T'as le bonjour de Trinita - Little Rita nel West - Ferdinando Baldi - 1967

Aller en bas

T'as le bonjour de Trinita - Little Rita nel West - Ferdinando Baldi - 1967

Message  Breccio le Dim 11 Avr - 10:43

Déjà lavé en pyjama… qui me gratte,
Dans la télé des Claudettes… en grappe,
Parce que demain y a pas école,
Mike Brandt, Sacha Distel,
Play-back et pattes d’éléphant,
Rouflaquettes et costumes blancs,
Ils avaient des beaux habits
Qu’ils doivent regretter amèrement aujourd’hui
Ils portaient bien la moustache
Dans des décors pas encore kitsch
Micro tenu du bout des doigts,
En éloignant le fil d’un geste du bras…

Maritie et Gilbert Carpentier
Sont heureux de vous présenter,
Attention l’émission va commencer,
Maritie et Gilbert Carpentier…


Bénabar, « Maritie et Gilbert Carpentier », in Reprise des négociations
©️ 2005 Sony Music BMG Entertainment France

Autant l’avouer, cet hymne bo-bo par excellence nous fournit un exergue idéal à la critique de ce film rare.

Attention ! il n’est pas question ici d’évoquer la version française, telle qu’elle nous fut naguère présentée par Evidis dans un DVD minimaliste, avec film tronqué de 24 minutes (j’ai vérifié) et « adaptation » française dans le plus pur style Les Charlots font Elios City… Quoique, ça aussi, c’était dans l’esprit de l’époque.

Mais n’anticipons pas.

Pouf, pouf.

Or donc, Little Rita (Rita Pavone, qui, si j’ai bien compris, était à l’Italie des années 60 ce que Sheila ou Sylvie Vartan étaient à la France yé-yé) a eu une illumination. La racine du mal, c’est l’or. Détruisons tout l’or du monde, et y aura plus de problème, si, si, je te fais ça en cinq minutes parce que après tout, je suis la plus forte et c’est moi que je tire le plus vite.

Sans déc.

Alors ça commence par une attaque de diligence que déjoue Rita, puis survient un musicien itinérant (Lucio Dalla qui, bien des années plus tard, devait nous martyriser les tympans avec un Caruso qui ferait les beaux jours de Florent Pagny période pré-contrôle fiscal). Lucio s’incruste, le pauvre Livio Lorenzon, qui fait de la figuration à peine intelligente, est ravi de mourir en écoutant Rita roucouler (des ravages de la surdité chez les panouilleurs du spaghetti), et Rita va livrer son butin au cerveau de l’entreprise auricide.

Le cerveau, c’est Gordon Mitchell. Déjà, le spectateur comprend qu’il s’agit d’un film comique.

Mais attendez, c’est pas fini. Gordon Mitchell—qui, je le rappelle aux béotiens, est un culturiste californien blond aux yeux bleus—joue un chef indien. Bon, pas franchement net, le chef indien. D’abord, il s’appelle Taureau Crétin (Bisonte Seduto dans la version italienne selon imdb, j’attends le rapport de mes espions transalpinophones pour trancher), il fume un narguilé en guise de calumet de la paix, et il se balade avec un club de golf. On sent le handicap. Lourd.

Je résume la suite de l’hécatombe. Rita veut amasser tout l’or de l’Ouest. Elle commence par affronter Ringo (Kirk Morris), ce qui nous vaut un duel au revolver hilarant—les deux adversaires sont de force et de rapidité égales, donc les balles s’entrechoquent dans l’air et tombent par terre. Marrant—enfin, marrant la première fois, voire la deuxième, mais à la troisième, c’est relou. Passons.

Quand il s’agit de faire le coup de poing, Rita (1m45 avec talonnettes, 45 kg avec ceinturon) est invincible, et notre pauvre Ringo file au paradis.

Ensuite, c’est le tour de Django, qui bien entendu passe son temps à se balader dans la campagne italienne en traînant son cercueil de ses mains dolentes. Arrivederci Django.

A peine a-t-on le temps de reconnaître Fernando Sancho dans le rôle de… eh ben, de Fernando Sancho, que débarque la véritable vedette du film, Black Star, alias Terence Hill, les yeux déjà bleus mais les cheveux encore noirs (je signale au passage que le directeur de la photo, c’est déjà Enzo Barboni, qui le caresse de sa caméra prétrinitesque). Evidemment, notre Rita en pince pour lui. Lucio Dalla et Taureau Débile soupirent.

Attention !… voici que Black Star s’empare de l’or, mais Rita, casaque fauve à franges buffalobillesques et chapeau ringard, le rattrape dans le virage de la Route blanche et le maîtrise, l’or est sauvé, mesdames et messieurs, mais le shérif intervient (le shérif est interprété par Teddy Reno, Monsieur Rita à l’époque si j’ai bien compris), et le juge aussi s’en mêle (le juge, c’est Gino Pernice, qui bouffe sa propre oreille dans le Django de Corbucci), je n’y comprends plus rien, on m’a pété mes lunettes, à vous Cognacq-Jay !…

Bon, je vous résume la suite : Black Star a des remords, l’or est sauvé puis détruit, Rita s’en va vers le soleil couchant et Black Star la suit. Lucio Dalla chante Caruso à Taureau Trisomique et tout est bien qui finit bien.

Pour épicer le tout, des numéros chantés et dansés, et absents de la version française—c’est une honte, c’est un scandale—, ce qui explique la différence de 24 minutes au compteur.

Ce film date de 1967, « l’apogée » du western italien selon Giré. Pas étonnant, donc, qu’on en ait produit une parodie dansée-chantée selon les canons de l’époque. Personnellement, je trouve scandaleux que la Star Academy n’ait pas encore monté une comédie musicale inspirée des films de tronçonneuse et autre chefs-d’œuvre de l’horreur sauce Black & Decker, au moins ça nous soulagerait les oreilles après les premiers solos.

Où le voir ? Ben, y a le DVD Evidis déjà cité plus haut, avec des dialogues français tendancieux dont Tepepa a naguère dit tout ce qu’il y avait à dire, et où le film—image très correcte—ne fait que 73 minutes (alors que la jaquette en annonce 90—Evidis, escrocs !). Puis il y a un DVD italien Alan Young, avec version intégrale de 97 minutes, à voir soit en italien, soit en anglais—sauf que les chansons sont en italien only. Sous-titres italiens en option, mais—damned !—pas pour les chansons.

Breccio a dit : allez-y voir de plus près… mais à vos risques et péril si vous n’êtes pas fan de western all’italiana, quand même, faut pas déconner…

PS : Tiens, l'a l'air épuisé, le DVD Evidis...
Breccio
Breccio
Sergio Leone

Messages : 1280
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 64
Localisation : Blagnac

Voir le profil de l'utilisateur http://baskerville.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'as le bonjour de Trinita - Little Rita nel West - Ferdinando Baldi - 1967

Message  JO le Dim 16 Mai - 20:11

Le film est bien un véhicule pour Rita Pavone, une très grosse vedette de variétés de l'époque, qui partage aussi l'écran d' une comédie avec Mario Girotti (Terence Hill) réalisée par le très prolifique Steno (Stefano Vanzina), un as de la comédie italienne de série, très proche de Mario Monicelli, et auteur d'excellents films, quand il s'en donne la peine (il offre à Bud Spencer la série des Piedone) : La Grosse pagaille, située pendant la guerre de 1940 avec Jess Hahn et Francis Blanche, que connaît bien Steno.

Little Rita est un des premiers Macaroni édités par SPO il y a dix ans dans Macaroni Western Bible.

Ferdinando Baldi explique en Bonus quelles étaient ses intentions, dans les limites d'une comédie musicale de Manolo Bolognini, c'est à dire sans gros budget. Rita Pavone et son mari donnent aussi un entretien assez fourni.

J 'ai vu ce film quand il est sorti (à la sauvette) en France.... évidemment, ce fut une grande déception, l'horizon d'attente n'étant plus en rien celui du public de Rita Pavone, que je connaissais comme tout le monde un tout petit peu.

JO
Sergio Leone

Messages : 4204
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'as le bonjour de Trinita - Little Rita nel West - Ferdinando Baldi - 1967

Message  JO le Dim 16 Mai - 21:01



Vu dans la version anglaise et apparemment complète ci-dessus qui permet de se rendre compte de l'intention initiale, c'est à dire une parodie de western spaghetti autour de Rita Pavone chanteuse. C'est ni meilleur ni pire que bien d'autres films du même genre et à voir comme une curiosité.
MARCHAND
MARCHAND
Sergio Leone

Messages : 5463
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'as le bonjour de Trinita - Little Rita nel West - Ferdinando Baldi - 1967

Message  MARCHAND le Jeu 8 Aoû - 9:48



L'affiche us avec un titre qui n'est pas mauvais.
MARCHAND
MARCHAND
Sergio Leone

Messages : 5463
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'as le bonjour de Trinita - Little Rita nel West - Ferdinando Baldi - 1967

Message  Hombre le Jeu 8 Aoû - 14:23

MARCHAND a écrit:

Vu dans la version anglaise et apparemment complète ci-dessus.

Qui a réalisé l'animation dans le générique? Ça me fait penser à du Bruno Bozzetto.Question 
Et en particulier à West and Soda.
Hombre
Hombre
Sergio Leone

Messages : 1932
Date d'inscription : 14/12/2010
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://triskellassocies.blogspot.ca/

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'as le bonjour de Trinita - Little Rita nel West - Ferdinando Baldi - 1967

Message  MARCHAND le Mer 14 Aoû - 10:59

Je n'ai pas la réponse, ça fait penser à du Siné également.
Pour ce qui concerne le film vendu pour Hill, je l'ai trouvé assez mal à l'aise et pour tout dire, transparent, face à la pétulante Rita Pavone.
Il est vrai qu'il était encore en début de carrière et pas la star qu'il été par la suite, comme on sait...Wink
MARCHAND
MARCHAND
Sergio Leone

Messages : 5463
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'as le bonjour de Trinita - Little Rita nel West - Ferdinando Baldi - 1967

Message  Hombre le Mer 14 Aoû - 21:12

MARCHAND a écrit:Pour ce qui concerne le film vendu pour Hill, je l'ai trouvé assez mal à l'aise et pour tout dire, transparent, face à la pétulante Rita Pavone.
Il est vrai qu'il était encore en début de carrière et pas la star qu'il été par la suite, comme on sait...Wink
Et il n'avait pas encore le jeu comique du célèbre Trinita; mais il se prenait déjà pour Django.Wink
Hombre
Hombre
Sergio Leone

Messages : 1932
Date d'inscription : 14/12/2010
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://triskellassocies.blogspot.ca/

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'as le bonjour de Trinita - Little Rita nel West - Ferdinando Baldi - 1967

Message  JO le Mer 14 Aoû - 23:29

C'est vraisemblablement sur le tournage de ce film, produit par Manolo Bolognini et tourné par Baldi (avec qui Mario Girotti a déjà travaillé) que Colizzi, en provenance de Madrid, récupère l'acteur pour remplacer Peter Martell dans Dieu pardonne moi pas. (En fait, Girotti connaissait déjà les Bolognini puisqu'il avait joué sous le houlette de Mauro Bolognini, frère du producteur Manolo).

Je pense qu'ensuite, une fois Dieu pardonne moi pas fini (été 1967), il revient avec Rita Pavone pour le film de Steno avec Francis Blanche, La grosse pagaille, ( fin d'été 1967, j'ai des documents d'octobre 1967 sur le tournage avec Girotti et Pavone à Rome). Devenu Terence Hill, il retourne à Baldi pour Django , prépare ton cercueil. c'est au moment où commencerait la mise en chantier de ce Django qu'éclate le succès de Dieu pardonne moi pas, (novembre 1967).

Mario Girotti était déjà très connu en Allemagne, comme en témoigne les BRAVO de l'époque (couvertures, articles interview). (Vient d'ailleurs de sortir en Allemagne le DVD de Anna de Brooklyn de Carlo Lastricati, où il joue avec Lollobridgida et De Sica, mais je crois qu'il est en allemand seulement, sans la piste italienne, dommage).

JO
Sergio Leone

Messages : 4204
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'as le bonjour de Trinita - Little Rita nel West - Ferdinando Baldi - 1967

Message  JO le Ven 20 Sep - 23:53



FOTOGRAMAS N° 963 du 31 mars 1967.

Ebauche de Rita nel West ?

(A suivre avec un dossier plus complet ici ou http://monnomestpersonne1973.blogspot.com/   )

(Pas de poisson d'avril, en Espagne, il n ' y aurait pas de 1° avril festif.)

JO
Sergio Leone

Messages : 4204
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'as le bonjour de Trinita - Little Rita nel West - Ferdinando Baldi - 1967

Message  Darksatin le Mar 22 Jan - 10:03

Le film ici, en anglais, avec les numéros dansés et chantés (en italien) :

Darksatin
Darksatin
Francesco Degli Espinosa

Messages : 22
Date d'inscription : 07/10/2010
Localisation : Chalon sur Saône

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'as le bonjour de Trinita - Little Rita nel West - Ferdinando Baldi - 1967

Message  Hombre le Mar 22 Jan - 14:38

En fouillant sur internet, on peut aussi le trouver complet avec sous-titres français sur les passages en VO.
C'est un certain Indiana qui s'en est occupé.
Mais cela fait déjà quelques temps. Alors, je suppose que beaucoup ici connaissent... Wink
Sinon, la version Evidis remontée en meilleure qualité ici:
Hombre
Hombre
Sergio Leone

Messages : 1932
Date d'inscription : 14/12/2010
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://triskellassocies.blogspot.ca/

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'as le bonjour de Trinita - Little Rita nel West - Ferdinando Baldi - 1967

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum