Dallas - Il mio nome é Scopone e faccio sempre cappotto - 1972 - Juan Bosch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dallas - Il mio nome é Scopone e faccio sempre cappotto - 1972 - Juan Bosch

Message  Sartana le Jeu 3 Juin - 18:08



Pour les amateurs de pantallonnade, de nitroglycérine et de perte de temps

Arrow Dallas (Anthony Steffen) est un aventurier miséreux qui aime manier dynamite et nitroglycérine. Il recherche Lumacone (Fernando Sancho), un ami de son père. Après l'avoir retrouvé, il lui explique que son défunt père avait gagné au poker un ranch, des terres, et une mine d'émeraudes. Et il a besoin de Lumacone pour aller récupérer ce qui lui revient de droit.
Sauf que lorsque Dallas et son compagnon arrivent en ville, non personne ne change de trottoir mais en revanche ils apprennent que le propriétaire du ranch et de la mine vient de décéder. Et sa seule héritière est sa fille (Gillian Hills), accessoirement la nièce du shérif. Elle refuse de faire droit aux prétentions de Dallas, d'autant qu'elle est déjà bien préoccupée car les frères Bright (dont Robert Hundar) et l'homme d'affaires "Brise-mains" (Ricardo Palacios) veulent déjà s'accaparer le ranch.
Dallas va se ranger du côté de l'orpheline et l'aidera dans sa lutte…


Forcément, écris comme ça, on ne ressent pas la pantalonnade. Sauf que si vous n'aimez pas voir Fernando Sancho gesticuler dans tous les sens, Anthony Steffen ne pas savoir quoi faire devant la caméra, et des gags dignes des Charlots, vous vous ennuierez vite. Au fait : Lumacone (le nom du personnage de Sancho pour ceux qui suivent) signifie limace. Ça ne sert à rien mais je vous le dis quand même.

Le titre italien à rallonge n'est qu'un attrape-nigauds pour attirer les amateurs de westerns fayots dans les salles, puisqu'à aucun moment le héros n'est appelé Scopone. Bon, pour que vous ayez au moins appris quelque chose en lisant ceci, le titre peut se traduire par "Mon nom est Scopone et je ramasse tout à la fin !" Puisque l'expression "fare cappotto" est utilisée en termes de jeu de cartes pour désigner le fait de tout rafler à son adversaire, de faire tous les points tandis que l'adversaire se retrouve avec zéro.

Pour en revenir au film, c'est mauvais de bout en bout jusqu'au final d'un pathétique achevé. Rex lee, tu vas a-do-rer !! Vous ne vous rattraperez pas sur la musique de Marcello Giombini (pourtant auteur de celles des 2 Sabata avec Lee Van Cleef) ni sur la réalisation de Juan Bosch. Seule la blonde Gillian Hills pourra trouver grâce à vos yeux. Sa carrière sera aussi courte que le film rate son but.

Arrow Pourquoi ressasser ma déception Crying or Very sad et déverser gratuitement ma bile ? Dallas est le western de trop d'Anthony Steffen.

Vous pouvez le voir sur le DVD espagnol qui titre le film Le llamaban El Jugador. L'image est correcte mais les couleurs sont légèrement passées (voir captures), image quasi au format. Version d'1h21 et 30 secondes. Dans les bonus une demie-heure de bandes annonces youtube et le docu sur le spaghetti qu'on trouve chez nous dans le DVD du grand Silence. Version italienne et espagnole sans sous-titres.

Quelques captures (qui a mieux que mon affiche pourrie ?) :


Sartana
Enzo G. Castellari

Messages : 239
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dallas - Il mio nome é Scopone e faccio sempre cappotto - 1972 - Juan Bosch

Message  Ronald le Jeu 3 Juin - 18:17

Le scopone est une variante de la scopa...A part ça,j'ai jamais vu ce film,et à en lire ta critique je n'ai rien raté... Laughing

Ronald
Michele Lupo

Messages : 407
Date d'inscription : 02/06/2010
Age : 43
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dallas - Il mio nome é Scopone e faccio sempre cappotto - 1972 - Juan Bosch

Message  Edocle le Ven 4 Juin - 22:22

Oui, c'est inédit en France...
mais quand on aime Anthony, on ne compte pas Steffen ! Laughing
Donc pas de version française, mais...
lol!
Concernant la musique de Marcello Giombini, il y a du recyclage de "pour une poignée de dollars",
"le bon, la brute et le truand" et "il était une fois dans l'ouest"... pourquoi se gêner ?
Pour le restant je ne me suis pas ennuyé, ce n'est pas le meilleur de Steffen, loin de là,
mais c'est un Anthony Steffen....

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3333
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dallas - Il mio nome é Scopone e faccio sempre cappotto - 1972 - Juan Bosch

Message  Edocle le Dim 6 Juin - 18:32

Sartana a écrit:...puisqu'à aucun moment le héros n'est appelé Scopone. Bon, pour que vous ayez au moins appris quelque chose en lisant ceci, le titre peut se traduire par "Mon nom est Scopone et je ramasse tout à la fin !" Puisque l'expression "fare cappotto" est utilisée en termes de jeu de cartes pour désigner le fait de tout rafler à son adversaire, de faire tous les points tandis que l'adversaire se retrouve avec zéro.

Ce qui en bon français se traduit par :
"Mon nom est Scopone et je vous mets toujours capot !"
Ce jeu de Scopone dérivé de la Scopa, s'apparente à la belote.
Mon grand-père italien disait ,dans son jargon italo-franco-patois,
quand il s'attaquait à la belote et que les cartes tournaient bien :
" be, re, dix ultimo et cappotto ! "

Et puis si j'avais à en faire une version française, je lui donnerais comme titre :
" Mon nom est Belote, et je vous mets capot ! "

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3333
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dallas - Il mio nome é Scopone e faccio sempre cappotto - 1972 - Juan Bosch

Message  Edocle le Mar 24 Aoû - 20:41

Bon c'est pas tout ça, les vacances sont terminées pour certains,
durent toujours pour d'autres,
mais quand il faut si mettre, on s'y met ! lol!
Alors pour en rajouter sur ce film ( que j'aime bien, mais oui cher Ami maintenant dans le 14 ième... )
je peux vous dire qu'on a vu Fernando Sanchez dans toutes sortes de situations,
mais que seulement quelques heureux veinards l'on vu dans les gogues du shérif local,
atteint d'une méchante tourista due à des fruits pas mûrs....
La preuve :

Bon, moi j'y retourne... Non, pas aux gogues... Oui, quoi, m'enfin... vous m'avez compris ! Crazy !
Spoiler:
La couleur de cette séquence est la bonne....Embarassed

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3333
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dallas - Il mio nome é Scopone e faccio sempre cappotto - 1972 - Juan Bosch

Message  stéphane le Mer 25 Aoû - 19:59












stéphane
Michele Lupo

Messages : 485
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 57
Localisation : Côte d'Ivoire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dallas - Il mio nome é Scopone e faccio sempre cappotto - 1972 - Juan Bosch

Message  Trinita le Mer 25 Aoû - 20:05

Dans la dernière capture de Stéphane, Steffen a le même look que dans Il n'y a plus de saints au Texas. Cool

_________________
Quand on n'a pas d'argent, faut utiliser son cerveau (Luigi Cozzi)
L'alcool peut être le pire ennemi d'un homme, mais la bible nous dit d'aimer nos ennemis (Frank Sinatra)

Trinita
Sergio Leone

Messages : 5307
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 33
Localisation : Angers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dallas - Il mio nome é Scopone e faccio sempre cappotto - 1972 - Juan Bosch

Message  Edocle le Mar 31 Aoû - 21:53

Quand je vous dis que dans ce film, notre ami Fernando Sanchez en a vu des
vertes et des pas mures.... ouais, c'est bien le sien !



et malgré ça, ce film est a mon avis d'un niveau supérieur à ce que l'on veut bien
laisser entendre par ailleurs. Mais bon, tout le monde le sait quand il s'agit de Steffen
je suis partisan .
Plus je dissèque ce western et plus j'apprécie le couple Steffen/Sanchez et ne regrette
en rien le couple Hill/Spencer.... geek

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3333
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dallas - Il mio nome é Scopone e faccio sempre cappotto - 1972 - Juan Bosch

Message  Edocle le Ven 24 Sep - 23:10

Quand je vous dit qu'il morfle dans ce film :



La, c'est de l'huile de ricin qu'on lui fait avaler de force ! C'est pour
l'aider à " évacuer " une pierre dite précieuse que Dallas lui a fait avaler !

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3333
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dallas - Il mio nome é Scopone e faccio sempre cappotto - 1972 - Juan Bosch

Message  Personne le Sam 25 Sep - 8:06

Dis donc, Dallas, ça a l'air d'être son univers impitoyable à ce pauvre Fernando! Laughing Wink

_________________

Personne
Sergio Leone

Messages : 6293
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 48
Localisation : Lone Pine, CA

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dallas - Il mio nome é Scopone e faccio sempre cappotto - 1972 - Juan Bosch

Message  Edocle le Sam 2 Oct - 20:18

Belote, re-belote et dix de der !
L'est capot !

lol! lol!

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3333
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dallas - Il mio nome é Scopone e faccio sempre cappotto - 1972 - Juan Bosch

Message  Rex Lee le Sam 9 Oct - 16:08

Une comédie sympathique avec des comédiens qui ne se prennent pas au sérieux...

Sans doute le dernier western tourné par ...


...l'une des figures majeures du western européen.

"Sans doute "car différents sites donnent des années différentes :

Si Il n' y a plus de saints au Texas ( La caza del oro ) , dernier Steffen à être sorti en France date bien de 1972 , après ,pour les deux derniers westerns ( inédits chez nous ) , ce n'est pas très clair .

Pour les site espagnol 800 spaghetti westerns , Un , dos , tres , dispara otra vez ( Tequila ) et Dallas datent tous les deux de 1974 .
Pour Imdb ( pas toujours fiable ) , Un, dos tres... date de 1973 et Dallas , de 1975.
Et pour SWDB , si Un , dos , tres...date bien de 1973 , Dallas a été tourné en 1972 et est sorti en 1975 .

Allez savoir !!!

Bon , allez , deux captures :


Robert Hundar / Ricardo Palacios



Gillian Hills


_________________

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?

Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4342
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 60
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dallas - Il mio nome é Scopone e faccio sempre cappotto - 1972 - Juan Bosch

Message  old timer le Dim 10 Oct - 11:04

Je trouve que c'est beaucoup moins mauvais qu'on l'a dit, la preuve j'y ai pris beaucoup de plaisir ... On peut s'en débarrasser d'un revers de la main en le classant dans la catégorie des "sous-Trinita" fauchés et mal fichus, ce serait passer totalement à côté du film, qui a son originalité et ses qualités propres.

1) Certes le film a de vrais lacunes au niveau budget, d'où une pauvreté visuelle assez constante. Décors champêtres plutôt européens, habituelle carrière de sable en guise de canyon etc... pour un film qui se voudrait épique et dans l'imitation du western US ce serait rédhibitoire, mais pour une comédie ça n'est pas gênant.

2) la musique, bricolée au synthé vite fait mal fait, me fait penser à une BO de film des Charlots ou de Pierre Richard dans les mêmes années 70, on s'attend presque à voir débarquer Aldo Maccione dans le film! Une musique qui n'a rien de westernienne, même dans la variante italienne du genre. C'est une musique pour film comique fauché, et c'est bien de cela qu'il s'agit. (pourtant Giombini avait fait du bon boulot sur le 1er Sabata de Parolini, mais c'était en 1970, une éternité avant!)

Avec ça le dossier semble mal parti ...la parole est à la défense maintenant!
- première qualité du film son rythme, qui ne faiblit pas, enchainant les scènes sans trainer, de sorte que l'ennui n'a jamais le temps de montrer le bout de son nez!

- deuxième qualité et qui va avec, un scénario assez travaillé qui accumule les péripéties et les surprises sans faiblir jusqu'à la fin, donne une bonne place au comique de répétition (le retour de la dynamite dans la mine, que Steffen avait utilisée au début du film, le retour du gag des méchants piégés par un verre de nitro comme les paysans au début) et surtout une bonne caractérisation des personnages .

Si les personnages des 2 bandes de méchants sont assez caricaturaux, ils n'en sont pas moins réussis, surtout le chef des frères Bright qui joue au gros dur, crache sans arrêt et tyrannise le shérif veule et lâche. Tout cela fonctionne assez bien, mais l'essentiel réside dans les 2 personnages principaux.

Le duo Steffen/Sancho dans ce film est très réussi et il faut en parler plus longuement. Eux qui ont joué souvent des ennemis dans des films plus sérieux (Killer Kid, Gringo joue sur le rouge) forment ici un duo comique dans le genre Hill-Spencer, mais pas tout à fait. Si le personnage de Steffen peut être assimilé à celui de Trinita, pistolero sur de lui, rusé, calculateur et dragueur, celui de Sancho n'a rien à voir avec celui de Spencer qui se caractérise par sa force physique et distribue des baffes. Là on a plutôt un personnage picaresque, fort en gueule mais timoré, qui cherche à éviter les ennuis et plonge dedans régulièrement, souvent grâce à Steffen d'ailleurs qui ne le ménage pas (la dynamite, l'huile de ricin c'est son idée..)

Cela me fait plus penser aux rapports vachards entre Blondin et Tuco que ceux de Trinita et Bambino, mais sans le contexte de violence réelle: on reste au niveau des grosses bagarres et autres humiliations sans gravité. Le projet est à mon avis très inspiré de "le bon, la brute et le truand" en une tentative de version comédie-western bon enfant, sans morts ni violence, comme dans un album de Lucky Luke . Chasse au trésor parodique et fauchée où Steffen c'est Blondin, Sancho c'est Tuco et la brute c'est...les 2 bandes de méchants!
Au lieu d'un final lyrique et grinçant on a donc droit à une sorte de bagarre dans la boue, et une fuite des méchants en accéléré, comme dans Benny Hill. On a aussi des emprunts à Colizzi: les hercules de foire qui défient le public et qu'on retrouve plus tard pour rosser les méchants sortent tout droit des "4 de l'ave Maria" qui démarquaient déjà à leur façon "le bon, la brute..." quatre ans avant. Et pourquoi pas ?

Les gags ne sont pas toujours très fins certes, mais c'est gentillet et décontracté, ça se regarde tout seul, pourquoi bouder son plaisir?






Dernière édition par old timer le Dim 10 Oct - 14:19, édité 1 fois

old timer
Sergio Corbucci

Messages : 977
Date d'inscription : 20/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dallas - Il mio nome é Scopone e faccio sempre cappotto - 1972 - Juan Bosch

Message  Edocle le Dim 10 Oct - 13:39

Rex Lee a écrit:Une comédie sympathique avec des comédiens qui ne se prennent pas au sérieux...

old timer a écrit:
Les gags ne sont pas toujours très fins certes, mais c'est gentillet et décontracté, ça se regarde tout seul, pourquoi bouder son plaisir?

Ah ben là les copains, j'peux vous dire qu'du fin fond d'son bayou mon croco est heureux ! Laughing Laughing

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3333
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dallas - Il mio nome é Scopone e faccio sempre cappotto - 1972 - Juan Bosch

Message  Trinita le Jeu 10 Fév - 22:17

Bien aimé ce film où les acteurs ont l'air de bien s'amuser ce qui fait que le spectateur se prend bien au jeu des deux loustics. Mais je donnerai tout de même une mention spéciale à Undari le méchant du film plein de tiques et pas très malin.
Bref ça détend bien après une grosse journée de boulot.Very Happy

_________________
Quand on n'a pas d'argent, faut utiliser son cerveau (Luigi Cozzi)
L'alcool peut être le pire ennemi d'un homme, mais la bible nous dit d'aimer nos ennemis (Frank Sinatra)

Trinita
Sergio Leone

Messages : 5307
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 33
Localisation : Angers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dallas - Il mio nome é Scopone e faccio sempre cappotto - 1972 - Juan Bosch

Message  Edocle le Mar 3 Mai - 8:58


_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3333
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dallas - Il mio nome é Scopone e faccio sempre cappotto - 1972 - Juan Bosch

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:21


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum