La boue, le massacre et la mort ( El Desperado ) –1967- Franco ROSSETTI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La boue, le massacre et la mort ( El Desperado ) –1967- Franco ROSSETTI

Message  Edocle le Mar 6 Avr - 22:14

1967
La boue, le massacre et la mort ( El Desperado ) – Franco ROSSETTI

Enfin le voilà ! Le western spaghetti préféré de Quentin Tarantino ! Le western spaghetti du scénariste principal du grandissime Django ! Le western spaghetti qui a le plus impressionné la Mostra de Venise, il y a une paire d’années lors de la réhabilitation des plus grands westerns spaghetti ! Le western spaghetti qui m’a procuré le plus de plaisir en ce début d’année ! Le western spaghetti que beaucoup d’entre vous attendent avec impatience !
Enfin le voilà ! Grâce à un copain, le gator l’a sorti du bayou !

Alors autant vous le dire de suite, c’est du grand, du lourd, du costaud ! Par quoi commencer ?
L’histoire : Guerre de sécession. Un triste individu Steve (Andrea Giordana) est sauvé du lynchage par son pote le roi du déguisement Jonatha (Aldo Berti). On s’échappe, on se sépare et en chemin Steve endosse la tenue d’un lieutenant sudiste mourant. Il va se faire passé pour lui auprès de Sam (Piero Lulli) père aveugle du lieutenant. Il y a beaucoup de fric à la clef, l’épargne de la famille pour acheter un ranch.
L’aveugle vit dans un village désert, ravagé par le choléra, dont il a recueillit une survivante de l’épidémie Cathy (Rosemary Dexter). Il reconnait le « fiston » grâce à un revolver de famille que lui avait confié le mourant.
Ce village abandonné va servir relais pour un chariot sudiste chargé d’or. Et ce transfert attire une bande de truands emmenés par Lucy (Dana Ghia) et Asher (Franco Giornelli).
Steve bien accueilli par l’aveugle et Cathy semble enfin trouver la sérénité. Il s’identifie vite au fils de la famillle, retrouve un « père », et tombe amoureux de Cathy.
Mais voilà, les salauds ont investi la place et on découvre que Lucy est l’ancienne maitresse de Steve !
Jalousie, rivalité, rancune tenace, la tension monte dans le village ! Et quand Asher va flinguer l’aveugle, tout bascule ! Steve va régler ses comptes et payer ses dettes !

Le film : La version italienne bien sûr ! Deux fois moins bavarde que les versions portuguaise et anglaise ! Le film y gagne en intensité et en émotion ! Un jour il faudra qu’on m’explique pourquoi les adaptateurs massacrent ainsi les films ?!
Donc la version italienne, puisque ce film est une production Gian Domenico Leone de Rome. 102 minutes en Technicolor et techniscope, une maitrise parfaite du réalisateur Franco Rossetti, une direction d’acteurs au couteau. La musique de Gianni Ferrio soutient un montage rythmé de Antonietta Zita.
Et les seconds couteaux sont là et bien là : Giovanni Petrucci, Dino Strano, Pino Polidori, John Bartha, Antonio Cantafora….

La critique italienne de l’époque a classé ce film dans la catégorie des westerns baroques. Mais je ne trouve pas. Ce film est classique des grands westerns italiens tant dans sa construction que dans sa narration. L’histoire est prétexte à une étude de caractère et démontre que dans la vie rédemption et réhabilitation existe dans ce monde pourri symbolisé par ce village ravagé par l’épidémie ou le seul être chaleureux est aveugle !

La projection : Chez vous ! On ne risque pas de le voir en salle ! Dommage ! Alors on trouve un DVD US et un DVD brésilien de haute tenue sur le plan photo, mais les versions portugaise et anglaise sont à proscrire. Fouinez, cherchez et trouvez la version italienne, elle est fabuleuse ! Pour les amateurs du Sud Profond, elle est dans le bayou…

“Nell’immensità del West un uomo contro tutti”


Dernière édition par Edocle le Mar 8 Juin - 23:15, édité 1 fois

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3338
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La boue, le massacre et la mort ( El Desperado ) –1967- Franco ROSSETTI

Message  MARCHAND le Jeu 22 Avr - 9:34

Alors là,on est dans du spagh de chez spagh,à ne pas mettre devant les yeux d' un macdo obtus!Pas grand monde n'est épargné à part la très mignonne Cathy!
Le "héraut" qui mérite bien d'étre trainé dans la boue, s'en rend très bien compte,Dieu merci !La morale est sauve,de justesse! bounce

MARCHAND
Sergio Leone

Messages : 5473
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La boue, le massacre et la mort ( El Desperado ) –1967- Franco ROSSETTI

Message  Trinita le Mar 8 Juin - 21:32

C'est effectivement un très bon film boueux, efficace, violent, un scénario béton, une musique géniale de Ferrio (mon compositeur favori) et des acteurs excellents notamment Dana Ghia qui à un rôle assez étoffée et biensur Giordana est excellent ce qui n'est pas une surprise pour ceux qui ont eu la chance de voir Django porte sa Croix.
Ah et Lulli à un rôle étonnant car pour une des rares fois il n'est pas un méchant sans scrupule. Laughing
Bref, c'est un très grand spagh et les éditeurs de dvd en France devrait se pencher sur les western avec Andrea Giordana.
A voir et à revoir !!!


_________________
Quand on n'a pas d'argent, faut utiliser son cerveau (Luigi Cozzi)
L'alcool peut être le pire ennemi d'un homme, mais la bible nous dit d'aimer nos ennemis (Frank Sinatra)

Trinita
Sergio Leone

Messages : 5319
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 33
Localisation : Angers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La boue, le massacre et la mort ( El Desperado ) –1967- Franco ROSSETTI

Message  Rex Lee le Lun 16 Aoû - 6:53


Chip Corman = Andrea Giordana


Piero Lulli / Andrea Giordana



Dana Ghia


Rosemary Dexter

Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4349
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 60
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La boue, le massacre et la mort ( El Desperado ) –1967- Franco ROSSETTI

Message  Il Ritardario le Ven 31 Déc - 13:10

Dans le Western all'italiana, certains acteurs incarnent régulièrement des personnages qui se ressemblent et l'un aurait pu prendre la place de l'autre: Leonard Mann, Brett Hasley ou encore Andrea Giordana jouent tous les trois dans le même registre avec une grande froideur et un certain détachement.
Finalement un acteur comme Anthony Steffen possède un (non) jeu tout autre et une présence à l'écran qui ne s'explique pas mais qui provoque une certaine sympathie chez le spectacteur, peut-être à travers son côté plus maladroit, plus humain...

Ici il s'agit d'Andrea Giordana (qui m'a beaucoup plus convaincu que dans "Django porte sa croix" qui fut pour moi une déception).
La froideur et la solitude sont au premier plan de cet excellent western; même lorsque le personnage évolue lentement vers de meilleures résolutions, il conserve ces deux aspects en permanence.
Franco Rossetti aborde plusieurs thèmes efficaces chèrs au western italien que l'on retrouve dans les autres films dont il est le scénariste (Django, Ciakmul, Préparati la bara...etc). Plus particulièrement, un thème qui me surprend toujours et qui est ici poussé à son paroxysme: la méchanceté qui se combine et s'unit parfaitement bien avec la bêtise, une cohésion particulièrement pathétique...

Attention Léger Spoiler:Ce film est très bon et il possède un petit plus par rapport à d'autres avec sa fin absolument délirante dans le bon sens du terme: le retour à la case départ à travers les lieux (la ville abandonnée) et la situation inversée par rapport à la cecité: un vrai régal.

A noter la présence de Pierrot Lulli qui joue pour une fois le rôle d'un personnage brave et attachant. Comme quoi cet acteur avait la possibilité de transmettre (aussi) une grande émotion.

Petite question pour ceux qui ont le film encore en tête, je n'ai pas compris comment A Giordana savait que l'or était dans les sacoches et non dans les cercueils de l'Armée sudiste ?! scratch

Il Ritardario
Sergio Sollima

Messages : 601
Date d'inscription : 30/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La boue, le massacre et la mort ( El Desperado ) –1967- Franco ROSSETTI

Message  El Puro le Mer 19 Jan - 18:09


AVU
Langues: allemand, italien



Andrea Giordana








Piero Lulli






Dana Ghia


Franco Giornelli






Aldo Berti

El Puro
Michele Lupo

Messages : 418
Date d'inscription : 20/09/2010
Localisation : Allemagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La boue, le massacre et la mort ( El Desperado ) –1967- Franco ROSSETTI

Message  Edocle le Mar 26 Juil - 23:26

Le DVD italien :


_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3338
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La boue, le massacre et la mort ( El Desperado ) –1967- Franco ROSSETTI

Message  Rex Lee le Jeu 11 Aoû - 8:30

Wink Dans le hall du cinéma: Wink









Ils sont tous là!

_________________

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?

Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4349
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 60
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La boue, le massacre et la mort ( El Desperado ) –1967- Franco ROSSETTI

Message  Rex Lee le Lun 1 Juin - 6:43


Affiche belge?

_________________

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?

Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4349
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 60
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La boue, le massacre et la mort ( El Desperado ) –1967- Franco ROSSETTI

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 8:56


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum