Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  Liko le Lun 12 Avr - 22:52

Dans les rôles principaux on retrouve Terence Hill dans le rôle de Cat, Bud Spencer dans celui de Hutch et Franck Wolff est Bill San Antonio.
Pour la petite histoire, un train rempli d'or appartenant à une banque est attaqué et tous ses occupants sont tués. Tous sauf un qui parvient à s'en sortir et à raconter à Hutch le deroulement de l'attaque magnifiquement organisé. Hutch travaillant pour la boîte d'assurance de la banque est tenu de retrouver cet or, pour celà il retrouve son ancien associé Cat afin de retrouver le coupable de l'attaque, un cerveau nommé Bill San Antonio lui-même ancien acolyte de nos deux héros. Mais Bill San Antonio est mort, Cat le sait, Hutch ne croit pas aux fantômes...
Course au Trésor, vengeance et suspense guideront ce film grandement mené. Le thème n'est pas original soit, mais c'est très bien joué, les acteurs sont très bon, on assiste pas là à une serie B.
Bud Spencer et Terence Hill dont c'est le premier film ensemble (C'est d'ailleurs le tout premier pour Bud Spencer) ont des rôles serieux, on est pas encore dans les distributeurs de baffes à la Trinita même si on en voit un peu Terence Hill dans le rôle d'un cowboy solitaire mi-Django mi-Eastwood s'en sort à merveille. Franck Wolff est très bon dans son rôle de bandit malin comme un singe.
On retrouve de bonnes scènes originales comme une torture dans un puit, une belle partie de Poker, et un clin d'oeil au cigare tournant.
A noter que la musique dirigé par Bruno Nicolaï est pas mal par son côté angoissant.
Voilà un Western qui vaut le coup d'oeil les enfants, un très bon film pour moi, du bonheur durant 1H48. Ma petite note Personnelle 8.5/10




Liko
Enzo G. Castellari

Messages : 294
Date d'inscription : 07/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  Rex Lee le Mer 16 Juin - 6:38

En attendant la sortie du deuxième volet de la trilogie , on peut toujours se replonger dans le premier :



Bud Spencer / Jose Canalejas


Terence Hill/ Jose Manuel Martin




Frank Wolff / Gina Rovere / T.Hill


Gina Rovere ..Pour Trinita... Smile




Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4350
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 60
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  JO le Lun 21 Juin - 18:41

Seulement présente dans la version intégrale italienne (éditée en DVD, GeneralVideo), une scène de viol-ence- dans une ferme rend le personnage du Renard, Frank Wolf, encore plus pervers.

Terence Hill "CAT" fut dirigé par G. Colizzi comme un félin (sa pelisse fait écho au pelage du chat ), Bud Spencer "Hutch", Le Chien, revêt une peau de mouton qui rappelle le fourrure du Saint Bernard (dixit Hill), Frank Wolf, "Le Renard", tire sa rousseur accentuée de la métaphore originelle du film : Le Chat, le Chien, le Renard -une fable d'Esope-.

Coizzi entreprend le film après avoir été "assistant" de Sergio Leone sur Le Bon la Brute et le Truand, opération du montage, et ce serait à ce moment qu'il fournit à Leone le roman dont sera tiré Il était une fois en Amérique (in Gianni Di Claudio, Directed By Sergio Leone, 1990.)


Dernière édition par JO le Lun 21 Juin - 19:38, édité 1 fois

JO
Sergio Leone

Messages : 4205
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  JO le Lun 21 Juin - 18:56



La photographie est signée Alfio Contini qui éclaire quelques mois plus tard Zabriskie Point de Michelangelo Antonioni : le sens du désert, lieu abstrait commun aux deux films. Terence Hill insiste sur la façon extrême dont G. Colizzi calculait ses angles de prises de vue, après les avoir tous essayé (le filmage lui-même ne venait que tard dans la journée, à cause de ceci.) L'acteur déplore que, maintenant, seule la caméra à hauteur d'homme soit devenue l'unique façon de filmer.






En couleurs, la séquence est éclairée comme un Rembrandt (Hill) mais le noir et blanc, remarquable, montre à lui seul l'art photographique du clair-obscur, disparu aussi des écrans cinéma, devenus ceux de la video. Ce goût de la complexité visuelle et de l'expression plastique vient aussi en droite ligne, dans ces années 1960, de Sergio Leone, chez qui refait surface l'esthétique picturale du cinéma muet.




La séquence de la bagarre sous l'arbre fait percevoir à Colizzi, par son succès auprès du public -le cinéaste se rend dans les salles de cinema où est projeté Dieu pardonne moi pas- le bon fonctionnement et le potentiel comique du duo SpencerHill, potentiel qu'il n'exploitera seulement qu'avec Maintenant on l'appelle Plata, après le succès moindre de La Colline des Bottes et le triomphe de Trinita.


Merci pour les photos Very Happy

JO
Sergio Leone

Messages : 4205
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  Rex Lee le Mar 22 Juin - 14:18

En voici d'autres , JO ...( les dernières ! ) Laughing










Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4350
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 60
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  JO le Mar 22 Juin - 16:04

Des photos d'exploitation magnifiques, qui, cette fois, ne sont pas signées Angelo Novi ! Merci Very Happy

Quand un éditeur courageux publiera-t-il ces images volées entre deux plans ou longuement répétées et posées, comme Baroni l'a fait pour les affiches ?

Un fonds inexploité, sauf par les afficionados du Net, qui n' ont pas accès aux archives de productions ...

JO
Sergio Leone

Messages : 4205
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  Trinita le Mar 22 Juin - 16:59

Rex Lee, je me suis permis de prendre une des photos pour en faire mon avatar.

_________________
Quand on n'a pas d'argent, faut utiliser son cerveau (Luigi Cozzi)
L'alcool peut être le pire ennemi d'un homme, mais la bible nous dit d'aimer nos ennemis (Frank Sinatra)

Trinita
Sergio Leone

Messages : 5323
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 33
Localisation : Angers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  Rex Lee le Mer 23 Juin - 6:18

Trinita , tu as très bien fait !

Toutes ces photos , comme l'a signalé JO , pourraient , si on les réunissait ,faire un excellent livre iconographique...

Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4350
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 60
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  Breccio le Mar 10 Aoû - 17:29

Revu par pur plaisir aujourd'hui (bon, je bosse un peu plus cet après-midi).
Repéré José Terron (cf. son entrée dans "Ceux et celles qui ont fait la légende du western italien"), merci à Rex Lee d'avoir complété sa fiche.
Dans la scène où José Manuel Martin s'amuse avec le cadavre du shérif dans la taverne, j'ai cru repérer une autre tête connue, mais c'est très rapide (vraiment une simple figuration) : il s'agit de l'acteur que JO avait identifié dans un autre fil, que je n'arrive pas à retrouver. Dans la scène d'ouverture d'Adios Sabata, il gagne quelques billets en pariant sur Yul Brynner. A vérifier.
Par ailleurs, il semble que les noms varient suivant les versions. J'ai regardé le film en version italienne, et Terence Hill est appelé "Doc", Bud Spencer est appelé "Ayrton" (une seule fois, et je recopie le nom tel qu'il apparaît dans le sous-titre) et Frank Wolff "Bill Sant'Antonio" (cf sa pierre tombale).
Selon Western all'italiana (Glittering Images), Bud Spencer s'appelle "Earp". Ce n'est que dans Les Quatre de l'Ave Maria que Terence Hill est appelé "Cat Stevens" et Bud Spencer "Hutch".
A part ça, l'intrigue me semble fortement inspirée par le roman (ou le film) noir, les images sont d'une beauté à couper le souffle et le DVD Seven Sept présente ici et là de légers défauts (des petits sauts, très rares heureusement).
B

Breccio
Sergio Leone

Messages : 1272
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 62
Localisation : Blagnac

Voir le profil de l'utilisateur http://baskerville.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  Rex Lee le Mar 10 Aoû - 19:05

Peut-être est-ce Enrique Santiago ? Ou bien José Canalejas ? Tous deux sont dans la scène d'ouverture d' Adios Sabata .
Tiens , tu m'as donné envie de revoir ce film ! Very Happy

Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4350
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 60
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  Rex Lee le Mer 11 Aoû - 7:40

La distribution de Dieu pardonne , moi pas... , selon un site allemand consacré au duo Hill-Spencer . Peut-être y a-t-il parfois des oublis mais toujours est-il que je n'ai , pour l ' instant relevé aucune erreur...

http://heyse-online.de/spencerhilldb/film.php?film=2

Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4350
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 60
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  stéphane le Mer 11 Aoû - 8:33




stéphane
Michele Lupo

Messages : 485
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 57
Localisation : Côte d'Ivoire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  Munny le Ven 5 Nov - 10:30

Un excellent film pour la première du duo Girotti/Pedersoli (Hill/Spencer). J'ai été plutôt surpris par ce film car je m'attendais à une distribution de baffes et autres bouffonneries propres aux Trinita. Nous en sommes assez loin. Si on ne peut pas dire qu'on fait dans "l'original", on doit quand même reconnaître la qualité du travail proposé. Tous les ingrédients du western à l'italienne sont là sans nous gaver de stéréotypes. J'ai personnellement apprécié le jeu de Frank Wolff que je trouve en général assez bon dans ses films. Je le recommande également pour le fait que le réalisateur a réussi à m'embarquer dans sa croisade contre Bill San Antonio. A découvrir en laissant ses a priori et ses craintes au vestiaire.

_________________
Le monde est beaucoup moins impressionnant vu d’en haut.

Munny
Francesco Degli Espinosa

Messages : 21
Date d'inscription : 09/06/2010
Age : 35
Localisation : Marche-en-Famenne (BELGIQUE)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  El Puro le Dim 7 Nov - 18:03


Terence Hill


Bud Spencer


Frank Wolff


Gina Rovere








El Puro
Michele Lupo

Messages : 418
Date d'inscription : 20/09/2010
Localisation : Allemagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  El Puro le Dim 7 Nov - 19:49







El Puro
Michele Lupo

Messages : 418
Date d'inscription : 20/09/2010
Localisation : Allemagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  JO le Dim 7 Nov - 21:33



Je pense que c'est sous ce titre Même à l'ombre... que le film a été rediffusé en salles à la fin des 70' doté d'un nouvelle version française, abominable de vulgarité se voulant comique (genre : la grougne que t'a mis encloque... Razz Razz Razz ) détournant le sens du film, commise sous la direction de Roger Rudel pale et où s'étaient compromis Bertrand et Paturel, il vaut mieux tout oublier et revenir à la seule version française de 1971 (ce film étant sorti assez tard en France en salles....) heureusement éditée par Seven 7.

JO
Sergio Leone

Messages : 4205
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  El Puro le Lun 8 Nov - 12:33

JO a écrit:
Je pense que c'est sous ce titre Même à l'ombre... que le film a été rediffusé en salles à la fin des 70' doté d'un nouvelle version française, abominable de vulgarité se voulant comique (genre : la grougne que t'a mis encloque... Razz Razz Razz ) détournant le sens du film, commise sous la direction de Roger Rudel pale et où s'étaient compromis Bertrand et Paturel, il vaut mieux tout oublier et revenir à la seule version française de 1971 (ce film étant sorti assez tard en France en salles....) heureusement éditée par Seven 7.

Le même problème est là en Allemagne. Le film a d'abord été publiée sous le titre grave "Gott vergibt - wir beide nie" (Dieu pardonne - nous avons tous deux jamais). Mais alors (après les films Trinity) une comédie Synchro a été créé. Le film a ensuite été réédité dans les salles intitulé "Zwei vom Affen gebissen" (Deux mordu par des singes). En outre, cette version a été coupé et a changé le cours. Terrible !!!!

El Puro
Michele Lupo

Messages : 418
Date d'inscription : 20/09/2010
Localisation : Allemagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  Munny le Lun 8 Nov - 14:14

"Trinita ne pardonne pas" ou comment changer un nom pour faire du fric. Perso, je trouve ça dégradant pour le film de s'être vu renommé ainsi (même si je sais que c'était une pratique courante pour les westerns italiens)... Je ne savais pas par contre qu'un autre doublage avait été fait à l'époque. Quelle horreur! Les producteurs ne reculaient devant rien pour remplir leurs poches. Heureusement qu'il nous reste une copie parfaitement valable faite par seven7.

_________________
Le monde est beaucoup moins impressionnant vu d’en haut.

Munny
Francesco Degli Espinosa

Messages : 21
Date d'inscription : 09/06/2010
Age : 35
Localisation : Marche-en-Famenne (BELGIQUE)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  Cimetière le Dim 23 Jan - 13:23

Vu hier soir.

Ce western est une agréable surprise dans deux sens : il m'a plu et il m'a déplu. Vous me suivez ? Bien.
Je veux dire que le film commence du tonnerre, avec un plan large de paysage magnifique et une scène de gros plans de gens massacrés qui se répètent. Déjà, on est très loin de l'esprit Trinita. Ensuite, il y a cette partie de poker, au crépuscule à l'ombre (ou au centre lumineux) d'une taverne. Et puis il y a ensuite l'enchaînement de flash-backs avec San Antonio, hantant presque Cat. Les 40 première minutes du film sont donc super bien rythmées, au ton sombre et prenant. Là, je me suis dis que ça allait être le meilleur de la trilogie Collizzi. Cependant...
Par la suite, le film continue sur le même ton mais le tout ressemble plus à une longue et monotone marche dans le désert. La tension dramatique est toujours là, mais ça manque de péripéties, de grands moments je trouve ! Il y a heureusement de bons moments, comme la torture du puits et le duel final, original et cruel à souhait presque.
Enfin, je tiens à citer absolument Frank Wolff, star du film, qui vole la vedette au duo, avec un jeu de salopard admirable, peut-être bien son meilleur rôle, mais son personnage dans Le Grand Silence est pas mal non plus.

Bref, un western réussi tout en étant un peu décevant, c'est dommage je trouve, mais le film reste un très bon moment. Je préfère cependant le film suivant, et le troisième a un charme indéniable que celui-ci n'a pas je trouve. Une seconde et même troisième vision s'imposera. Wink

Cimetière
Léon Klimosky

Messages : 131
Date d'inscription : 16/08/2010
Age : 23
Localisation : A l'ouest...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  keomatouko le Sam 28 Mai - 15:38

petite partie de poker entre cowboy! evidement sa se termine toujour au revolver,enfin du moins le plus souvent dans les westerns italiens.en tous cas elle etait pas tres credible cette partie justement.tous le monde est au cigare le jeux de certain acteurs est un peux limite,mais bon c'est qu'un petit detaille qui n'enleve rien à la qualité du film,oui c'est un film de qualité c'est claire.

enfin voila mister bud qui aparait dans le film,et sa main gauche fait des degat,dabord contre le barman,ensuite une fois assis fait glisser sa bouteille ver sa main droite,se geste je doit dire j'ai du y revenir deux trois fois.l'air de rien je l'es trouvé spectaculaire,vraiment!beh tiens un autre detaille qui ma pas echapéé,l'eclat de rire de la prostitué du saloon..techniquement il à eté fait en deux fois.mais si mais si.

enfin! on est en 1967 non!! pompage sur franco nero.DJANGO. est evident,dailleur tous comme corbucci à pompé clint.et clint à du forcément pompé quelqun dautre No No aller savoir,peut etre pas un acteur connue..mais un cousin de la famille Razz Razz Razz Razz Razz franchement qui sait!

donc vu et revue et je vous cache pas qu'au niveaux de l'histoir j'ai pas tout capté,mais c'est un western dans la plus pur tradition leonienne, italienne quoi!si non je trouve que l'image n'est pas excellente mais loin d'etre mauvaise.

avec les 4 de l'ave maria et à un niveaux moindre trinita va tous casser.on peux dire qu'en à faire à une vraie trilogie..à chao bonsoir. Cool Cool Cool Cool Cool Cool Cool

keomatouko
Enzo G. Castellari

Messages : 258
Date d'inscription : 23/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  Il Ritardario le Sam 5 Nov - 22:09

Pour les amoureux de T Hill, qui est beaucoup plus sombre dans le film que l'affiche ne le laisse croire !!!


Il Ritardario
Sergio Sollima

Messages : 602
Date d'inscription : 30/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  JO le Sam 5 Nov - 22:21

L'affiche doit dater d'après Mon Nom est Personne, au vu de l'allusion à la mouche Wink





Une autre mouche, fameuse, peinte par Petrus Christus, quelques siècles auparavant... Wink Wink

JO
Sergio Leone

Messages : 4205
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  Il Ritardario le Sam 5 Nov - 22:26

Quand on vous dit que les westerns c'est de la culture ! Smile

Il Ritardario
Sergio Sollima

Messages : 602
Date d'inscription : 30/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  claudeclaude le Mer 28 Déc - 17:31

Le film a été exploité sous 2 autres titres (au moins ?) :
*trinita va tout casser
*du soleil dans la tête de trinita


Je cherche le nom des acteurs pour ces voix:
albert.augier
henry.djanik
jacques.balutin
georges.atlas
gérard hernandez
marc.cassot
Francis Lax (missionné par Cat)

Merci d'avance.

claudeclaude
Léon Klimosky

Messages : 103
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  JO le Jeu 29 Déc - 0:03

claudeclaude a écrit:Le film a été exploité sous 2 autres titres (au moins ?) :
*trinita va tout casser
*du soleil dans la tête de trinita
Merci d'avance.

Non, Trinita va tout casser, c'est La colline des bottes.

Dieu pardonne moi pas, c'est devenu au cinéma à la fin des années 1970 d'abord Trinita ne pardonne pas, puis avec une autre synchro (document d'exploitation à paraître sur mon blog) Même à l'ombre le soleil leur a tapé sur la tête.

Après, les titres fréquemment changaient avec les cassettes VHS, mais ici, je déclare forfait Wink .

JO
Sergio Leone

Messages : 4205
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu Pardonne...Moi Pas - Dio Perdona...Io No - 1967 - Giuseppe Colizzi

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:13


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum