L'attaque de Fort Adams / Buffalo Bill, le héros du Far-West. 1963 . Mario Costa .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'attaque de Fort Adams / Buffalo Bill, le héros du Far-West. 1963 . Mario Costa .

Message  Rex Lee le Sam 12 Juin - 11:34

Donc, ce film a deux titres français:

Titre n° 1:





Titre n°2:








Buffalo Bill a pour mission de mettre fin à une situation explosive et dangereuse pour la paix entre colons et Indiens : des hors-la-loi à l'apparence respectable échangent des armes contre de l'or à des Indiens renégats .

Telle est , résumée , la trame de ce western européen pré-leonien .


Et voici ce que j'écrivais , il ya quelques mois , après l'avoir vu et lu des critiques plutôt négatives :

Au risque de me faire l'avocat, non du Diable mais de Mario Costa , je dirais que j'ai passé un bon moment en visionnant ce film , tout comme j'ai passé un bon moment devant les "Winnetou" et les 3 "Munich Western" auxquels ce western fait penser . Plus particulièrement , on songe aux "Aigles Noirs de Santa Fe "car ces deux fims bénéficient des mêmes décors ( le fort) et des mêmes lieux de tournage ...( Espagne ... Qui saurait nous dire où ce film a été tourné car ces lieux nous sont familiers ?...)
Le scénario et la mise en scène sont classiques : normal , on est avant Leone et le western européen lorgne vers les séries B américaines des années 50.
Le tout est très bien fichu et les acteurs s'en tirent honorablement. Outre Gordon Scott , la chanteuse française Catherine Ribeiro ( la fille du chef sioux), l'allemande Ingeborg Schoener( la fille du colonel ) , et des seconds couteaux tels que Mirko Ellis ( Bec d'aigle , l'indien renégat ) , Franco Fantasia , Andrew Scott , Osiride Pevarello ( en bandits ) et Jacques Herlin ( employé du saloon) complètent la distribution .
Notons aussi le recours aux pseudonymes , fréquent à cette époque : Piero Lulli figure au générique sous le nom de Peter Lull et Mario Brega sous celui de Richard Stuyvesant , comme dans "Pour une poignée de dollars".
A voir bien sûr avec indulgence , mais à voir tout de même !


Quelques captures ...
On commence par les lieux de tournage :













Et on continue avec les acteurs :


Gordon Scott




Catherine Ribeiro
La chanteuse anti-conformiste française, née en 1941, tourne la même année Les Carabiniers de Godard. Puis elle sera dans deux films expérimentaux.





Mirko Ellis






Ingeborg Schöener
Cette actrice allemande, née en 1935, et que l'on a vue dans La vache et le prisonnier est aussi dans Viva Gringo!






XXX/ Piero Lulli / Mario Brega / Franco Fantasia / Andrew Scott ( Andrea Scotti )


Dernière édition par Rex Lee le Lun 21 Mai - 6:54, édité 3 fois

Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4345
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 60
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attaque de Fort Adams / Buffalo Bill, le héros du Far-West. 1963 . Mario Costa .

Message  JO le Sam 12 Juin - 12:08

Les extérieurs sont ceux de La Pedriza de Manzanares El Real, au Nord de Madrid, à quelques kilomètres de Colmenar Viejo. Le lac, on le voit dans quelques westerns et peplums (Le Colosse de Rhodes).

il doit y avoir une publication locale sur le sujet, paysages de la Pedriza et cinéma.

JO
Sergio Leone

Messages : 4205
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attaque de Fort Adams / Buffalo Bill, le héros du Far-West. 1963 . Mario Costa .

Message  Sartana le Dim 13 Juin - 9:08

Film de Mario Costa avec Gordon Scott, Mario Brega.

Qu’est-ce qui cloche à Fort Adams pour qu’on appelle le « colonel » Buffalo Bill à l’aide ? Et bien les indiens sont sur le sentier de la guerre et en plus, quelqu’un leur fournit des armes et de l’eau de feu ! « Aidez-nous, Cody !... »
En guise de critique, j’ai relevé quelques « perles » tirées du film, garanties sur facture :

• Ca commence par Buffalo Bill qui s’arrête en plein jour et dit « Il va faire nuit, nous allons dormir ici ».
• les personnages stéréotypés : les trafiquants sont repérables à des bornes (je pense à Mario Brega et à Piero Lulli Wink ), le colon est une vieille baderne qui a une dent contre les indiens et vit seul avec sa fille, elle-même amoureuse d’un simple capitaine, ce qui empêche leur union. On peut aussi citer le pote de Buffalo qui est un bon vieux poivrot dont le western américain comme italien se délecte, et quelques autres comme le chef indien ou le patron du saloon.
• les courses-poursuites Buffalo Bill-indiens/ cavalerie-indiens s’enchainent et se ressemblent toutes.
• le chef indien qui dit « En avant ! » pour ordonner le repli de ses guerriers.
• Fort Adams qui ressemble au Fort Playmobil que j’avais quand j’étais p'tit
• Buffalo Bill garde une lettre du président des USA sous sa ceinture (!), c’est pas très pratique s’il doit déposer les armes, et surtout pas très sûr !!
• un prisonnier indien se fait tuer dans l’enceinte du Fort et le colon constate bêtement : « Hmm.. il ne parlera plus ! » Bah non, eh banane ! A-t-on alors envie de lui répliquer.
• le barman du saloon qui regarde le héros tout lui péter sans broncher.
• les héros qui laissent leurs chevaux en plan devant le saloon sans les attacher.

Ces petits riens mis bout à bout font que L’attaque de Fort Adams n’est pas un bon film. En effet, son intérêt est ailleurs. Il se dégage de ce film une telle inspiration hollywoodienne qu’il pourrait être d’un Anthony Mann (enfin, tout est relatif, Mann n’aurait pas commis les erreurs précitées, mais je parle ici de l’aspect scénaristique du film).
En effet, Buffalo Bill est ici présenté en médiateur entre les militaires et les indiens, en protecteur du peuple qu’il soit rouge, blanc, jaune, violet : que de bonnes intentions, digne d’un Jeremiah Johnson, sauf qu’ici Buffalo Bill reste parmi les blancs, faut pas déconner quand même Very Happy.

Sinon, Gordon Scott a des airs d’Errol Flynn baraqué, ce qui n'est pas pour me déplaire, on peut aussi entendre que les bruitages ne sont pas encore ceux imposés au genre par Leone -hormis les pas de chevaux, et on peut voir, détail amusant, la ville western de Cinecitta. Elle existait déjà en 1963...

S’ajoute à ceci l’intérêt « historique » du film : un western italien pré-Leone qui ne ressemble pas à Django le proscrit ! Hourra ! Pour tous ces éléments, le film est à ranger dans les westerns moyens, ni plus, ni moins.

5.5/10

Sartana
Enzo G. Castellari

Messages : 239
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attaque de Fort Adams / Buffalo Bill, le héros du Far-West. 1963 . Mario Costa .

Message  Richards le Lun 18 Aoû - 16:31









Tiens, c'est marrant, parfois, à la devanture des cinémas, les photos avaient ces teintes-là:







Je me demandais, à l'époque, si elle étaient comme ça au départ ou si une exposition prolongée au soleil les avaient rendues ainsi. Je me le demande encore...

Richards
Sergio Corbucci

Messages : 961
Date d'inscription : 18/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attaque de Fort Adams / Buffalo Bill, le héros du Far-West. 1963 . Mario Costa .

Message  Edocle le Lun 2 Nov - 10:17

Nous connaissons tous la VF diffusée en son temps par Canal+
Ce film a été diffusé à l'étranger en version numérique de toute beauté !!!






_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3335
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attaque de Fort Adams / Buffalo Bill, le héros du Far-West. 1963 . Mario Costa .

Message  Edocle le Lun 2 Nov - 12:41

Tiens pour les ceusses qui s'intéressent aux VF et aux doublages :
Copie C+ cinéma de quartier :






_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3335
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attaque de Fort Adams / Buffalo Bill, le héros du Far-West. 1963 . Mario Costa .

Message  Sitting Bull le Sam 18 Juin - 14:39

Sera diffusé la semaine prochaine, le 22, sur "OCSGeants". On verra s'il est meilleur.









Je pense que nous avons le même. Wink

Sitting Bull
Sergio Sollima

Messages : 607
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 79
Localisation : La forêt landaise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attaque de Fort Adams / Buffalo Bill, le héros du Far-West. 1963 . Mario Costa .

Message  Sitting Bull le Mar 28 Juin - 14:44

C'est bien ce que je pensais, il n'est pas meilleur ! Wink

Sitting Bull
Sergio Sollima

Messages : 607
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 79
Localisation : La forêt landaise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attaque de Fort Adams / Buffalo Bill, le héros du Far-West. 1963 . Mario Costa .

Message  cyberpunk le Ven 1 Juil - 12:42

Richards a écrit:







Tiens, c'est marrant, parfois, à la devanture des cinémas, les photos avaient ces teintes-là:







Je me demandais, à l'époque, si elle étaient comme ça au départ ou si une exposition prolongée au soleil les avaient rendues ainsi. Je me le demande encore...


Je crois que c'était des photos "noir et blanc" qui était colorisées Wink

_________________
"Le cinéma c'est de grandes images qui bougent" c'est une citation de Jean Luc Godard ou de Johnny ?

cyberpunk
Sergio Leone

Messages : 2482
Date d'inscription : 15/04/2010
Age : 50

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attaque de Fort Adams / Buffalo Bill, le héros du Far-West. 1963 . Mario Costa .

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 18:38


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum