AKIRA - Katsuhiro Ōtomo - 1988

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

AKIRA - Katsuhiro Ōtomo - 1988

Message  Hombre le Jeu 22 Déc - 23:14

Dernièrement, fiston qui étudie maintenant les techniques du dessin animé, demande à revoir ce film d'animation japonaise.
Je le revois donc avec lui. Et comme si je le visionnais pour la première fois, cet animé se reçoit encore comme une grande claque dans la  mâchoire. Une oeuvre phare, qui ramena les occidentaux à (re)découvrir la production nippone de l'animation.
Katsuhiro Ōtomo, tout comme Miyazaki pour Nausicaä de la vallée du vent, décide d'adapter son récit fleuve, le manga Akira pour le cinéma. Plus de deux milles pages à rendre dans un métrage de deux heures et quelques minutes. Le défi fut relevé avec un brio hallucinant.
Par le biais d'une petite bande d’adolescents  motards, on découvre un monde qui est encore en train de se remettre du désastreux projet "Akira"; la mutation d'enfants surdoués étudiés et contrôlés grâce à des programmes subventionnés de l'armée. Mais ces recherches laisseront des traces génétiques en particulier chez un individu qui pourrait en ranimer les effets destructeurs.

Il est difficile de faire un résumé de ce film complexe et pas toujours évident à saisir dans ses circonvolutions scénaristiques. D'ailleurs, le récit du film est construit différemment de la BD; cette dernière étant plus riche en informations du monde d'Akira.
Et Akira le film ne fera pas aussi facilement l'unanimité qu'un titre de Miyazaki ou de Takahata de chez Ghibli. La violence très dure du film d'Ōtomo en rebutera certains, ainsi que son discours de science/métaphysique qui en découle à la fin.
La technique d'animation classique 2D (très peu d'ordinateur pour les effets), est juste incroyable, montrant des scènes de foule, des visuels de destruction très détaillés, ou même des mouvements ralentis de l'action. Si le travail d'animation est époustouflant, il en va de même pour la trame sonore et la musique. On passe d'instruments de percussion traditionnels japonais avec chœur masculin, jusqu'au thème joué sur un orgue pendant l'apogée de la destruction, pour terminer par un chœur de voix féminines résonnant dans les décombres des immenses gratte-ciels effondrés...
Comment dire: un sommet de l'art où les images et la musique s'associent dans une magistrale virtuosité.
À voir.
Un extrait du début (Le passage avec les motards):
avatar
Hombre
Sergio Leone

Messages : 1653
Date d'inscription : 14/12/2010
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://triskellassocies.blogspot.ca/

Revenir en haut Aller en bas

Re: AKIRA - Katsuhiro Ōtomo - 1988

Message  Hombre le Mar 30 Mai - 15:52

Je relance le sujet, car je viens de comprendre en lisant l'article de AnimeLand #197 que l’accueil du film d'Ōtomo ne fut pas fulgurant en France en 1991. Akira déstabilisait et divisait clairement la critique. Car l'évolution de l'animation japonaise ne fut pas la même qu'au Japon où les œuvres arrivaient en salles (à l'évidence) chronologiquement. Dans les pays occidentaux ce fut une toute autre histoire; la rencontre avec Ōtomo et même Miyazaki fut de nature chaotique dans le temps...et parfois trop radicale par rapport à ce que connaissais le public européen.

Ce fut un peu différent du côté de l'Amérique ou Akira fit un tabac (toute proportion gardée avec le Japon). De même que pour votre humble serviteur, le choc fut total car j'avais encore en tête des programmes enfantins style "Minifée" ou "Goldorack", avant de visionner le film d'Ōtomo dont j'achetais immédiatement la VHS USA...dès la sortie du cinéma. What a Face

Toujours est-il qu'un jour, un collectionneur me donne une figurine d'un des personnages appelé Tetsuo. Celle-ci s'était brisée car la plaquette sur laquelle tenait le perso en résine n'était pas assez stable car trop petite.
Comme je suis un fan depuis ce temps, je répare la figurine et lui compose tout autour un décor (tel que vu dans le film ou presque) pour qu'elle ne tombe plus. Mon garçon s'assoyais silencieusement à la table, où je travaillais, pour observer l'évolution de la maquette. Je partage ces quelques photos du souvenir de l'ouvrage ainsi réalisé. Wink
Maquette incluant le personnage en son centre. Image suivante: Les deux éléments séparés.
" />

Détails des pieds. On remarquera la texture du "styromousse", matière idéale pour imiter le ciment ou autres éléments minérales.
" />

La séquence inspiratrice:
[img][/img]
avatar
Hombre
Sergio Leone

Messages : 1653
Date d'inscription : 14/12/2010
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://triskellassocies.blogspot.ca/

Revenir en haut Aller en bas

Re: AKIRA - Katsuhiro Ōtomo - 1988

Message  old timer le Mar 30 Mai - 20:53

Bravo, un sacré boulot ! il faut une sacrée patience !
J'ai le DVD d'Akira depuis peu, il faudrait que je pense à le visionner un de ces quatres !!! Je suis un gros  fan de Ghost in the Shell donc ça devrait passer,

La France a mis un temps assez long à comprendre un truc que les japonais savent depuis toujours: l'animation est un medium neutre, un contenant apte à toute les narrations. Ils font des animes dans tous les genres cinematographiques, donc y compris guerre, horreur, porno etc... alors qu'en France on en était encore il y a 30 ans à l'équation dessin animé = pour enfants (merci Disney) D'où le malentendu ! Maintenant on est plus informé! Et puis la sensibilité à évolué! On disait Goldorak violent mais aujourd'hui ça nous fait rigoler, on voit tellement pire !

old timer
Sergio Leone

Messages : 1115
Date d'inscription : 20/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AKIRA - Katsuhiro Ōtomo - 1988

Message  Hombre le Jeu 1 Juin - 16:35

old timer a écrit:Bravo, un sacré boulot ! il faut une sacrée patience !
J'ai le DVD d'Akira depuis peu, il faudrait que je pense à le visionner un de ces quatres !!! Je suis un gros  fan de Ghost in the Shell donc ça devrait passer,

Merci Old Timer! Smile  J'avais le temps à l'époque de me lancer dans ce genre d'entreprises...et puis de voir le regard de mon fiston s'illuminer devant le résultat est une récompense indéniable. Very Happy

Ghost in the Shell et Akira ont en effet des similitudes pour le thème de l'évolution de l'esprit humain et la fragilité de l'enveloppe corporelle. Mais le traitement visuel des deux films et leur rythme respectif suggèrent fortement deux sensibilités dans le propos. Moi, j'ai bien apprécié les deux.
avatar
Hombre
Sergio Leone

Messages : 1653
Date d'inscription : 14/12/2010
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://triskellassocies.blogspot.ca/

Revenir en haut Aller en bas

Re: AKIRA - Katsuhiro Ōtomo - 1988

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum