ALMERIA ET LE WESTERN MEDITERANNEEN UNE ECONOMIE DES DECORS ET PAYSAGES WESTERNS (1964-1968)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ALMERIA ET LE WESTERN MEDITERANNEEN UNE ECONOMIE DES DECORS ET PAYSAGES WESTERNS (1964-1968)

Message  JO le Sam 13 Oct - 12:42

Accessible sur le lien ci-dessous :

http://www.facebook.com/group.php?gid=290583830778

Un mémoire de master de l'Université de Lyon II, téléchargeable.

Hélas : un travail bâclé, bourré de fautes, conduit avec une totale incompétence, compilant hasardeusement des sources sérieuses (espagnoles) et des informations disponibles sur ce forum et certains blogs Wink , sans d'ailleurs qu'elles semblent avoir été bien comprises [/b](le tournage de Pour une poignée de Dollars, raconté avec une confusion telle qu'on pourrait penser que Leone n'a presque rien fait du film ).

Le pauvre Lee van Cleef y devient" Lee van Cliff" toutes les nombreuses fois où il est nommé , entre autres aberrations , alors que l'auteur lui-même ouvre par une attaque contre les approximations des ouvrages de Gilles Lambert et autres.... Wink et se réclame de faire le premier travail fiable en langue française sur le sujet des décors de western espagnols (curieusement, le livre de Carlo Simi édité par le Festival de Montpellier ne semble pas cité en bibliographie).

On se demande comment les deux directeurs de recherches, Martin Barnier et Jean-Claude Seguin, ce dernier connu pour ses livres sur le cinéma ibérique, ont pu cautionner une" recherche" d'une telle faiblesse à tous niveaux. Mais c'est leur problème et leur entier discrédit No .

Mes blogs étant utilisés et certaines de mes photographies d'Almeria 1980 reproduites par l'objet en question, je ne me prive pas de dire que je ne cautionne rien de ce désastre Wink

J'espère que d'autres chercheurs plus rigoureux sauront utiliser un meilleur parti de ce qui est mis à leur disposition.

Resterait l'intérêt possible (ce serait bien le seul) de ce travail : la traduction française (un copier-coller) de passages entiers des livres espagnols dont certains épuisés et introuvables qui nous éclaire sur l'invraisemblable imbroglio des conflits sociaux lors des tournages almerienses et la pratique des pots-de vin qui a fini par ruiner, entre autres raisons, l'essor cinématographique de la région. Mais les erreurs colossales et primaires qui abondent dans le texte font douter même de cet intérêt. A prendre avec la plus vive circonspection.



Dernière édition par JO le Dim 14 Oct - 19:57, édité 6 fois

JO
Sergio Leone

Messages : 4204
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALMERIA ET LE WESTERN MEDITERANNEEN UNE ECONOMIE DES DECORS ET PAYSAGES WESTERNS (1964-1968)

Message  hugues le Sam 13 Oct - 12:59

Vu rapidement... Au moins, ça semble agréable à lire.
avatar
hugues
Enzo G. Castellari

Messages : 331
Date d'inscription : 12/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALMERIA ET LE WESTERN MEDITERANNEEN UNE ECONOMIE DES DECORS ET PAYSAGES WESTERNS (1964-1968)

Message  JO le Sam 13 Oct - 13:02

hugues a écrit:Vu rapidement... Au moins, ça semble agréable à lire.

Les morceaux d' ouvrages espagnols compilés et copié-collés seraient donc-ils traduits correctement ? Wink


JO
Sergio Leone

Messages : 4204
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALMERIA ET LE WESTERN MEDITERANNEEN UNE ECONOMIE DES DECORS ET PAYSAGES WESTERNS (1964-1968)

Message  JO le Sam 13 Oct - 14:01

Le début du mémoire ci-dessous: il faut être assez gonflé pour écrire certaines choses, quand on voit la suite ..... Wink

C'est moi qui surligne, et comme mes photographies ont été utilisées (publiées ?) sans me demander mon avis Wink pour une telle m.... , je ne me gêne pas non plus Wink Wink

Un vide historique
En ce début d’année 2012, le domaine d’étude « les décors de cinéma » a fait l’objet d’un appel à la recherche lancé par la Cinémathèque française. Mon mémoire Almería et le western méditerranéen, une économie des décors et paysages westerns 1964-1968, paraît donc dans un contexte universitaire favorable. Ce mémoire de recherche pourrait faire l’objet d’une publication car il n’existe aucun ouvrage français retraçant l’histoire des décors de cinéma Almerienses. Les premiers ouvrages européens traitant du western spaghetti accordaient peu d’importance aux paysages Espagnols. Almería a longtemps été victime de maladresses orthographiques qui symbolisaient le désintérêt du monde de la recherche. En 1976 dans son ouvrage, Les bons, les sales, les méchants et les propres de Sergio Leone, Gilles Lambert rebaptisait la ville d’Almería « Almera ». Cette anecdote révèle la pauvreté documentaire des premiers ouvrages historiques traitant du western spaghetti. En l’occurrence, il semble que les historiens européens n’aient jamais entrepris de se rendre à Almería. Leur démarche était toujours la même, réaliser des entretiens avec les italiens qui ont marqué l’âge d’or du western spaghetti. En 1987, les éditions Ramsay publièrent l’ouvrage de Noël Simsolo, Conversations avec Sergio Leone. Grâce à ces entretiens, les cinéphiles français découvrirent les conditions de production des westerns spaghetti du début des années 1960. En revanche, peu d’informations filtrèrent sur le déroulement des tournages en Espagne. Il fallut attendre 2005 et la parution de l’ouvrage de Cristopher Frayling, Il était une fois en Italie, les westerns de Sergio Leone, pour obtenir plus d’informations quand à l’organisation et les conditions de tournage en Espagne. Les entretiens de Tonino Delli Colli [directeur de la photographie] et Carlo Simi [décorateur et costumier] dessinaient les contours des relations entre les italiens et espagnols durant le « boom » du genre western. Mais un vide documentaire subsistait, les ouvrages européens n’avaient jamais donné la parole aux espagnols du western spaghetti. Pour ma part, je crois qu’il était important d’accorder une audience aux récits ibériques car ils contredisent ou complètent les entretiens réalisés avec les italiens du western spaghetti. En Février 2012, je me suis rendu à Almería afin de découvrir la nature de l’apport espagnol à ce cinéma d’exploitation. J’ai été très aimablement reçu par le personnel de la bibliothèque du Centro de Estudios Almerienses où j’ai découvert une
Page | 2
trentaine d’ouvrages entièrement dédiés à l’histoire des paysages et des décors westerns Almerienses. Les historiens de la province d’Almería disposaient de sources jusqu’alors inédites : entretiens avec des figurants et seconds rôles, archives provinciales et des articles de presse du journal La Voz de Almería. Après un fastidieux travail de classification des ressources documentaires, je m’attaquai à la phase la plus intéressante de mon travail de recherche, la confrontation des récits italiens et espagnols. Ce mémoire de recherche entend combler un vide historique en redressant une période de l’histoire des cinémas italiens et espagnols. Afin de comprendre les liens qui unissent italiens et espagnols, nous devons impérativement traiter du système de coproduction européenne qui a permis l’émergence du western spaghetti.



Je crois même quand chez Lambert, Almeria est orthographié Almeira, et non Almera comme le pense l'auteur... qui aurait du consulter d'autres sources (La Revue du Cinéma, Cinémonde, etc... ) pour une opinion plus construite .... lol!

JO
Sergio Leone

Messages : 4204
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALMERIA ET LE WESTERN MEDITERANNEEN UNE ECONOMIE DES DECORS ET PAYSAGES WESTERNS (1964-1968)

Message  JO le Sam 13 Oct - 14:11

Cela n'est pas pas non plus...

Le schéma de production du premier western de Leone est symptomatique des pratiques qui se poursuivront jusqu’à l’avènement des premiers poblados Almerienses. Les réalisateurs venaient tourner les scènes d’intérieur à Madrid, puis les scènes d’extérieur à Almería. Jusqu’en 1964, certaines scènes d’extérieur pouvaient encore être tournées près de Madrid, mais avec l’expansion du centre urbain, les plaines désertiques furent rattrapées par la modernité. A ce sujet, les historiens du cinéma se sont parfois battus pour infirmer ou confirmer la présence de Sergio Leone à Almería dans le cadre de son premier western. Le magazine cinématographique Fotogramas daté du 10 Avril 1964, annonçait la présence de Sergio Leone à Madrid98 [Hoyo de Manzanares]. L’assistant réalisateur Tonino Valerii contredit la revue cinématographique espagnole en affirmant que le réalisateur n’était pas resté à Almería pour le tournage des scènes d’extérieur99. Il est difficile de démêler le vrai du faux dans cette histoire car la presse Almeriense ne couvrit pas le tournage de Pour une poignée de dollars. Les journalistes de La Voz de Almería rédigèrent un article sur le tournage d’une production à gros budget, le film Saúl e David où jouait la star du péplum Gianni Garko100. Il est tout à fait possible que pour cette première production western, Leone ne se soit pas déplacé à Almería. Plusieurs facteurs penchent pour cette hypothèse, tout d’abord la longueur du voyage depuis Madrid [15 heures de train] et ensuite la pratique du pré-montage qui s’institutionnalisera entre 1966 et 1967. D’un autre côté, une photographie de tournage qui circulait sur le web montrait Sergio Leone en pleine répétition avec Gian Maria Volonté, mais ce pourrait être aussi une photographie de tournage du film Et pour quelques dollars de plus. Pour éclaircir définitivement cette affaire, il faudrait consulter les archives photographiques de la cinémathèque de Bologne qui dispose d’un incroyable stock de photos de tournages des westerns de Sergio Leone.


L'auteur a du voir ce que j'ai dit du FOTOGRAMAS 808 sur mon blog ici :

http://monnomestpersonne1973.blogspot.fr/2012/07/les-premiers-pas-de-l-homme-sans-nom.html

sans rien vérifier lui-même, parce qu'il aurait dû attendre la suite, les photographies de Leone et Eastwood à Madrid en 1964 (à venir), et surtout il aurait dû voir les photogrammes de tournage (rushes venus du DVD RHV) qui montre Leone tournant à El Sotillo (San José, Almeria) (ici et sur le blog, se procurer et voir l'édition RHV tout court intégralement sans se contenter de grapiller sur Internet, puisqu'il montre d'autres documents issus des rushes et venus d'ici). D'autre part, il semble y avoir dans son esprit une confusion très grande entre Manzanares (Madrid) et Almeria (Sud de l'Espagne).

Pour d'autres infos, FOTOGRAMAS n'a pas suivi régulièrement dans Se Rueda le tournage de Pour une poignée de Dollars , après la dernière semaine de mai 1964 (8° semaine de tournage, Manzanares , photo de tournage) , il n'en parle plus , je pense que l'équipe avec Leone était partie à Almeria. Intéressant aussi est le fait que FOTOGRAMAS annonce bien avant ce numéro 808 le venue de Eastwood à Madrid, voir de mémoire, le choix de Eastwood comme progagoniste principal dès mars 1964. La comparaison avec les archives de La Voz de Almeria aurait été fructueuse.

La chronologie des FOTOGRAMAS viendra en son temps .... Leone et FOTOGRAMAS se connaissaient bien, puisque en 1960 et 1961, le metteur en scène intervient régulièrement dans la rubrique ESTRELLAS EN LA NOCHE , photographies (inédites depuis) illustrant les notules.

Là aussi, cela viendra en son temps... Wink

Dommage que LA VOZ n'ait toujours pas sorti une compilation exhaustive de ses chroniques, comme elle l'a fait pour Almeria et la Belle Epoque, ou que RHV n'ait pas publié l'intégralité des fiches de service .

Conclusion de tout ceci :
Gire peut faire une nouvelle recrue de choix pour le retour des Dernières chevauchées du western européen; direction Lyon II
Wink

JO
Sergio Leone

Messages : 4204
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALMERIA ET LE WESTERN MEDITERANNEEN UNE ECONOMIE DES DECORS ET PAYSAGES WESTERNS (1964-1968)

Message  Edocle le Sam 13 Oct - 15:39

L'illustration du mal du siècle en université Française :
Dénoncé ces dernières semaines pas les profs eux-même....


Plagiat : la copie pointée à l'université :

L'université a décidé de s'attaquer sérieusement au plagiat. Devant l'ampleur des données
disponibles sur Internet, les étudiants ont pris l'habitude de "copier-coller" d'une main de maître.
Thèses, mémoires, rapports... nombre de documents sont concernés par ce pillage du droit d'auteur.
"Il faut sensibiliser tous les citoyens au fait qu'Internet n'est pas un champ libre de droit", alerte Hélène Maurel-Indart,....


La suite de l'article du Monde ICI

A noter malgré tout que le jeune auteur de cette thèse s'est présenté un jour sur le forum
pour dire ce qu'il faisait des infos qu'il trouvait ici ou sur le net... Je suis incapable de retrouver
son post !!! mais ceci n'excuse pas cela bien sûr !!!

_________________
avatar
Edocle
Sergio Leone

Messages : 3505
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 71
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALMERIA ET LE WESTERN MEDITERANNEEN UNE ECONOMIE DES DECORS ET PAYSAGES WESTERNS (1964-1968)

Message  JO le Sam 13 Oct - 15:51

On peut aussi pointer le manque d'exigence devenu terrible de certains ... évaluateurs Wink et de certaines institutions... mais c'est un autre débat Wink

Visiblement, les directeurs de recherche ne connaissent rien au sujet -ce qui ne m'étonnerait pas vraiment de J.C. Seguin, qui, de mémoire, exécute sans sommation Romero Marchent dans son petit opuscule sur le cinéma espagnol -bien fait sur les Saura et Berlanga, mais ignorant la veine populaire de cette industrie... (je confonds peut-être avec l'auteur du livre sur le cinéma espagnol sorti il y a des années chez le CERF 7° Art)

Dommage pour les excellents auteurs espagnols (Recacha, Moya) , pillés, et si mal mis en valeur quand ils sont traduits sans dessus dessous comme ici dans un ensemble incohérent.


JO
Sergio Leone

Messages : 4204
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALMERIA ET LE WESTERN MEDITERANNEEN UNE ECONOMIE DES DECORS ET PAYSAGES WESTERNS (1964-1968)

Message  JO le Sam 13 Oct - 17:57

Jusqu’en 1964, certaines scènes d’extérieur pouvaient encore être tournées près de Madrid, mais avec l’expansion du centre urbain, les plaines désertiques furent rattrapées par la modernité.


Une perle de plus.... c'esr rigoureusement faux. Leone avait même pensé à tourner Et pour quelques Dollars de Plus intégralement dans la région de Madrid, mais le risque de froid et de neige jusque tard dans le printemps l'en avait finalement dissuadé.

Si on fait le compte, les régions de Madrid et Barcelone ont dû fournir (en western) autant d'extérieurs que celle d'Almeria, plus photogénique et qui a surtout connu un expansion internationale probablement plus discrète ailleurs.


Sur le choix d'Almeria par Leone, on rappellera que son film est produit par la Jolly, qui y avait déjà co-produit Oeil pour oeil et que le Caiano (toujours Jolly Films) tourné plus ou moins conjointement au Leone fait un bien plus grand usage de la région andalouse.

D'autre part, le lieu était déjà investi par la presse espagnole (équivalente à Paris Match) dans des reportages géographiques et ethnographiques illustrés de fort belles photos (Blanco y Negro, Destino, 1960, pour ce que j'ai pu trouver).

Une région fort peu connue et très reculée, mais pas aussi ignorée que cela vraisemblablement et justement appréciée pour le dépaysement qu'elle apportait au visiteur (voir le témoignage du producteur espagnol de Savage Guns).

JO
Sergio Leone

Messages : 4204
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALMERIA ET LE WESTERN MEDITERANNEEN UNE ECONOMIE DES DECORS ET PAYSAGES WESTERNS (1964-1968)

Message  JO le Sam 13 Oct - 19:12

Pour une poignée de dollars n’intéressa qu’un seul acheteur, le propriétaire d’une vieille salle de projection de Florence. L’entrepreneur souhaitait diffuser le film durant le mois d’Août 1964, période difficile où la chaleur et les vacances scolaires éloignent les spectateurs italiens des salles de cinéma bien souvent non climatisées.

Une belle bourde de plus : le film obtient son visa de censure le 1° septembre, et sort régulièrement en salle à la mi-septembre.

L'auteur n'a même pas dû prendre la peine de voir ni le DVD italien RHV, ni même sa jaquette (date et numéros des visas de censure mentionnés sur les DVD italiens) Wink ou de lire de récents travaux italiens remettant les choses en ordre (2005).

C'est le film de Caiano Mon colt fait la loi qui sort un peu plus tôt.


JO
Sergio Leone

Messages : 4204
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALMERIA ET LE WESTERN MEDITERANNEEN UNE ECONOMIE DES DECORS ET PAYSAGES WESTERNS (1964-1968)

Message  JO le Dim 14 Oct - 19:50

La première coproduction western italo-ibérique tournée à Almería s’intitulait El Sheriff Terrible (Alberto Martino/Antonio Momplet, 1962). Il s’agissait d’un film à petit budget avec pour premier rôle, l’acteur italien Walter Chiari.

A lire ceci dans les premières pages, j'ai maintenant plus qu'un gros doute sur la validité même des traductions en copier-coller des travaux de Recacha, Moya , Juan Gabriel Garcia et autres qu'a fait cet étudiant...

Où est-il allé pêcher ceci ?

Le film cité , entièrement tourné vers Madrid, ouvre l' utilisation du décor de Golden City, Hoyo de Manzanares, et se voit sans problème en DVD depuis des années en Espagne, précisément (sorti en Italie cet été). Pour un travail censé analyser l'économie des décors , c'est une économie de pensée des plus curieuses que démontre l'enfilage constant de perles toutes plus grossières les unes que les autres.

Je ne pense même plus que l'on puisse se fier aux renseignements recopiés, et sûrement mal compris, sans avoir le texte original espagnol sous la main. Les films cités ne semblent pas avoir été vus, on peut donc légitimement supposer que les livres n'ont même pas été vraiment lus... No


JO
Sergio Leone

Messages : 4204
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALMERIA ET LE WESTERN MEDITERANNEEN UNE ECONOMIE DES DECORS ET PAYSAGES WESTERNS (1964-1968)

Message  JO le Mer 17 Oct - 19:14

JO a écrit:Je crois même quand chez Lambert, Almeria est orthographié Almeira, et non Almera comme le pense l'auteur.

Vérifié : la coquille du typographe est bien ALMEIRA et non pas ALMERA Wink

Rendons donc à l'ouvrage de Gilles Lambert ce qui lui appartient en propre.




JO
Sergio Leone

Messages : 4204
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un droit de réponse.

Message  western7 le Sam 6 Déc - 22:02

Bonsoir à Jo et aux lecteurs de son site. Je suis l'auteur de ce que tu nommes:

"un travail bâclé, bourré de fautes, conduit avec une totale incompétence, compilant hasardeusement des sources sérieuses (espagnoles) et des informations disponibles sur ce forum et certains blogs".
Je tenais à te répondre car je trouve ta critique insultante et souvent injuste quant au travail réalisé. Je trouve également facile de ta part de réaliser une critique tout en se cachant derrière un pseudonyme internet.
Au sujet des travaux de recherche universitaire, tu devrais savoir que nous sommes « LES UNIVERSITAIRES » dans l'obligation de citer les références précises de nos sources et qu'elles sont toutes disponibles en notes de bas de pages et en bibliographie.  « Ton blog et tes photographies sont d’ailleurs crédités dans ma bibliographie » … Bien que tu m’accuses de plagiat ou de vulgaire traduction, saches que cette thèse à fait l’objet de vérifications par un jury universitaire. Sache également que les documents proposés sur tes sites et blogs sont tous disponibles aux chercheurs dans les lieux suivants : Filmoteca de Madrid, Ayuntamiento de Almeria … Je te laisse le soin de rechercher de toi-même les autres lieux d’archives cinématographique en Espagne. Ton blog m’a aidé quant à l’existence de certaines sources et m’a également fournis de précieuses orientations bibliographique et de superbes photographies qui m’ont permis d’illustrer ce travail universitaire.
Cependant, les sources de ce mémoire de recherche « Master 2 approche de l’image » proviennent de bibliothèques, de fonds et de revues spécialisées. Je ne pouvais baser mon mémoire sur les avis (aussi juste fussent-ils) des membres de ce forum et tes propres appréciations. Un mémoire universitaire se doit de confronter toutes les sources, afin de proposer les différentes positions et avis quant aux réalités historique du western européen.
Je le reconnais, cette première thèse contient des fautes d’orthographes (problème d’autocorrection avec mon word) et demeure un travail perfectible. Ce mémoire constitue néanmoins une approche scientifique révélant l’impact économique d’une industrie cinématographique sur une région d’Andalousie enclavée et pauvre.
D’autre part, tu m’accuses d’être malhonnête (plagiat…) alors que lorsque tu cites mon travail, tu tronques les citations et tu n’expliques pas clairement l’objectif de l’ouvrage. ..
Quant à l’ouvrage de Carlo Simi et ses 42 pages (à la traduction perfectible comme mon orthographe !!)  il ne peut prétendre à répondre aux problématiques liées à l’envahissement soudain d’un territoire sauvage par une industrie cinématographique sous perfusion tripartite. Pour ta gouverne, tu trouveras parmi les documents d’archives et selon les entretiens avec les acteurs majeurs de cette époque, les preuves qu’un pré-montage des séquences tournées en Espagne était réalisé durant les tournages. Ses monteurs madrilènes étaient d’ailleurs crédités dans certains génériques.
Quant à la teneur de tes propos sur ce mémoire et ses directeurs de recherche, ils feront vraisemblablement l’objet d’une plainte pour diffamation publique.
Internet ne peut être le refuge de la calomnie, du mensonge et de de l’outrance.



LA VANGUARDIA ESPANOLA 2/6/76

Petit cadeau pour tes lecteurs !

western7

Messages : 1
Date d'inscription : 06/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALMERIA ET LE WESTERN MEDITERANNEEN UNE ECONOMIE DES DECORS ET PAYSAGES WESTERNS (1964-1968)

Message  Breccio le Dim 7 Déc - 9:23

Message à l'intention de "Western7": le forumeur qui signait "JO" ne fréquente plus ce forum. Il ne vous réservait pas sa vindicte mais en affligeait régulièrement certains des autres forumeurs. Les choses en sont arrivées à un point où son départ était nécessaire.
Vous remarquerez qu'avec beaucoup d'élégance il a supprimé de ses posts quantité de liens et d'images, qu'il réserve à son blog personnel.
En attendant, bienvenue parmi nous.
B.
avatar
Breccio
Sergio Leone

Messages : 1277
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 63
Localisation : Blagnac

Voir le profil de l'utilisateur http://baskerville.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALMERIA ET LE WESTERN MEDITERANNEEN UNE ECONOMIE DES DECORS ET PAYSAGES WESTERNS (1964-1968)

Message  Personne le Dim 7 Déc - 9:42

Oui, cela doit faire au moins deux ans qu'il ne fait plus partie de ce forum. Vous pouvez le contacter sur son blog j'imagine.

Vous pouvez me contacter par la messagerie du forum si vous souhaitez voir disparaître certains propos de l'auteur. Après vérification de votre identité, cela sera fait.
Cordialement et bienvenue.

_________________
avatar
Personne
Sergio Leone

Messages : 6349
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 49
Localisation : Lone Pine, CA

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALMERIA ET LE WESTERN MEDITERANNEEN UNE ECONOMIE DES DECORS ET PAYSAGES WESTERNS (1964-1968)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum