Lectures d'Avril 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lectures d'Avril 2015

Message  Personne le Ven 10 Avr - 13:39



Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d'autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d'un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire. Et que penser de ces lettres anonymes qui dessinent une première piste : celle d'un mystérieux dossier, le " Code 93 " ? Une piste qui, des cercles huppés parisiens aux quartiers déshérités, fera franchir à Coste les limites du périphérique, et de la raison... " Un scénario qui tient en haleine jusqu'à la dernière page. Du grand art de polar. " L'Express " On ressort bluffé par ce thriller. " Le Figaro(coup de cœur de l'année)

Code 93 d'Olivier Norek. Lu et approuvé! Brillant, description d'un 93 réaliste, histoire plausible et qui fait penser à certains faits divers, hum, procès... très médiatisé...

Je vais essayer de me trouver son polar suivant qui vient de sortir : Territoires

_________________
avatar
Personne
Sergio Leone

Messages : 6349
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 49
Localisation : Lone Pine, CA

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lectures d'Avril 2015

Message  cyberpunk le Mer 15 Avr - 9:49



4è de couv'
"Deux meurtres - à tout le moins deux morts suspectes : voilà une catastrophe, un véritable traumatisme pour le kibboutz tout entier. Car le kibboutz est une famille, une seule grande famille, où toutes les décisions sont prises en commun à main levée, où dès le plus jeune âge les enfants sont séparés chaque soir de leurs parents. Un monde complexe, aussi, très fermé, par-delà l'ordre impeccable de ses champs, de son centre industriel, de ses bâtiments privés ou collectifs. Et le commissaire Michael Ohayon aura bien du mal à pénétrer le secret des tensions, des inimitiés, des discordes qui opposent, par exemple, une jeune génération tentée par l'individualisme moderne à des vétérans encore tout empreints de l'utopie communautaire des fondateurs. Qui a voulu la mort du vieux Sroulké, de la jeune et belle Osnat ? Nous le découvrirons au terme d'une palpitante enquête où Batya Gour, romancière à succès tant aux Etats-Unis qu'en Israël, dépeint à petites touches, avec perspicacité et humanité, les mutations de son pays."

J'ai commencer ce roman policier très intéressant venu d'Israël; il faut s'accrocher un peu, il y a beaucoup de personnages avec des prénoms qui ne sont pas familier à qui ne connait pas comme moi les prénoms israéliens mais dès l'arrivée du commissaire je sens que je ne vais pas pouvoir le lâcher ....

_________________
"Le cinéma c'est de grandes images qui bougent" c'est une citation de Jean Luc Godard ou de Johnny ?
avatar
cyberpunk
Sergio Leone

Messages : 2510
Date d'inscription : 15/04/2010
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum