C'était demain... - Time after Time - 1979 - Nicholas Meyer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

C'était demain... - Time after Time - 1979 - Nicholas Meyer

Message  Personne le Mar 23 Juin - 13:03



Malcolm McDowell (VF : Bernard Murat) : H.G. Wells
David Warner (VF : Jacques Thébault) : John Lesley Stevenson / Jack l'Éventreur
Mary Steenburgen (VF : Béatrice Delfe) : Amy Robbins
Charles Cioffi (VF : Pierre Santini) : Lieutenant Mitchell
Kent Williams : L'assistant du Lieutenant Mitchell
Andonia Katsaros : Mrs. Turner
Patti D'Arbanville : Shirley
James Garrett : Edwards
Leo Lewis : Richardson
Keith McConnell : Harding
Byron Webster : McKay
Karin Mary Shea (VF : Marion Game) : Jenny
Geraldine Baron (VF : Annie Balestra) : Carol
Laurie Main : L'inspecteur Gregson

Synopsis : En 1893, Jack l'Eventreur s'enfuit à bord de la machine à explorer le temps d'H.G. Wells. Ce dernier le traque dans le San Francisco de 1979.

Une petite merveille de film fantastique avec des effets spéciaux qui ont certes bien vieillis, mais qui ont su garder tous leurs charmes. On rêvait avec bien peu à cette époque. Si je vous dis ça, c'est que mes filles gavées aux blockbusters d'aujourd'hui trouvent tout de suite désuets ce genre de film... Pfff, ne retenir que ça...
C'était demain c'est aussi une jolie histoire d'amour entre un Malcolm McDowell tout en retenue et une Mary Steenburgen très loin d'une femme fatale. Un David Warner inquiétant et surtout un scénario malin qui a sans doute inspiré un certain James Cameron pour son Terminator...

Un blu-ray ne serait pas de trop Mr Warner...

_________________
avatar
Personne
Sergio Leone

Messages : 6349
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 49
Localisation : Lone Pine, CA

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était demain... - Time after Time - 1979 - Nicholas Meyer

Message  Hombre le Jeu 24 Sep - 23:22

H.G. Wells préconisant l'amour libre.  What a Face
Tel est le postulat social sur lequel s'ouvre le film.

Nicholas Meyer aime mélanger le destin de personnages célèbres; comme scénariste il récidivera avec rien de moins que Sherlock Holmes s'alliant à Freud pour mener une enquête dans 7% de Solution.

Dans les deux cas, pour que la recette tienne on a besoin d'une bonne dose d'humour. Et il y en a, parfois noire, mais toujours efficace dans Time After Time.

Les effets spéciaux sont superflus si le scénario est bétonné; une réussite pour ce film.
avatar
Hombre
Sergio Leone

Messages : 1653
Date d'inscription : 14/12/2010
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://triskellassocies.blogspot.ca/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum