Hugo Cabret - 2011 - Martin Scorsese

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hugo Cabret - 2011 - Martin Scorsese

Message  cyberpunk le Jeu 29 Déc - 10:06

"Dans le Paris des années 30, le jeune Hugo est un orphelin de douze ans qui vit dans une gare. Son passé est un mystère et son destin une énigme. De son père, il ne lui reste qu’un étrange automate dont il cherche la clé - en forme de cœur - qui pourrait le faire fonctionner. En rencontrant Isabelle, il a peut-être trouvé la clé, mais ce n’est que le début de l’aventure…"allocine

un chef d'oeuvre !!!! Je l'ai vu hier soir, j'en avais les larmes aux yeux; ce film m'a réconcilier avec le cinéma actuel et des films se voyant en salles; on pourrait en parler pendant des heures; l'Histoire du cinéma se résume en ce très beau plan de la célèbre image du "Voyage dans la Lune" flottant en relief; à noter aussi la présence de l'immense (dans tous les sens du terme) de Christopher Lee dans le rôle de Monsieur Labisse le libraire





avatar
cyberpunk
Sergio Leone

Messages : 2510
Date d'inscription : 15/04/2010
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hugo Cabret - 2011 - Martin Scorsese

Message  old timer le Lun 12 Mar - 10:49

Vu et je suis moins enthousiaste pour ma part.
J'ai apprécié l'hommage à Méliès, la reconstitution de ses tournages, certains moments assez "magiques" comme lorsque l'automate se met en marche... mais globalement deux aspects du film m'ont empêché d'adhérer totalement.

La première chose c'est le visuel totalement irréaliste du film: mouvements de caméras, effets et décors numériques, engrenages à gogo, tour Eiffel illuminée comme aujourd'hui, etc...
... et pour un film qui se veut ancré dans une époque précise du passé, celle où Mélies âgé travaille à la gare Montparnasse, il n'y a rien, aucune allusion au réel de cette époque. C'est un Paris des années 30 aussi peu crédible que celui des années 50 dans "Amélie Poulain". Aggravé encore plus par le côté casting international bien sûr, où de nombreux acteurs semblent complètement improbables eux aussi , notamment le flic de la gare joué par Sacha Baron Cohen.

Bien sûr il s'agit d'un conte et donc le réalisme n'a rien à faire là-dedans - en théorie, car un peu d'ancrage dans le réel ça aide, mais là, rien ! Le problème c'est que l'aspect "conte pour enfant" ne m'a guère séduit car l'histoire est trop diluée pour être efficace. L'intrigue est extrêmement trop ténue pour un film de plus de deux heures et pour toucher le jeune public (et moi-même) enlever quelques longueurs aurait été profitable. On pouvait raconter cette histoire en 1h30 sans problèmes mais Scorcese s'est laissé emporter par ses décors et ses moyens au lieu de se concentrer sur la narration.

Bref, pour tout cela je suis resté en dehors du film et je le regrette... Que chacun se fasse son idée !

old timer
Sergio Leone

Messages : 1115
Date d'inscription : 20/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hugo Cabret - 2011 - Martin Scorsese

Message  MARCHAND le Mar 24 Avr - 19:06



Bien aimé ce beau conte pour enfants et grands, disponible depuis le 14 avril dans les supports habituels. Un Paris évidemment imaginé et raccourci qui convient bien à l'histoire. Pas de reproches à faire à la distribution de Ben Kinsley à Christopher Lee.
C'est néanmoins un peu long.
avatar
MARCHAND
Sergio Leone

Messages : 5464
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hugo Cabret - 2011 - Martin Scorsese

Message  Breccio le Ven 16 Nov - 23:03

C'est moi qui avais insisté pour louer le DVD et voir le film, mais je n'ai tenu qu'une heure. Pourtant, le début est époustouflant : décor somptueux, mouvements de caméra virtuose, on rentre tout de suite dans l'histoire et on est pris par le charme.
Mais dès que les enfants passent au premier plan, ça devient vite insupportable. Quel festival de grimaces ! Et vas-y que je te minaude, que je te gigote des sourcils, que je te sers ma moue gracieuse. Diabétiques s'abstenir.
Et puis c'est mou, qu'est-ce que c'est mou.
Par ailleurs, en tant que pinailleur soucieux de réalisme, j'étais considérablement gêné par cette rogntudju de gare, et j'ai compris pourquoi grâce à l'entrée wikipedia du film : c'est censé être la gare Montparnasse, mais l'horloge est celle de la gare de Lyon et le quartier environnant celui de la gare du Nord. Pas étonnant que je ne m'y reconnaisse pas.
Et puis faut expliquer aux cinéastes ricains qu'il existe des endroits dans Paris depuis lesquels on ne voit ni la tour Eiffel ni Notre-Dame (et le geste majestueux de Hugo qui montre la gare depuis un pont avec Notre-Dame à l'arrière-plan -- c'est la gare d'Austerlitz, alors ?).
B.
avatar
Breccio
Sergio Leone

Messages : 1277
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 63
Localisation : Blagnac

Voir le profil de l'utilisateur http://baskerville.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hugo Cabret - 2011 - Martin Scorsese

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum