Chaînes conjugales. A Letter to Three Wives. 1949. Joseph L. Mankiewicz.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chaînes conjugales. A Letter to Three Wives. 1949. Joseph L. Mankiewicz.

Message  Rex Lee le Dim 6 Mar - 9:05




Avec : Jeanne Crain (Deborah Bishop), Linda Darnell (Lora Mae Hollingsway), Ann Sothern (Rita Phipps), Kirk Douglas (George Phipps), Paul Douglas (Porter Hollingsway).

Trois femmes mariées se retrouvent pour un pique-nique. Au moment de partir, elles reçoivent une lettre d'une amie commune, Addie Ross, la coqueluche de la ville, qui leur annonce gentiment que le soir même, elle sera partie avec le mari de l’une d’entre elles. Dans une série de flash-backs, chacune de ces trois femmes mariées va alors repenser à son couple afin de trouver la raison qui pourrait pousser son mari à la quitter...



Ne vous fiez pas à mon résumé: ce film n'est pas larmoyant pour un sou! Certains passages sont même très drôles et on ne s'ennuie pas une seconde tant la narration fait preuve d'inventivité. La narratrice est Addie Ross, personnage qui est au centre de cette histoire...mais que l'on ne voit jamais. Il n'est pourtant question que d'elle. C'est une sorte d'Arlésienne. C'est donc une voix-off qui conte cette histoire, tantôt en s'adressant à nous, tantôt directement aux personnages, ce qui conduit chacune des trois femmes à chercher ce qui a pu conduire son couple à la faillite. Un film très brillant.







Des captures du trailer:









Triste destin!



  « Linda Darnell était une jolie fille et une actrice charmante à l’époque de L’Aveu, elle était encore très jeune, à peine vingt ans. Elle sortait avec Howard Hughes, mais dès qu’il l’a laissée tomber, elle s’est mise à boire. Quand elle a joué dans un autre de mes films (The Lady Pays Off, en 1951), elle était devenue une autre personne. C’est l’un des cas les plus tristes de l’histoire d’Hollywood, qui était une sorte de capitale de la saoulographie. Vous savez que Linda Darnell est morte tragiquement ; elle avait une véritable phobie du feu, et c’est comme cela qu’elle est morte – morte dans un incendie à quarante ans. » Douglas Sirk. (Wikipédia)

Le saviez-vous? Moi, je l'ignorais.
Le nom et le visage de cette actrice ne m'étaient pas inconnus. En consultant sa filmographie, j'ai compris pourquoi: c'est elle, Chihuahua, dans La Poursuite infernale...

_________________

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?
avatar
Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4732
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 61
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum