El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  Liko le Lun 12 Avr - 23:32

Sorti en 1972 la même année que "Mon Nom est Personne" avec Terence Hill en acteur vedette. On trouve dans les rôles principaux Gregory Walcott, Harry Carey et Dominic Barto.
Pour la petite histoire, Terence Hill alias Tom Moore quitte l' Angleterre et debarque aux USA à la mort de son père. Il va vivre dans une petite cabane dans la colline que lui a légué son père. Là bas il y retrouvera 3 acolytes et amis de feu son père, 3 voleurs de bas etages. Le problème c'est que notre jeune Moore est 100% british, il etudie les insectes, chasse les papillons, fais du sport matinal, monte à cheval comme une fille, grand poète, devoreur de litterature et un langage So British
Tout ceci ne va pas avec le monde de l'Ouest, et notre british de Terence Hill va s'emmener pas mal d'ennuis qui le conduiront dans des bagarres, des duels et dans les bras de la fille d'un gros eleveur qui convoite sa terre.
Les 3 acolytes devront apprendre au jeune Tom à devenir un homme, souhait du cher papa disparu plus connu sous le nom de l'Anglais.
Ce Western Spaghetti est loin de tout ce que l'on a pu voir, c'est un Western comic à 100%. Terence Hill dans le rôle d'un jeune British est pas mal, on retrouve tout son côté humoristique tel que nous le connaissons. Les autres acteurs m'etaient inconnus à part la grande brute barbue que l'on a dejà vu dans "On continue à l'appeller Trinita".
Sinon ce film est très plaisant à regarder, 2H00 qui passent vite sans s'ennuyer. Il ne s'agit pas là d'un grand Western, (le film se passe d'ailleurs en 1890 et montre la fin de l'ouest) mais par son originalité il merite amplement d'être vu.
Ma petite Note 8/10 A voir pour les amoureux des Trinita et autres Comédies de Terence Hill.

Liko
Enzo G. Castellari

Messages : 296
Date d'inscription : 07/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  Rex Lee le Sam 2 Oct - 17:35

Pas mal du tout ce western !






Et des lieux de tournage inhabituels ...
Comme ceux-ci :






Dominic Barto/ Harry Carey Jr/ Gregory Walcott




Et une photo d'exploitation allemande ...


_________________

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?

Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4432
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 61
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  JO le Sam 2 Oct - 18:35



Lieux de tournage : Yougoslavie.

Et en Italie : les Cave de Magliana (village western, ex-taverne de Trinita), Village Western De Laurentiis ...

Je n'ai jamais bien compris si El Magnifico , tourné en 1972 avait été fait avant ou après Plata, tourné par Colizzi l'été 1972 (donc, printemps ou automne).

Mon Nom est Personne date de 1973 (fin mai- probablement fin août, Leone étant avec Fonda quand Ford meurt).

JO
Sergio Leone

Messages : 4205
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  stéphane le Sam 2 Oct - 19:39














stéphane
Michele Lupo

Messages : 486
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 57
Localisation : Côte d'Ivoire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  JO le Dim 3 Oct - 10:15



Cave de Magliana, (Rome), recyclage de l'auberge (intérieur) qui fait l'ouverture de On l'appelle Trinita, la fermeture de On l'appelle Trinita, la baraque de la famille Trinita (On continue à l'appeler Trinita)




JO
Sergio Leone

Messages : 4205
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  stéphane le Dim 3 Oct - 10:41

Merci Jo pour l'info.

stéphane
Michele Lupo

Messages : 486
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 57
Localisation : Côte d'Ivoire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  JO le Dim 3 Oct - 11:04



Une image comme celle-ci, tournée dans la campagne italienne montrerait que les prises de vues ont lieu au sortir de l'hiver-tout début du printemps 1972.

Spencer tourne de son côté à la même époque, Amigo mon colt a deux mots à te dire et Une raison pour vivre une raison pour mourir, tous deux à Almeria.

La paire se reforme l'été 72 sous la houlette de Giuseppe Colizzi.

Cette question de calendrier est intéressante, parcequ'elle montre comment ces deux acteurs enchaînent films sur films à l'époque, sans probablement avoir le temps de souffler.

L'expatriation de Hill à Hollywood doit succéder au tournage de Plata, lui-même raconte qu'il fuit Hollywood, où il ne se sent pas à l'aise, (retour en Europe pour les tournages consécutifs espagnols de Mon Nom est Personne et Attention on va's fâcher), pour s'installer dans l'Est des USA à la fin de 1973, arrivant durant l'été indien avant d'être surpris par la rigueur du climat.

Dans l'interview de Leone par Halimi (18 mai 1973) accessible sur INA.fr, Leone cite d'ailleurs dans la distribution de Mon Nom est Personne qu'il prépare le nom de Terence Hill avant celui d'Henry Fonda (attention, on est encore en 1973), incitant à penser que le film se fait autour de Hill.

Après cette pédiode, le rythme de tournage s'effrite et passe plus de temps entre deux films, même si le même succès perdure en gros jusqu'en 1978-79 (Pair et Impair, Sergio Corbucci, avec Bud Spencer) avant de probablement commencer son déclin au cinéma (perte de succès compensé par l'exploitation video dans la décennie 80-90)


(Merci Stephane : c'est un virus Smile de cinéma -de quartier- , combien de fois ai-je rêvé à des lieux espagnols ou autres pendant les projections. )

JO
Sergio Leone

Messages : 4205
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  JO le Lun 4 Oct - 11:54

Je confirme l'orde de tournage des films, à partir de la date de sortie en Italie.

Septembre 1972 pour El Magnifico.
Décembre 1972 pour Maintenant on l'appelle Plata

El Magnifico est tourné en solo par Terence Hill au même moment (ou a peu près) où Bud Spencer tourne Une raison pour vivre..., les compères se retrouvent l'été pour Plata.

En France, El Magnifico sort après Maintenant on l'appelle Plata (Piu forte Ragazzi.)

JO
Sergio Leone

Messages : 4205
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  tepepa le Mar 21 Déc - 12:46

Questions en vrac sur les influences du film:

- emprunt/hommage voulu ou pas à l'album de Goscinny (qui date de 1968)? A-t-on des entretiens de Barboni ou Hill qui confirmeraient/infirmeraient ce point?
- la bicyclette: hommage évident à Butch Cassidy et le Kid. Mais l'hommage reste anecdotique me semble-t-il, il n'y a guère d'autres points communs entre les deux films, à part peut-être cet indicible parfum de liberté?
- Le filet à papillons. C'est amusant, j'ai vu Malec et les Indiens récemment. Keaton y joue son rôle habituel d'homme décalé dans son environnement. Et il a un filet à papillons, et l'action a lieu dans l'Ouest. On retrouve donc le thème de l'inadéquation d'un homme de l'Est dans l'Ouest sauvage, thème commun à de multiples films (dont par exemple Go West du même Keaton), mais là, le filet à papillons offre un drôle d'écho entre les deux. (Je me demande d'ailleurs si je n'ai pas vu un jour un autre burlesque avec une bicyclette dans l'Ouest). Les cinéastes de cette époque avaient sûrement été abreuvés de burlesque dans leur enfance (sans doute moins pour les cinéastes d'aujourd'hui), n'est ce pas plutôt là qu'il faut chercher plutôt que chez Lucky Luke?
- Thomas More: j'ai parcouru un peu la biographie du bonhomme et je ne vois rien dans sa vie ou son oeuvre qui justifie son emploi dans ce film, autre que le fait qu'il soit anglais et connu, et donc utilisé au hasard pour accentuer le décalage entre Hill et les trois bandits. Tout comme le charabia pseudo-scientifique de Hill pendant la séance de tir qui n'a absolument rien de cohérent.

tepepa
Léon Klimosky

Messages : 166
Date d'inscription : 13/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  JO le Mar 21 Déc - 13:22

tepepa a écrit:Questions en vrac sur les influences du film:

- emprunt/hommage voulu ou pas à l'album de Goscinny (qui date de 1968)? A-t-on des entretiens de Barboni ou Hill qui confirmeraient/infirmeraient ce point?
- la bicyclette: hommage évident à Butch Cassidy et le Kid. Mais l'hommage reste anecdotique me semble-t-il, il n'y a guère d'autres points communs entre les deux films, à part peut-être cet indicible parfum de liberté?
- Le filet à papillons. C'est amusant, j'ai vu Malec et les Indiens récemment. Keaton y joue son rôle habituel d'homme décalé dans son environnement. Et il a un filet à papillons, et l'action a lieu dans l'Ouest. On retrouve donc le thème de l'inadéquation d'un homme de l'Est dans l'Ouest sauvage, thème commun à de multiples films (dont par exemple Go West du même Keaton), mais là, le filet à papillons offre un drôle d'écho entre les deux. (Je me demande d'ailleurs si je n'ai pas vu un jour un autre burlesque avec une bicyclette dans l'Ouest). Les cinéastes de cette époque avaient sûrement été abreuvés de burlesque dans leur enfance (sans doute moins pour les cinéastes d'aujourd'hui), n'est ce pas plutôt là qu'il faut chercher plutôt que chez Lucky Luke?
- Thomas More: j'ai parcouru un peu la biographie du bonhomme et je ne vois rien dans sa vie ou son oeuvre qui justifie son emploi dans ce film, autre que le fait qu'il soit anglais et connu, et donc utilisé au hasard pour accentuer le décalage entre Hill et les trois bandits. Tout comme le charabia pseudo-scientifique de Hill pendant la séance de tir qui n'a absolument rien de cohérent.

Comme les Trinita , El Magnifico est un film peu documenté ailleurs qu' en Italie (?). Il existe en Italie des actes du colloque autour des films de SpencerHill (Pérouse, ce doit être vers 2007) avec plein d'informations je suppose et la présence des deux acteurs, mais je n'ai jamais pu mettre la main dessus, via abebooks ou autre (comme il existe chez Bianco e Nero un recueil sorti lors de la restauration du film sur Le bon la brute et le truand, vers 2003, sortie très clandestine, ouvrage introuvable).

Espérons une publication accessible et aussi sérieuse sur Barboni que l'est le récent ouvrage sur Giuseppe Colizzi et qui donne un peu de documentation.

Les films de Enzo Barboni reprennent ouvertement les influences slapstick (Buster Keaton a une petite carrière en Italie dans les années 50 et 60 ) , ici mélangées avec la nostalgie d'une fin de vieil Ouest proche (qui ancre d'ailleurs le personnage de Terence Hill dans le monde de Mon Nom est Personne, cette mode rétro fin de siècle a été bien mise en évidence par Butch Cassidy et le Kid; mais plus encore cette production Grimaldi donne un peu plus d'aisance financière au monde de Trinita et anticipe là aussi le très gros budget de Mon Nom est Personne .

Pour Lucky Luke, je ne sais pas parce que le fait que Terence Hill l'ai adapté en 1990 ne veut rien dire pour un film vingt ans auparavant, si les auteurs et acteurs connaissaient la bande dessinée ou non en 1971-1972.

Je crois aussi (mais il faut reconsulter mes sources) que la présence de Gregory Walcott est due à une défection de Bud Spencer.


JO
Sergio Leone

Messages : 4205
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  Personne le Mar 21 Déc - 13:24

Tiens un filet à papillons dans ce film, comme Eddi Arent en Lord Castlepool dans les Winnetou, Winnetou dont doit se souvenir très bien Mario Girotti. N'oublions pas que 'L'Homme de l'Est', est le titre anglais de ce film. Very Happy

_________________

Personne
Sergio Leone

Messages : 6308
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 48
Localisation : Lone Pine, CA

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  JO le Mar 21 Déc - 13:28

Personne a écrit:Tiens un filet à papillons dans ce film, comme Eddi Arent en Lord Castlepool dans les Winnetou, Winnetou dont doit se souvenir très bien Mario Girotti. N'oublions pas que 'L'Homme de l'Est', est le titre anglais de ce film. Very Happy

et si l'on veut Barboni donne à son dernier western quelque chose du nom que devait avoir Pour une poignée de Dollars : L'étranger magnifique .


Un clin d'oeil bravache Wink à Leone qui se mit à haïr son vieil ami Enzo ..?

JO
Sergio Leone

Messages : 4205
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  tepepa le Mar 21 Déc - 13:41

Autre question qui me turlupine. Tous les Hill/Spencer comiques ou presque ont eu une réception critique désastreuse (il faut dire que la plupart du temps ça ne vole pas haut). Je vois deux exceptions: Mon Nom est Personne et El Magnifico qui sont d'une qualité supérieure.
Pour le premier, cela s'explique par l'influence de Leone. Mais pour El Magnifico, pourquoi Barboni a-t-il soudain réalisé un film un peu plus subtil que son habitude? Est-ce l'influence du producteur qui fut déterminante?

tepepa
Léon Klimosky

Messages : 166
Date d'inscription : 13/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  JO le Mar 21 Déc - 14:46

tepepa a écrit:Autre question qui me turlupine. Tous les Hill/Spencer comiques ou presque ont eu une réception critique désastreuse (il faut dire que la plupart du temps ça ne vole pas haut). Je vois deux exceptions: Mon Nom est Personne et El Magnifico qui sont d'une qualité supérieure.
Pour le premier, cela s'explique par l'influence de Leone. Mais pour El Magnifico, pourquoi Barboni a-t-il soudain réalisé un film un peu plus subtil que son habitude? Est-ce l'influence du producteur qui fut déterminante?

Réception critique exécrable en France, sûrement (j'en ai été le témoin...) comme d'autres à la même époque (je pense que cela va d'une gamme très étendue qui passe par De Funès à Eastwood...)

En Italie, c'est il me semble bien plus nuancé, et en Allemagne et en Espagne, par ex. je ne sais pas.

A ma connaissance, ou plutôt dans mon souvenir, les deux films que vous citez n'ont pas eu aussi de presse bien favorable, sauf quelques papiers par ci et par là (Alain Rémond dans Télérama, en décembre 1973, avait descendu Mon Nom est Personne de A à presque Z). Nous étions des amateurs honteux, mais frissonant du délice des plaisirs clandestins... Wink Wink

Il y a des références à un numéro spécial du Monde du Spectacle, 1972, que je donne dans le fil On continue à l'appeler Trinita.

Cela peut donner des pistes si vous le trouvez (je ne l'ai pas ), il faudrait tout reconsulter pour juger de l'étendue des dégâts.

Quand au fait que Grimaldi se soit intéressé à Terence Hill et E.B. Clucher, c'est qu'il fut un producteur avisé beaucoup plus malin que les critiques de cinéma professionnels... Wink et que cela devait, peut-être, lui permettre de rentabiliser d'autres lignes de prestiges mais déficitaires...

JO
Sergio Leone

Messages : 4205
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  JO le Dim 11 Déc - 22:09



Le cinéma Le Moderne, dans une grande ville portuaire du Sud-Ouest, tel que devenu maintenant.

J' y avais vu un dimanche après-midi de 1976 El Magnifico, avec dans le hall une superbe affiche du Colt du Reverend... Wink

C'est aussi au Moderne que la copie française complète de Le Bon la Brute et le Truand (1968) tournait encore quand les grands circuits de distribution projetaient en "première exclusivité" une version internationale raccourcie...

Deux sous l'entrée et dix spectateurs dans la salle... Wink

JO
Sergio Leone

Messages : 4205
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  Pierre le Mer 14 Déc - 21:06

JO a écrit:
Pour Lucky Luke, je ne sais pas parce que le fait que Terence Hill l'ai adapté en 1990 ne veut rien dire pour un film vingt ans auparavant, si les auteurs et acteurs connaissaient la bande dessinée ou non en 1971-1972.

On parle de l'album, le Pied Tendre ? Je ne sais pas si dans ces années-là la production franco belge s'exportait très bien en Italie qui avait sa propre culture bd assez éloignée (les "fumetti") ; je n'ai pas vu le film en question mais le rapprochement avec l'album vient naturellement à l'esprit quand on prend connaissance du sujet (juste un détail à ce propos: le personnage de Waldo et de son domestique sont un clin d'oeil à la série des Jeeves du romancier PJ Woodehouse).

Pour en revenir au film, il n'y a rien à faire, je suis pas grand amateur de la veine comique du western italien, mais celui-ci paraît sortir du lot, je tenterai peut-être le coup.

Sinon, je ne sais pas si ça a été noté, mais le titre anglais est visiblement un hommage à l'Homme de l'Ouest d'Anthony Mann.

Pierre
Francesco Degli Espinosa

Messages : 33
Date d'inscription : 12/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  JO le Mer 14 Déc - 21:14

Rien ne dit que ce "on" là n'extrapole pas... Wink

Il peut y avoir des ressemblances, mais des influences, rien ne le démontre dans le faits, les tournages de ces films étant très peu documentés (Je devrai passer dans l'année 2012 sur mon blog Mon Nom est Personne les images du spaghetti western un entretien avec Terence Hill fait sur le tournage de On continue à l'appeler Trinita, mais il est assez peu loquace sur ses films, et Barboni cache soigneusement son identité.

A suivre... Wink

JO
Sergio Leone

Messages : 4205
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  JO le Jeu 13 Déc - 22:32

tepepa a écrit:Questions en vrac sur les influences du film:

- emprunt/hommage voulu ou pas à l'album de Goscinny (qui date de 1968)? A-t-on des entretiens de Barboni ou Hill qui confirmeraient/infirmeraient ce point?

Le Pied-tendre était publié dans un hebdomadaire de bande dessinées italien fort connu (avec le fameux Sergent Kirk d' Hugo Pratt, et d'autres séries françaises ou italiennes ) au printemps 1972 quand on tournait El Magnifico, dont le scénario a été finalisé probablement dans l'hiver 71-72. Interviewée peu de temps avant le tournage, Yanti Somer n' y fait aucune allusion, mais attends un rôle dans un film de Michelangelo Antonioni.

On peut penser que quelques numéros de cet hebdomadaire illustre et illustré pour enfants ont traîné sur le tournage... de là à en tirer des conclusions certaines... en tout cas Lucky Luke a fait l'objet d'une pré-publication régulière dans la presse italienne, comme bien d'autres séries francophones (Boule et Bill, Jim et Heppy, etc... ).

A suivre, avec des documents (toujours Wink ) exceptionnels sur Terence Hill, Bud Spencer, et l'invention... inattendue et émouvante de Trinita par Enzo Barboni ici Wink :

http://monnomestpersonne1973.blogspot.com/

...avant 2020 Cool



JO
Sergio Leone

Messages : 4205
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  JO le Dim 13 Jan - 20:59

Le box office du film :

El magnifico

1973 :
733 441 (France métropolitaine)
49 388 (Paris)
2 089 897 (Espagne)

Dommage,le score allemand n'est pas mentionné (il a très bien marché), ni italien, où il a cartonné.

Sorti en août 1973, peu de temps après Maintenant on l'appelle Plata, qui a fait un peu mieux (au dessus de 800 000 entrées), mais moins bien que le Lucky Luke de Terence Hill, qui dans une situation d'exploitation autrement difficile, avait dépassé le million d' entrées.

Maintenant on l'appelle Plata a fait plus de 6 millions d' entrées en Allemagne (autant que Le bon la brute et le Truand en France), et reste un des meilleurs scores en Italie (si ce n'est le meilleur de la saison 72)....

Source :

http://www.boxofficestars.com/article-terence-hill-box-office-109802356.html

JO
Sergio Leone

Messages : 4205
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  Pierre le Ven 15 Fév - 0:01

JO a écrit:
tepepa a écrit:Questions en vrac sur les influences du film:

- emprunt/hommage voulu ou pas à l'album de Goscinny (qui date de 1968)? A-t-on des entretiens de Barboni ou Hill qui confirmeraient/infirmeraient ce point?

Le Pied-tendre était publié dans un hebdomadaire de bande dessinées italien fort connu (avec le fameux Sergent Kirk d' Hugo Pratt, et d'autres séries françaises ou italiennes ) au printemps 1972 quand on tournait El Magnifico, dont le scénario a été finalisé probablement dans l'hiver 71-72.

Alors là j'apprends quelque chose ! Merci pour l'info. Je connaissais Sgt. Kirk mais j'ignorai qu'on y publiât une bande dessinée à l'univers graphique aussi éloigné de l'esthétique italienne. A contrario, on a bien fait paraître la série Corto Maltese pour la première fois en France dans ... Pif Gadget (les lecteurs du journal n'étaient pas très enthousiastes. Aux yeux de beaucoup d'entre eux, ça ne valait pas Rahan !).

Pierre
Francesco Degli Espinosa

Messages : 33
Date d'inscription : 12/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  JO le Ven 15 Fév - 0:12

Oui, je me souviens très bien des premiers Corto Maltese dans Pif Gadget.

J'attends de la documentation allemande sur El Magnifico, le film a fait un tabac en RFA -et en Italie- . Je pense même que c'est la meilleure vente des Westerns édités en DVD par Koch Media.


JO
Sergio Leone

Messages : 4205
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  JO le Dim 17 Fév - 20:34

Revu le film en v.f, 1890 est bien mentionné textuellement, tout à la fin quand Tom (Terence Hill) essaie de convaincre ses 3 amis de rester avec lui, le progrès étant inéluctable.

JO
Sergio Leone

Messages : 4205
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  JO le Ven 15 Mar - 16:58



En mai, -fais ce qu'il te plaît Wink -, Allemagne, pistes allemande et anglaise (Koch Media).

Je commence à avoir du matériel intéressant concernant ce film, dont une photo très rare du tournage donc un jour prochain ici :

http://monnomestpersonne1973.blogspot.com/



Dernière édition par JO le Ven 15 Mar - 17:18, édité 1 fois

JO
Sergio Leone

Messages : 4205
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  Personne le Ven 15 Mar - 17:13

JO a écrit:En mai, -fais ce qu'il te plaît Wink -, Allemagne, pistes allemande et française (Koch Media).


VF??

_________________

Personne
Sergio Leone

Messages : 6308
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 48
Localisation : Lone Pine, CA

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  JO le Ven 15 Mar - 17:17

Non (erreur rectifiée Wink ), mais le master doit venir de chez MGM (le même que celui de Sidonis).

Petit succès en France, écrasant en Italie (où le DVD est curieusement... nul, 1.85 niveau VHS) et en Allemagne.

JO
Sergio Leone

Messages : 4205
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: El Magnifico - E poi lo chiamarono il magnifico - 1972 - Enzo Barboni

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum