K - Shop - 2016 - Dan Pringle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

K - Shop - 2016 - Dan Pringle

Message  cyberpunk le Mar 17 Oct - 9:05

"Un fils modèle devient un tueur méthodique suite à l'assassinat de son père, propriétaire d’une boutique de kebab, par des jeunes trop alcoolisés."allociné

Avec un tel pitch, on aurait pu craindre le pire et tomber sur une grosse farce gore; en fait, avec ce premier film d'un jeune réalisateur anglais on est plus dans un "vigilant movie" à la "Harry Brown" ou "Taxi driver" avec d'ailleurs l'acteur principal qui a des faux airs de de Niro jeune quand il pète les plombs; le kebab étant situé à côté d'une grosse boîte de nuit, le jeune homme doit supporter toute une faune alcoolisée; de plus il devra affronter le propriétaire du club, ex star de télé réalité qui souhaite acheter le kebab pour s'agrandir; de nombreuses scènes d'ébriété sont des images volées dans la rue (même celle d'un couple faisant crac crac contre un mur ?); le film met des fois mal à l'aise par son atmosphère et par son héros qui glisse dans la folie meurtrière; pas un film fun mais très intéressant. Le dvd est sorti avec le dernier MADMOVIES hélas sans bonus...




_________________
"Le cinéma c'est de grandes images qui bougent" c'est une citation de Jean Luc Godard ou de Johnny ?
avatar
cyberpunk
Sergio Leone

Messages : 2510
Date d'inscription : 15/04/2010
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: K - Shop - 2016 - Dan Pringle

Message  Hombre le Mer 18 Oct - 15:24

cyberpunk a écrit: le film met des fois mal à l'aise par son atmosphère et par son héros qui glisse dans la folie meurtrière; pas un film fun mais très intéressant. Le dvd est sorti avec le dernier MADMOVIES hélas sans bonus...

En effet, le malaise est réel. Là, où j'embarque moins c'est l'utilisation d'idées déjà vu dans le cinéma d'horreur, permettant tout de même au jeune réalisateur d'y intégrer un humour noir de bon aloi.
Une réalisation solide et pleine de promesses pour la future carrière de ce Pringle; s'il trouve évidemment sujets et budgets à sa mesure. On verra.
Bon, comme nous n'avons accès ici au Québec, qu'au Mad Movies sans DVD inclus (même si nous le payons au même tarif), j'ai pu le visionner par des voies, disons moins officielles. What a Face
La BA en VF:


Pour les références, cyberpunk a cité (avec raison) Harry Brown, porté sur les épaules d'un immense Michael Caine. Taxi Driver est un chef-d'oeuvre qui exprime avec maestria la chute dans l'abîme de la folie et la violence.
L'autre référence dont on parle ailleurs Dean Man's Shoes de Shane Meadows (2004), est un puissant drame alliant vengeance, meurtres, démence et repentir. Ce dernier titre est supérieur, selon moi, aux deux pré-cités sur le même thème (Harry Brown & K-Shop)...à cause de l’âpreté du traitement réaliste et sans fard aucun; seulement une vendetta dans un bled perdu, qui va jusqu'au bout, montrant les vices de la décadence humaine, et une possible rédemption à la fin. Inutile de dire que j'étais sorti du visionnement en étant ébranlé. silent
avatar
Hombre
Sergio Leone

Messages : 1653
Date d'inscription : 14/12/2010
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://triskellassocies.blogspot.ca/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum