Le Deuxième Souffle. 1966. Jean-Pierre Melville.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Deuxième Souffle. 1966. Jean-Pierre Melville.

Message  Rex Lee le Mar 28 Nov - 7:47

Ce film est sorti à Paris le 4 novembre 1966:






Gustave Minda, dit « Gu » (Lino Ventura), s'est échappé de prison. Connu du milieu pour sa fiabilité et son courage, il retrouve à Paris deux de ses proches, Manouche et Alban. Ceux-ci ont maille à partir avec deux hommes de main envoyés par Jo Ricci, malfrat amoral. Gu les sauve de justesse.

Manouche et Alban cachent Gu à Montrouge puis à Marseille, en prévision de son départ pour l'Italie. Mais soucieux d'indépendance, Gu souhaite financer seul sa fuite. Une vieille relation, Orloff, le met alors sur un coup aux côtés de Paul Ricci, frère de Jo et ami de Gu : le hold-up d'un fourgon bourré de lingots de platine. Le braquage nécessite d'assassiner les deux motards de l'escorte. Gu accepte le marché et abat un motard.

Entre temps, le commissaire parisien Blot (Paul Meurisse) traque Gu. Il parvient à le faire arrêter par son collègue marseillais Fardiano. Mais enregistré à son insu sur un magnétophone, Gu avoue involontairement la complicité de son ami Paul Ricci dans le hold-up. Souhaitant venger son frère incarcéré mais aussi - et surtout - s'approprier sa part du butin, Jo Ricci file à Marseille. Il manipule les deux autres complices du hold-up, qui craignent que Gu les dénonce à la police. Fidèle à sa morale de truand, Gu s'évade pour rétablir la vérité. Caché dans la voiture du commissaire Fardiano, il l'oblige à écrire, dans un calepin, une déclaration signée où il avoue les méthodes illégales employées pour l’arrêter et lui extorquer des aveux, puis il l'abat. Ensuite, Gu règle ses comptes avec Jo Ricci et sa bande, dans un massacre général dont aucun ne réchappe. Blot arrive auprès de Gu agonisant (qui prononce, dans un dernier souffle, le nom de Manouche), trouve sur son corps le carnet aux aveux et s'en empare. Malgré lui, Blot admire le code d'honneur auquel Gu a obéi jusqu'à la mort. En outre, il est conscient que ce succès de la police dans sa lutte contre le crime n'a été obtenu que par des moyens douteux. Face à la presse qui le questionne, il laisse tomber, comme par inadvertance, le calepin compromettant dans un caniveau, sur lequel il attire aussitôt l'attention d'un journaliste qui le ramasse...
( wikipédia)



Un must! Le film noir français à son apogée!
Et quelle distribution! Ventura, Meurisse, Pellegrin, Frankeur, Bozzufi, Constantin...
Le polar melvillien ne compte que des réussites: Le Doulos et Le Cercle rouge...entre autres.


Arte l"a diffusé hier soir...







Sans commentaire!

_________________

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?
avatar
Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4755
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 61
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Deuxième Souffle. 1966. Jean-Pierre Melville.

Message  Sitting Bull le Mer 29 Nov - 16:00

Sur l'affiche, le visage de L.Ventura est remarquablement dessiné.
avatar
Sitting Bull
Sergio Sollima

Messages : 792
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 80
Localisation : La forêt landaise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum