Saludos hombre - Corri uomo, corri - Sergio Sollima - 1968

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Saludos hombre - Corri uomo, corri - Sergio Sollima - 1968

Message  joyan le Mar 16 Juil - 17:59

Oui j'ai eu l'impression que c’était Tomas Milian qui chantée... espagnol peut être oui ...

joyan
Léon Klimosky

Messages : 195
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 31

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saludos hombre - Corri uomo, corri - Sergio Sollima - 1968

Message  Hombre le Mer 25 Nov - 15:52

Les aventures (ou mésaventures) de Cuchillo sont toujours un plaisir à revoir.
Bien entendu Saludos Hombre, que l'on le veuille on non, souffrira toujours de la comparaison avec Colorado.

Pourtant, je ne suis pas prêt à dire qu'il s'agit ici d'un remake du premier. On voit encore la recette qui a fait l'énorme succès de La Reisa dei Conti, mais les ingrédients sont mélangés un peu différemment. L'arrivée de Cuchillo passant près des cadavres créé une atmosphère plutôt sombre; et la musique emplifie cette noirceur.
La truculence du péon de Colorado est moins évidente et on sent que le personnage a évolué; voire même plus conscientisé jusqu'à un certain degré. Ce qui se passe dans son pays le touche. D'ailleurs la chanson pleine d'émotions du générique est un évident témoignage.

De temps à autre il essaie bien de revenir à ses habitudes de coquin voleur sans nous convaincre totalement.
Je crois qu'on attendait trop de prouesses du péon astucieux face à son ennemi...alors qu'ici il subit plus qu'il ne génère les retournements de situation, tel qu'il savait le faire avec humour face à Lee Van Cleef.

Quant au personnage de Donald O'brien il n'est plus un représentant de la loi. Le système l'a déçu. Cassidy n'a peut-être pas pu réaliser ses ambitions "politiques" comme l'espérait Corbett dans Colorado?
La révolution l'a déçu aussi. C'est dit dans une scène où il revoit un de ses compagnons d'armes, qu'il abattra lors d'un duel rapide. "Il ne suffit pas que la cause soit juste pour gagner!" dira-t-il après coup.
Voilà pour les motivations de l'ex shérif dorénavant et uniquement intéressé par le trésor...mais changera-t-il (à nouveau) en cours de route?

Bref, c'est comme ça que j'ai perçu ce Saludos Hombre, qui me plait sous cette forme de récit désabusé, mais instructif sur la nature humaine très changeante. What a Face

S'il y a un défaut dans le récit, je noterais surtout le manque d'unité avec l'introduction de personnages parfois trop succincte (John Ireland) et parfois trop insistante comme celle de "Miss Sergent" ainsi appelé affectueusement par Cuchillo.
Mais je peux comprendre que Miss Veras est plus jolie à zieuter qu'un révolutionnaire barbu! Wink

Hombre
Sergio Leone

Messages : 1418
Date d'inscription : 14/12/2010
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://triskellassocies.blogspot.ca/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saludos hombre - Corri uomo, corri - Sergio Sollima - 1968

Message  Sancho Perez le Mer 25 Nov - 20:03

Hombre a écrit:
Mais je peux comprendre que Miss Veras est plus jolie à zieuter qu'un révolutionnaire barbu! Wink

Il est à noter que c'était la petite amie de Sergio Sollima.

Sancho Perez
Michele Lupo

Messages : 543
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saludos hombre - Corri uomo, corri - Sergio Sollima - 1968

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:34


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum