westernmaniac
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Cape et poignard. Cloak and Dagger. 1946. Fritz Lang.

Aller en bas

Cape et poignard. Cloak and Dagger. 1946. Fritz Lang. Empty Cape et poignard. Cloak and Dagger. 1946. Fritz Lang.

Message  Rex Lee le Sam 4 Mar 2017 - 10:32

Cape et poignard. Cloak and Dagger. 1946. Fritz Lang. Critiq10


En 1944, un savant américain, Jesper, est envoyé en Europe par son gouvernement afin de savoir où en sont les Allemands en matière d'énergie nucléaire. Dès son arrivée en Suisse, la femme avec laquelle il doit prendre contact est abattue par des agents nazis. Guidé par Gina, une résistante, il part alors pour l'Italie à la recherche du professeur Polda qui effectue des travaux sur l'atome. Le savant italien déclare à Jesper, qui s'est présenté comme Allemand, qu'il est persécuté par les Nazis qui ont déporté sa fille. Jesper, qui a été rejoint par des résistants italiens dont il peut compter sur le soutien logistique, promet au professeur Polda de l'emmener en Amérique avec sa fille mais celle-ci, morte depuis six mois, a été remplacée par une Allemande de la Gestapo...


Alors... j'ai enregistré ce film lorsqu'il a été diffusé à la TV vers 1985-86, sous le titre Les Combattants de l'ombre...C'est en tout cas ce qu'indique la jaquette de ma VHS, jaquette trouvée dans une revue spécialisée. Je ne peux en dire davantage, cela fait plus de 30 ans! J'ai donc ressorti ma VHS...qui est fort endommagée. Mais le film est très bon. Il existe une édition DVD qui, parait-il, est désastreuse. J'attends donc une nouvelle édition ou une sortie B.R.

Et le film? Lang combine guerre, espionnage, aventure et drame avec brio. Il doit y avoir un excellent travail sur la photographie en noir et blanc que mon enregistrement ne restitue pas!
Pas de captures personnelles donc, mais des images récupérées sur internet...




Cape et poignard. Cloak and Dagger. 1946. Fritz Lang. Cape-e10


Cape et poignard. Cloak and Dagger. 1946. Fritz Lang. Arton910
Lilli Palmer




Cape et poignard. Cloak and Dagger. 1946. Fritz Lang. Critiq11


Cape et poignard. Cloak and Dagger. 1946. Fritz Lang. Critiq12



Cape et poignard. Cloak and Dagger. 1946. Fritz Lang. Marjor10
Marjorie Hoshelle




Un fragment de la jaquette du DVD:


Cape et poignard. Cloak and Dagger. 1946. Fritz Lang. Cape_d10



Cape et poignard. Cloak and Dagger. 1946. Fritz Lang. Verso-10

_________________
Cape et poignard. Cloak and Dagger. 1946. Fritz Lang. Fernan11

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?
Rex Lee
Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 5653
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 64
Localisation : 19

Revenir en haut Aller en bas

Cape et poignard. Cloak and Dagger. 1946. Fritz Lang. Empty Re: Cape et poignard. Cloak and Dagger. 1946. Fritz Lang.

Message  old timer le Dim 14 Juin 2020 - 19:45

Revu aujourd'hui et j"en gardais un meilleur souvenir... c'est assez terne visuellement (probablement entièrement tourné à Hollywood alors que ça se passe en Suisse et en Italie) et sans surprises surtout quand on a vu pas mal de films du même genre faits à l'époque (les Walsh avec Flynn en espion dans l'Europe occupée, les deux films sur Heydrich... dont l'un signé par Lang également) mais ces films là étaient faits en pleine guerre, à des vues de propagande anti-nazie, alors là en 1946 c'est un peu du réchauffé...

Evidemment Lang a du savoir-faire et ça se voit: la bagarre silencieuse de Cooper avec l'agent de l'OVRA (police fasciste) dans la cage d'escalier a du inspirer Hitchcock qui montrera une bagarre à mort encore plus longue et pénible dans "le rideau déchiré". Mais malgré la ferme assiégée par les allemands à la fin, où ça canarde un max, c'est moins un film de guerre que d'espionnage, où l'on cherche à faire évader un savant allié en pays occupé, il faut donc constamment ruser, tromper l'ennemi et ses agents qui sont partout etc... un scénario classique, bien conçu mais pas très original.

L'autre défaut qui m'a fait réévaluer le film à la baisse c'est l'interprétation de Gary Cooper, qui est un acteur que j'aime beaucoup mais qui n'est vraiment pas à l'aise dans ce rôle d'un savant atomique, éduqué, concerné et plongé dans l'Europe occupée, alors qu'il fait merveille d'habitude en jouant des hommes ordinaires! Là il est parfois affecté, trop agité ou maniéré, en tout cas embarrassé, bref ce n'est pas son meilleur rôle, l'américain moyen c'est plus son rayon !

old timer
Sergio Leone

Messages : 1601
Date d'inscription : 20/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum