde d’inattention. Ses adversaires pensent que c’est un fantôme, car il se déplace toujours vêtu d’un poncho qui flotte au vent et d’un large chapeau qui cache très souvent ses yeux. Le caractère humain du personnage d’Anthony Steffen est révélé lorsqu’il se fait blesser et que Luciano Rossi a de son sang sur la main. Pourtant, à la fin du film, Django disparaîtra à la manière de Lucky Luke. En effet, pendant que le personnage féminin de l’histoire ramasse de l’or à s’en faire exploser le soutien-gorge, Django disparaît et elle reste seule à dire désespérément « Django ? Django ? » en le cherchant du regard de tout côtés..

La musique de Vasili Kojucharov et Elsio Mancuso, distillée avec parcimonie et justesse souligne bien la tension et le fantastique inhérent à la réalisation et aux choix originaux du réalisateur. Tout au long du film, Django avant chaque meurtre dissème des croix avec la date et le nom de celui qu’il va abattre, ce qui donne souvent lieu à de jolis et savants plans et à de très beaux cadrages.

D’autre part, signalons qu’Anthony Steffen s’est beaucoup investi dans ce film puisqu’il en a co-écrit le scénario avec le réalisateur Sergio Garrone, mais bizarrement, il n’a pas le beau rôle dans cette affaire. Enfin il a le rôle principal mais on ne peut que regretter son monolithisme parfois vraiment trop appuyé. Il marche comme s’il était sur un tapis roulant. Il ne tourne jamais la tête mais pivote tout son corps accentuant ainsi le côté « robot » de son personnage. De plus, si vous le trouviez déjà un poil hiératique dans Une longue file de croix, ici, c’est limite une statue. En bonus, je vous ai mis 2 captures : les deux scènes où on le voit sourire… Comme dirait Gotlib, « à conserver soigneusement pour la collection »

Dans sa structure et dans l’atmosphère qu’il dégage (et uniquement de ce point de vue), on peut rapprocher ce film d’Et le vent apporta la violence d’Antonio Margheriti tant par le traitement fantastique des décors et des apparitions/ disparitions du héros vengeur que de leurs similitudes scénaristiques. Ainsi nous avons un riche homme d’affaires à la conscience peu tranquille, une scène de pendaison dans une église, et des éclairages mystérieux qui font qu’on ne voit pas toujours ce qu’on s’attendrait à voir. De plus, les hommes de main se font descendre au compte-goutte tout au long du film, au flux des apparitions de Django. Coïncidence d’ailleurs, les deux films sont de la même année.

En bref, Django il bastardo est à voir non pas pour son scénario mais pour le traitement technique qui en est fait, et le symbolisme qui parsème tout le film, le faisant ainsi baigner dans une atmosphère fantastique des plus plaisantes.

Sartana
Enzo G. Castellari

Messages : 239
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La horde des salopards - Django Il Bastardo - 1969 - Sergio Garrone avec Anthony Steffen

Message  Rex Lee le Jeu 16 Sep - 6:13







Luciano Rossi [ Lu Kamante ] / Rada Rassimov




Jean Louis / Paolo Gozlino




Lucia Bomez





Carlo Gaddi / Teodoro Corra





Giancarlo Sisti


Dernière édition par Rex Lee le Sam 7 Avr - 7:14, édité 1 fois

_________________

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?

Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4347
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 60
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La horde des salopards - Django Il Bastardo - 1969 - Sergio Garrone avec Anthony Steffen

Message  stéphane le Jeu 16 Sep - 7:54








stéphane
Michele Lupo

Messages : 485
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 57
Localisation : Côte d'Ivoire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La horde des salopards - Django Il Bastardo - 1969 - Sergio Garrone avec Anthony Steffen

Message  Ronald le Jeu 16 Sep - 13:55

Revu grâce au très bon dvd Seven7.
Un peu molasson par moment, mais le personnage de Django est vraiment intéressant par son coté mystérieux et quasi surnaturel.
Les scènes de la pendaison, l'évacuation de la ville ainsi que les croix plantées par Django pour annoncer la mort à ses victimes, sont tout de même assez originales.
Par contre, j'aurais aimé des méchants un peu plus sadiques, notamment Luciano Rossi, son personnage aurait pu etre un peu plus poussé (genre Nino Castelnuovo dans le Temps du massacre).
Dernier regret: l'absence de mitrailleuse...(un comble quand on s'appelle django... Laughing )
Sinon c'est un bon film, agréable à suivre.

Ronald
Michele Lupo

Messages : 407
Date d'inscription : 02/06/2010
Age : 43
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La horde des salopards - Django Il Bastardo - 1969 - Sergio Garrone avec Anthony Steffen

Message  Richards le Dim 20 Juil - 16:55

Très bon spaghetti en ce qui me concerne.

Anthony Steffen joue son personnage de vengeur implacable de façon très convaincante.


Luciano Rossi incarne un névrosé plus vrai que nature. J'ai lu quelque part que cet acteur, mort dans l'oubli et la déchéance la plus absolue avait beaucoup souffert de ne pas avoir eu une carrière à la mesure de son talent. Après  des débuts prometteurs et des rôles comme celui-ci, il a dû se contenter de prestations proches de la figuration.

Richards
Sergio Corbucci

Messages : 961
Date d'inscription : 18/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La horde des salopards - Django Il Bastardo - 1969 - Sergio Garrone avec Anthony Steffen

Message  Rex Lee le Lun 20 Juin - 6:48

Du matériel d'exploitation français:











(En vente sur Ebay)

_________________

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?

Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4347
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 60
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La horde des salopards - Django Il Bastardo - 1969 - Sergio Garrone avec Anthony Steffen

Message  Rex Lee le Sam 29 Oct - 7:55

Photo provenant d'un blog japonais:




_________________

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?

Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4347
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 60
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La horde des salopards - Django Il Bastardo - 1969 - Sergio Garrone avec Anthony Steffen

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum