Dragon Gate - The Flying Swords of Dragon Gate - 2012 - Tsui HARK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dragon Gate - The Flying Swords of Dragon Gate - 2012 - Tsui HARK

Message  old timer le Dim 30 Juin - 8:37



Synopsis éditeur:
Perdue en plein désert, l'Auberge du Dragon est devenue le repaire des voleurs depuis que la rumeur en a fait un lieu incontournable pour bandits et aventuriers en tout genre : elle serait bâtie sur une ancienne cité recouverte par le sable en cachant un fabuleux trésor que seule une gigantesque tempête, se produisant tous les soixante ans, peut mettre à jour. Alors qu'une tempête de sable menace, les rivalités vont s'exacerber jusqu'à l'inévitable affrontement entre les factions opposées...


Remake récent en 3D d’un classique de l’âge d’or du ciné HK :  « Dragon Inn » (l’auberge du Dragon, 1992) de Raymond Lee et Tsui Hark avec Brigitte Lin, Maggie Cheung et Tony  Leung ka Fai.

Mais cette fois-ci le budget est conséquent et les 3 stars en sont :


Jet Li - face à un des dirigeants corrompus (il a le teint blanc, c'est forcément un méchant!)


Zhou Xun  (La légende du scorpion noir, Confucius, True Legend)


et Chen Kun (Mulan) dans un double rôle !

Film au scénario beaucoup plus travaillé, qui démarre en ville comme une histoire de complots politiques entre deux clans rivaux à la Cour (le bureau de l’Est contre celui de l’Ouest !) puis enchaine sur le voyage périlleux de bandits en fuite, puis c'est un huis-clos tendu  dans une auberge où tout le monde se retrouve, puis affrontements au milieu d’une tempête de sable gigantesque  et enfin chasse au trésor dans une cité disparue. Ouf ! Tsui Hark a mis le paquet , mais le scénario est très bon car il réserve quelques coups de théatre bien venus et surtout nous rend attachants tout un groupe de personnages tous très bien caractérisés.

Ces qualités font oublier le défaut majeur du film : l’omniprésence d’effets numériques plus ou moins réussis selon les scènes, mais qui donnent au film un aspect de film de SF moderne loin du côté fauché et carton-pâte du film de 1992, qui garde tout son charme.

Une fois de plus le Wu Xia Pian selon Tsui Hark n’est pas un genre seulement historique ou épique mais  aussi fantastique. D’où la présence du surnaturel, d’effets spéciaux numériques et de combats cablés et renforcés de CGI très spectaculaires mais sans aucun réalisme.  Malgré Jet Li  donc, ce n'est pas un film d'arts martiaux
mais un  excellent film d'aventures à la Indiana Jones plein de rebondissements et de personnages sympas.

C'est, en tout état de cause, l'un des deux meilleurs films épiques chinois visibles cette année - l'autre étant pour moi "The Grand Master" de Wong Kar-Wai (qui sort en DVD en septembre)



DVD Seven 7 qui vient de sortir, avec une bonne  VF et quelques bandes-annonces, mais pas de bonus.
Sur le Blu-ray peut-être ?

old timer
Sergio Leone

Messages : 1115
Date d'inscription : 20/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum