...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  Rex Lee le Mer 20 Aoû - 15:00

Tenez, puisqu'en ce moment, on fait dans l'inédit, dans la rareté, dans l'introuvable, que dites-vous de celui-ci?





Quelqu'un l'a-t-il vu?
Il semble n'avoir édité qu'en VHS en Allemagne.
..


La distribution, sans les images:

Scott Holden (Jesse/Jerusalem), Mimmo Palmara (aka Dick Palmer)(Sheriff), Keenan Wynn (Billy Bronson/Kile Richards), Delia Boccardo (Connie), Giorgio Trestini (Bobo Bison), Remo Capitani (El Tornado), Philippe Leroy (General Briscott), Giorgio White (Chief Black Eagle), Nello Pazzafini (Bullseye Joe), Gino Marturano, Osiride Pevarello, Franco Fabrizi, Gino Cagna, Carla Mancini, Alberto Dell'Acqua, Roberto Dell'Acqua.














Un western comique, probablement...

_________________

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?

Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4434
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 61
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  MARCHAND le Mer 20 Aoû - 15:52



D'autres images, pas certain que ce soit une comédie... Wink 

MARCHAND
Sergio Leone

Messages : 5472
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  Edocle le Mer 3 Sep - 22:49

La version que je possède est un rip VHS langue anglaise sans sous-titre bien sûr.
Le générique est en format d'origine soit 2,35, mais le restant
du film est panscané en 4/3 comme vous pouvez le voir sur les captures de ma copie.
C'est bien dommage...













_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3387
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  Edocle le Ven 16 Jan - 16:53

Ci-dessus c'était ma version anglaise sans sous-titre...
Maintenant c'est la version italienne, une capture de la TV numérique italienne,
et au format 16/9 HD un must quoi, une fois le logo supprimé... Et puis
l'italien pour un western spaghetti... Wink Wink










Y'a pu ka...

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3387
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  Rex Lee le Sam 17 Jan - 9:07

L'image semble parfaite. Very Happy
On aura reconnu Remo Capitani, Delia Boccardo et Philippe Leroy.





 A droite, l'actrice Delia Boccardo.

_________________

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?

Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4434
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 61
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  Edocle le Sam 17 Jan - 19:41

Pour le fun je mettrais en avant le sous-titre :
" Poêle à frire calibre 38"


_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3387
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  Edocle le Dim 25 Jan - 12:28

" Poêle à frire calibre 38"
Allez c'est parti !
On commence par eux :








à suivre :

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3387
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  Edocle le Jeu 16 Avr - 11:33

Bon, après l'entracte, revenons à nos moutons...
Le héros :



à suivre...

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3387
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  Edocle le Jeu 14 Mai - 10:14

Ah ben j'ai du mal avec celui-là...
La mignonne de service :



à suivre...

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3387
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  Edocle le Mar 19 Mai - 9:13

Et puis...



à suivre...

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3387
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  Edocle le Jeu 28 Mai - 15:50

Et bien sûr, il y a les indiens...



à suivre...

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3387
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  Edocle le Mer 2 Sep - 10:45

Bon c'est pas tout ça, faut bien continuer et surtout
terminé un travail commencé...
Alors ils sont là aussi :





à suivre...


_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3387
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  Rex Lee le Mer 2 Sep - 16:55

Edocle a écrit:Bon c'est pas tout ça, faut bien continuer et surtout
terminé un travail commencé...



Very Happy Very Happy Very Happy






_________________

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?

Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4434
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 61
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  Edocle le Jeu 17 Sep - 23:27


_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3387
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  Edocle le Mar 22 Sep - 22:25

Et puis voilà le général Briscott...



Philippe Leroy est ce général qui se prend pour un peintre...



Comme quoi le western spaghetti peut nous amener à refaire le monde... Very Happy Very Happy

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3387
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  Edocle le Mer 30 Sep - 11:50

Rex Lee a écrit:
Quelqu'un l'a-t-il vu?

Ben ça y est !
Vu complètement !
Le western spaghetti le plus bavard qu'il m'est été donné à voir !
Plus bavard qu'un western espagnol de la grande époque, c'est peu dire !
Pour le reste, si ça commence plutôt bien, à la longue on fatigue vite !
Ne vaut que parce qu'il est inédit en France et que le collectionneur
qui est toujours à la recherche de nouveauté, se précipite dessus,
et puis...
va vite s'empresser de l'oublier...
Alors qu'on ne s'étonne pas qu'il soit resté aussi longtemps sous
le clavier, mais en fin de compte quand on aime.......... Very Happy Very Happy Very Happy



... Et puis pour Keenan Wynn, très bon acteur américain....

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3387
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  Sitting Bull le Lun 12 Oct - 18:41

Edocle a écrit:Bon, après l'entracte, revenons à nos moutons...
Le héros :



à suivre...

Fils de William Holden et de Brenda Marshall son épouse.


Ici, à gauche, avec ses parents et son frère Peter.

Sitting Bull
Sergio Sollima

Messages : 657
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 79
Localisation : La forêt landaise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  Edocle le Mar 13 Oct - 11:26

Pour ceux qui s'intéressent aux lieux de tournage, ce western
a été filmé dans les environs immédiat de Rome et dans
la Magliana ! Ce film est l'unique western tourné par le grand
opérateur photo Toni Secchi !!!
Chose étonnante il semble que ses diffusions TV en Italie est
eu une bonne audience.... Cool Cool

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3387
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  Sitting Bull le Mer 14 Oct - 17:13

Vu, dans un bon enregistrement. Merci à mon pourvoyeur.  Very Happy
Bon, eh bien, pas grand'chose à retenir. Les gags sont parfois un peu lourds. Voir : l'indien enfoncé comme un piquet et les pommes comme balles de ping-pong,  ça a peut-être fait rire les gamins en son temps....mais bon !
Par contre j'ai bien aimé Keenan Wynn.
C'est tout.   Cool

Sitting Bull
Sergio Sollima

Messages : 657
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 79
Localisation : La forêt landaise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  Rex Lee le Ven 16 Oct - 16:02

Edocle a écrit:
Rex Lee a écrit:
Quelqu'un l'a-t-il vu?

Ben ça y est !
Vu complètement !
Le western spaghetti le plus bavard qu'il m'est été donné à voir !
Plus bavard qu'un western espagnol de la grande époque, c'est peu dire !
Pour le reste, si ça commence plutôt bien, à la longue on fatigue vite !
Ne vaut que parce qu'il est inédit en France et que le collectionneur
qui est toujours à la recherche de nouveauté, se précipite dessus,
et puis...
va vite s'empresser de l'oublier...
Alors qu'on ne s'étonne pas qu'il soit resté aussi longtemps sous
le clavier, mais en fin de compte quand on aime.......... Very Happy Very Happy Very Happy



... Et puis pour Keenan Wynn, très bon acteur américain....

Tout à fait d'accord!
Il faut une sacrée dose de courage pour le visionner jusqu'à la fin, celui-là!
Bravo, Edocle, de t'être attelé à la tâche!

Content tout de même de l'avoir dans ma collection...mais il restera bien rangé au fond de l'armoire, entre "Les Ravageurs de l'Ouest" et "Des dollars plein la gueule".
En conclusion, paraphrasant un titre de Comencini, je dirais: Mon Dieu, comment notre genre préféré est-il tombé si bas?

_________________

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?

Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4434
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 61
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  Sitting Bull le Ven 16 Oct - 16:15

On est bien d'accord ! Very Happy

Sitting Bull
Sergio Sollima

Messages : 657
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 79
Localisation : La forêt landaise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  Edocle le Ven 16 Oct - 16:46

Rex Lee a écrit:Mon Dieu, comment notre genre préféré est-il tombé si bas?

Le pire, si l'on peut dire, c'est que ce film a eu du succès en salle en Italie lors de sa
sortie.... Et comme je l'ai dit plus haut les indices d'écoute sont bons lors des passages
à la TV Italienne...
Remarquez chez nous les films de Zidi avec les Charlots ont toujours un public...
Alors ??? Very Happy Very Happy

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3387
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  Sitting Bull le Ven 16 Oct - 17:05

Oui, tu as bien raison. Après tout, il en faut pour tous les goûts ! Very Happy

Sitting Bull
Sergio Sollima

Messages : 657
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 79
Localisation : La forêt landaise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  Sitting Bull le Ven 27 Nov - 19:49

Le coup de la poêle à frire, on l'avait déjà vu !  Razz

"Law and order"  (E.L.Cahn - 1932)

Sitting Bull
Sergio Sollima

Messages : 657
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 79
Localisation : La forêt landaise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...e alla fine lo chiamarono Jerusalem l'implacabile. (Inédit) 1972. Antonio Secchi.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum