Présentation de Blondin67

Aller en bas

Présentation de Blondin67

Message  Blondin67 le Ven 13 Avr - 23:40

Né au cœur de l'Âge d'Or du western italo-espagnol, je n'ai pas eu le bonheur de découvrir leurs chevauchées et autres duels à leur sortie.
Ma chance, si je puis dire, c'est d'avoir eu un père amateur de cinéma bis.
Lors de certaines diffusions télés, j'ai vaguement souvenir d'avoir été invité quelques fois.
« Tu vas voir, c'est un bon ! », me disait-il. Ne me demandez plus lesquels. C'est le trou noir !
Idem mes premières rencontres avec ce genre sur grand écran, j'ai quelque part au fin fond de ma mémoire la « trace » d'avoir vu un des Trinita. Et même « Un esercito di 5 uomini ». Accompagné toujours de mon paternel.
Sans doute pour chacun de ces titres une ressortie ? Ou, autre possibilité, une distribution tardive ?
En tout cas, impossible pour moi d'avoir été là lors de leur sortie nationale respective.
J'ignore d'ailleurs si ces films sortaient rapidement en Belgique ?
Car, je ne vous l'ai pas encore dit, je suis né au « Plat-Pays ». Et j'y ai vécu jusqu'à l'âge de mes 40 ans. Mais cela, c'est une autre histoire.
Revenons à notre passion commune.
Chez ma grand-mère, où j'ai passé une bonne partie de ma prime jeunesse, je me suis régalé à voir des Winnetou et des westerns américains dits classiques. Tels par exemple des John Ford. Ça c'était évidemment avant la déferlante des pistoleros européens.
Sans doute d'ailleurs était-ce parce qu'ils étaient jugés comme étant plus violents, qu'ils ne me reviennent pas facilement à l'esprit ? Mes parents m'en faisaient-ils la censure ? C'est fort probable.
Je vous le redis, c'est trop lointain.
Par contre, ce qui est certain, c'est mon intérêt pour le cinéma qui s'est révélé très tôt.
J'ignore si je rentre dans la catégorie des authentiques cinéphiles. En tout cas, avec les chaînes TV qui se sont développées, et les magnétoscopes VHS qui ont envahi les foyers, j'ai « bouffé » beaucoup d'écran.
Gamin, j'étudiais le programme télé.
Puis, avec parfois un certain succès, j'essayais de convaincre ma mère de regarder telle ou telle diffusion. Je dis ma mère, pour la bonne et simple raison qu'en semaine c'était elle qui dirigeait la maison. Mon père alors routier international n'était présent que le week-end.
Une anecdote me revient à l'esprit. C'était l'un des tout premiers passages de « Il mio nome e Nessumo ». Je commence à voir le début avec mon paternel. Puis, vient l'heure fatidique du dodo. J'ai eu beau contester. Rien n'y fit. D'ailleurs, avec mon père il ne valait mieux pas trop discuter (rires !). J'ai attendu quelques minutes au lit qu'il soit bien retourné vers son écran. Ensuite, comme dans les dessins animés, je suis revenu sur la pointe des pieds !
Je me suis embusqué dans un angle à l'arrière du salon sans un bruit, sans un mot. En osant à peine respirer. Tout çà pour suivre de manière bien inconfortable ma première rencontre avec Terence Hill !
Ce rendez-vous là, jamais je ne devais l'oublier. J'étais sur le c... ! Au sens propre comme au sens figuré.
C'est peut-être ce jour là que j'ai reçu « une révélation » quant à ce genre ?
Quelques années plus tard, à la RTBF, première chaîne télé belge de langue francophone, ce fût au tour de « Il Buono, il Brutto, il Cattivo ». J'en possédais la BO. J'ai, du coup, été littéralement happé par les images. Un véritable choc visuel dans le bon sens du terme ! Je tiens d'ailleurs ce troisième opus de la trilogie des dollars comme étant le plus grand western de tous les temps.
Et puis, soulignons-le, il y a LA musique du Grand Ennio !
Ici, je vais ouvrir une nouvelle parenthèse. Car, c'est peut-être par l'intermédiaire de cet immense monsieur qu'à l'aube des années 80, j'ai timidement commencé à m'immerger dans le western italien.
En effet, l'un de mes tout premiers disques vinyles, était une compil des airs les plus connus de Ennio Morricone. J'ai été d'emblée subjugué par sa musique. Surtout ses compositions pour le westerns.
Dès lors, bien que n'y connaissant encore rien, je me suis mis à fréquenter frénétiquement les brocantes et autres boutiques spécialisées. J'en comptais deux sur la Capitale.
Pour vous dire, j’imaginais « l'homme à l'harmonica » comme étant un titre de film ! (rires ! )
De fil en aiguille, et en fonction de mon budget, j'ai découvert et j'ai appris. Fin de cette décennie, j'ai totalisé quelques 200 bandes originales de toute sorte.
Durant cette période, j'ai eu vent d'un autre collectionneur et passionné au pays. Et non des moindres, puisqu'il s'agit de Gian Lhassa. Juste après l'essai de Staig et Williams, parallèlement à Alain Petit et Jean-François Giré, c'est Le monsieur qui a écrit une trilogie très complète sur le western européen.
En 1986, à Bruxelles, lors d'une convention, j’apprends sa présence parmi de multiples auteurs de BD, écrivains et personnes du cinéma ayant œuvré sur le western.
Il était là pour dédicacer ses ouvrages cités plus haut. Concentré sur Morricone, je n'ai même pas eu la présence d'esprit de lui en acheter !!! Non encore conscient de l'importance qu'allait avoir pour moi ce genre une fois devenu adulte.
Beaucoup plus tard, j'ai rattrapé le coup directement chez l'éditeur belge.
Mais pour l'heure, j'ai reçu une dédicace dans un fascicule anticipant un livre qu'il avait en préparation sur le Maestro.
A propos de bd, une autre grande chance, c'est d'avoir eu au sein des adultes m'entourant, des amateurs de cette littérature dite « jeunesse ». Je vous parle milieu des années 70. Je vous parle notamment de Lucky Luke et de Blueberry. Lesquels j'ai lu et relu. A chaque fois, autant époustouflé par la richesse du trait. Autant littéraire qu'artistique des auteurs respectifs.
Sans oublier, plus tard, les Comanche et autre Durango.
Succède la décennie suivante. Le genre Western à l'italienne était désormais mort ou presque. Qu'importe, j'achetais des magazines de cinéma. Et j'allais me faire une toile au moins une fois par semaine.
Mais surtout, je m'imprégnais de plus en plus de la musique du plus grand des compositeur. Désormais par le biais des cd.
À force, j'ai eu l'envie de mettre des images sur le son.
L'arrivée du dvd et d'Internet ont grandement facilité les choses.
En 2007, je suis venu m'installer en France auprès de ma désormais compagne.
Aujourd'hui, après avoir lu bon nombre d'ouvrages et de sujets sur le western européen, je possède une certaine quantité de ces derniers.
Grâce à un blog comme Western Maniac, à chaque passage, je m’enrichis de nouvelles connaissances. J'en profite d'ailleurs pour remercier tous les contributeurs que vous êtes. Grâce vous soit rendue ! Je ne fayote pas. C'est sincère.
Je n'ai pas du tout pour but de devenir une pointure dans le domaine.
J'ai le souhait d'échanger. Ce, dans tout les sens du terme. Le partage d'une passion c'est aussi se permettre, ou se donner la chance d'aller vers d'autres. De découvrir et de faire découvrir.
Alors pour qui cela peut intéresser, je propose une rencontre un jour ou l'autre entre « voisins » (même plus éloignés pour qui veux) et passionnés. Et de partager via le petit écran l'un ou l'autre film. Une sorte de ciné-club à la maison.
Si vous êtes intéressé par cette proposition des plus honnêtes, je vous invite à me joindre en Message Privé afin d'en discuter. Ce, histoire de respecter l'anonymat de chacun.
J'allais presque omettre un « détail » de taille, j'habite dans le Rhône à quelques 10 km de Lyon.

Au plaisir de vous lire ...
avatar
Blondin67
Francesco Degli Espinosa

Messages : 41
Date d'inscription : 07/04/2017
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Blondin67

Message  Rex Lee le Sam 14 Avr - 7:45

Une présentation on ne peut plus complète.
Cela dit, ici, c'est à la bonne franquette et je ne pense pas qu'il faille être une "pointure" pour donner un avis ou une information sur un film. Donc, au plaisir de te lire et sois le bienvenu.

_________________

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?
avatar
Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 5071
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 62
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Blondin67

Message  Edocle le Sam 14 Avr - 10:47

Merci pour cette présentation,
Amicalement
Edocle

_________________
avatar
Edocle
Sergio Leone

Messages : 3555
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 72
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Blondin67

Message  Il Ritardario le Sam 14 Avr - 11:27

Effectivement, présentation très complète.
Merci bien et bienvenue cheers
avatar
Il Ritardario
Sergio Sollima

Messages : 635
Date d'inscription : 30/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Blondin67

Message  Trinita le Sam 14 Avr - 15:51

Bienvenue parmi nous !!! Very Happy

_________________
Quand on n'a pas d'argent, faut utiliser son cerveau (Luigi Cozzi)
L'alcool peut être le pire ennemi d'un homme, mais la bible nous dit d'aimer nos ennemis (Frank Sinatra)
avatar
Trinita
Sergio Leone

Messages : 5769
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 35
Localisation : Angers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Ma présentation.

Message  Blondin67 le Sam 14 Avr - 16:42

Merci à tous de votre accueil.

Bien conscient qu'en entrant, j'aurai peut-être dû commencer par là, cela me titillait depuis pas mal de temps.
Certains d'entre vous m'ont d'ailleurs invité à passer à l'acte.
J'ai donc veiller à un résultat à la hauteur du souhait ! Very Happy
avatar
Blondin67
Francesco Degli Espinosa

Messages : 41
Date d'inscription : 07/04/2017
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Blondin67

Message  shura025 le Dim 15 Avr - 11:28

Bienvenue à toi l'ami!

_________________
La bible ne fait pas le moine.
avatar
shura025
Enzo G. Castellari

Messages : 235
Date d'inscription : 02/02/2012
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Blondin67

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum