Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  Edocle le Ven 9 Avr - 21:12

Une perle ! Je ne sais pas comment commencer cette critique … Dans toutes les collections il y a une perle et parmi mes quelques 250 westerns spaghetti, j’ ai ce film qui est un vrai bijou, une vrai leçon de cinéma, un vrai grand western :une magnifique série B avec un grand B !

Sergio Merolle est un chef de production italien qui n’a tourné qu’un seul western dans le cadre d’une coproduction franco-italienne. Pour ce faire il s’ est entouré d’ une bande de grosses pointures : sujet et scénario de Biojo Proietti, photo Benito Frattari et musique de Francesco de Massi ! et pour les acteurs trois autres pointures : Andrea Giordana ( Tony ) très bon, John Ireland ( Ralph ) magnifique dans son rôle de père, Bruno Corazzari ( Scaife ) le salaud blond fantastique, Raymond Pellegrin ( le shérif ) une voix reconnaissable entre toutes . :applaudis_6:

L’ histoire : Ralph, Scaife et leur bande essaient de faire passer un troupeau volé de l’autre coté d’ une montagne, mais la neige bloque le col. Il redescende la vallée jusqu’à un village dont le shérif leur offre l’hospitalité pour deux jours. Ce dernier reconnaît Ralph un ancien ami, dont il a élevé le fils Tony. L’identité du père a été gardée secrète. Scaife asservi le village et ses habitants, et tue lâchement le shérif.  Tony se rebelle et aidé par Ralph va libérer le village ….

Le film : Alors là, il faut ouvrir la boite à superlatifs : tourné en hiver dans les montagnes italiennes ( les Dolomites ? ) le film est magnifiquement cadré et photographié en 35 mm plein écran. C’ est une succession de plans superbes et les visages cadré avec une focale standard notamment lors de la mort du shérif sont hyper expressifs… et contrairement à ce que dit J.F Giré, je trouve que Sergio Merolle maîtrise parfaitement son sujet ! :applaudis_6:
La mort du shérif tué par Scaif ( un Bruno Corazzi au mieux de sa forme – on dirait du Kinski ) est un moment de violence intense. Raymond Pellegrin blessé se traîne au pied de Scaif jusqu’à l’instant ou celui-ci ordonne a Ralph de l’ achever, ce qui nous vaut les fameux gros plans sur les visages ! :applaudis_6:
A retenir aussi la séquence ou les villageois hache à l’épaule prennent conscience qu’il leur faut aider Tony et prendre leur propre défense …
Et les dernières 20 minutes filmées dans la neige : ça pourrait être du Corbucci redessiné par Swolff ! :applaudis_6:
Et les superbes contre-jours ! :applaudis_6:

La musique : Francesco de Massi nous sert une partition qui colle parfaitement au film, rien à jeter !

Ou le voir : pas de DVD pour l’instant, mais une VHS TF1 parfaitement réalisée … Hé Monsieur TF1 on se remue et on nous sort vite un DVD … Merci d’ avance !

Bon vous avez compris je suis un inconditionnel ! J’espère que vous allez le devenir ! Very Happy

Et pour finir en beauté ci-joint l’ affiche française qui reprend une photo du duel final !
Sacré cadre !!!!!!

Amicalement E.
pirat  pirat


Dernière édition par Edocle le Dim 18 Jan - 14:35, édité 1 fois

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3333
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  Edocle le Ven 9 Avr - 21:14

la mémoire de Raymond Pellegrin cette capture d'écran juste avant sa mort "fictive" dans les colts brillent au soleil :

Je l'ai adoré dans ce film !

Amicalement E.


_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3333
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  Edocle le Ven 9 Avr - 21:17

Bon, en ces temps de neige ( hé oui en hiver il fait froid et il neige, malgré l'étonnement des médias )
donc en ces temps de neige je me suis dit qu'il était urgent de revoir ce western hivernal !
Alors je me suis embarqué pour un de mes préférés.
Et je suis toujours aussi fanatique de ce film !
Je ne comprends pas qu'aucune boite de réalisation de DVD ne le commercialise...
C'est une des meilleurs coproduction Franco-Italienne et que l'on soit McDo où Pasta,
rien que pour Raymond,Pellegrin il faut l'avoir en collection !
De plus, je viens de terminer la lecture d'archive concernant l'histoire d'Oradour-sur-Glane,
et là, la conotation nazie, comme l'a relevée l'ami Breccio, m'a profondément interpellée...
Alors plongez-vous, ou replongez vous dans cette magnifique histoire !
Un film à regarder tranquillement bien au chaud !
C'est du grand ! Oui je sais je l'ai déjà dit...
Mais c'est du grand !
Amicalement E.
pirat pirat

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3333
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  Sartana le Jeu 20 Mai - 8:51

Film de Sergio Merolle avec Raymond Pellegrin, Andrea Giordana, John Ireland et Bruno Corazzari.
Titre original : Quanto Costa morire.

Pour les amateurs du Grand Silence et de Johnny Hamlet.

Ralph et Hans (Bruno Corazzari et John Ireland) sont voleurs de bétail. Ils décident de s’installer par la force dans un petit village peuplé de paysans lâches et qui n’ont jamais tenu un fusil. Le shérif Bill Ramson, son fils adoptif Tony (Andrea Giordana) et quelques autres s’opposent à Ralph et à sa bande. L’attaque avorte, Ramson est tué faute d’avoir été aidé par les paysans du bled. Tony et les hommes du village sont réduits en esclavage. Tony s’évade et, avec l’aide de Hans (qui est son véritable père, mais cela, il l’ignore et pas nous) va essayer de sauver le village des griffes de Ralph.

Une prestation est à relever, celle de Bruno Corazzari en chef de bande cruel : il trouve ici à ma connaissance son meilleur rôle, et surtout celui où il peut le mieux montrer son potentiel. Andrea Giordana est pour la deuxième et la dernière fois dans un western après l’excellent Django porte sa croix (Johnny Hamlet). Sa présence n’a que peu d’intérêt, il a une belle gueule mais sinon, ça casse pas des barreaux de chaise. Enfin John Ireland, acteur représentant l’idéal de l’homme dans la force de l’âge et plein de sagesse que nous voudrions tous être est ici à la fois touchant et méprisable, mais aussi grand cœur et salopard.

Tournée aux environs de Rome exclusivement, cette coproduction italo-française de peu de moyens est dirigée par Sergio Merolle, qui signe ici son meilleur western puisque c’est le seul qu’il a réalisé. Il n’a pas cherché l’originalité dans le scénario mais a misé sur la psychologie des personnages. Il a fouillé le père de Tony, il a creusé la personnalité de Ralph. Ce rôle est à la hauteur de celui d’un Tigrero dans le grand Silence. La comparaison ne s’arrête d’ailleurs pas là car la ressemblance est physique : ils ont peu ou prou les mêmes vêtements, la même allure, la même silhouette et presque le même visage.
De même, le fait que le film se déroule dans la neige n’est sans doute pas un hasard dû au climat. Plus encore, le rôle du shérif : s’il est dévoué et incorruptible dans le grand Silence sous les traits de Frank Wolff, c’est le cas ici aussi lorsque l’on comprend que Bill va mourir plus pour des idées que pour contrer les bandits.

Le drame, c’est que Hans ne veut pas avouer la vérité à son fils, et ce dernier n’a aucun moyen de la connaître, si ce n’est de la bouche de son propre père. Le saura-t-il jamais ?... Regardez le film, bande de petits curieux !

Plus sérieusement, je souligne ici la belle musique de Francesco de Masi dont le style reconnaissable entre mille est très lyrique, et convient parfaitement à l’atmosphère de tragédie qui émane de ce petit bijou.

Enfin, le clou du film est ce superbe duel dans la neige auquel nous n’avions pas eu droit dans le film de Corbucci mais qui ici est remarquablement filmé.

Vous l’aurez compris cet ersatz de Grand Silence vaut le détour : de la psychologie travaillée, du bétail (et oui, on en voit !) et de la neige, ça change ! Les colts brillent au soleil est un vrai dépaysement, et un réel plaisir !


>>> Remarques en vrac :

Giré souligne à raison la stupidité du titre VF, il lui préfère, et moi aussi, le titre original : « Qu’il est dur de mourir », s’appliquant parfaitement à l’ensemble du scénario.

Met avis que ce film doit se rapprocher de Haine pour haine, de Domenico Paolella avec aussi John Ireland et Antonio Sabato.

Sartana
Enzo G. Castellari

Messages : 239
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  keomatouko le Ven 25 Juin - 13:45












AH!!!!!!!!!!!se la fait du bien de lire se genre de critique pour un western italien.oui vivement le DVD!quoi que une VHS avec une bonne qualité d'image mmmmmmmmmmm c'est je veux bien me laisser tenter.allez j'va faire un p'ti tour du coté du net












Sartana a écrit:Film de Sergio Merolle avec Raymond Pellegrin, Andrea Giordana, John Ireland et Bruno Corazzari.
Titre original : Quanto Costa morire.

Pour les amateurs du Grand Silence et de Johnny Hamlet.

Ralph et Hans (Bruno Corazzari et John Ireland) sont voleurs de bétail. Ils décident de s’installer par la force dans un petit village peuplé de paysans lâches et qui n’ont jamais tenu un fusil. Le shérif Bill Ramson, son fils adoptif Tony (Andrea Giordana) et quelques autres s’opposent à Ralph et à sa bande. L’attaque avorte, Ramson est tué faute d’avoir été aidé par les paysans du bled. Tony et les hommes du village sont réduits en esclavage. Tony s’évade et, avec l’aide de Hans (qui est son véritable père, mais cela, il l’ignore et pas nous) va essayer de sauver le village des griffes de Ralph.

Une prestation est à relever, celle de Bruno Corazzari en chef de bande cruel : il trouve ici à ma connaissance son meilleur rôle, et surtout celui où il peut le mieux montrer son potentiel. Andrea Giordana est pour la deuxième et la dernière fois dans un western après l’excellent Django porte sa croix (Johnny Hamlet). Sa présence n’a que peu d’intérêt, il a une belle gueule mais sinon, ça casse pas des barreaux de chaise. Enfin John Ireland, acteur représentant l’idéal de l’homme dans la force de l’âge et plein de sagesse que nous voudrions tous être est ici à la fois touchant et méprisable, mais aussi grand cœur et salopard.

Tournée aux environs de Rome exclusivement, cette coproduction italo-française de peu de moyens est dirigée par Sergio Merolle, qui signe ici son meilleur western puisque c’est le seul qu’il a réalisé. Il n’a pas cherché l’originalité dans le scénario mais a misé sur la psychologie des personnages. Il a fouillé le père de Tony, il a creusé la personnalité de Ralph. Ce rôle est à la hauteur de celui d’un Tigrero dans le grand Silence. La comparaison ne s’arrête d’ailleurs pas là car la ressemblance est physique : ils ont peu ou prou les mêmes vêtements, la même allure, la même silhouette et presque le même visage.
De même, le fait que le film se déroule dans la neige n’est sans doute pas un hasard dû au climat. Plus encore, le rôle du shérif : s’il est dévoué et incorruptible dans le grand Silence sous les traits de Frank Wolff, c’est le cas ici aussi lorsque l’on comprend que Bill va mourir plus pour des idées que pour contrer les bandits.

Le drame, c’est que Hans ne veut pas avouer la vérité à son fils, et ce dernier n’a aucun moyen de la connaître, si ce n’est de la bouche de son propre père. Le saura-t-il jamais ?... Regardez le film, bande de petits curieux !

Plus sérieusement, je souligne ici la belle musique de Francesco de Masi dont le style reconnaissable entre mille est très lyrique, et convient parfaitement à l’atmosphère de tragédie qui émane de ce petit bijou.

Enfin, le clou du film est ce superbe duel dans la neige auquel nous n’avions pas eu droit dans le film de Corbucci mais qui ici est remarquablement filmé.

Vous l’aurez compris cet ersatz de Grand Silence vaut le détour : de la psychologie travaillée, du bétail (et oui, on en voit !) et de la neige, ça change ! Les colts brillent au soleil est un vrai dépaysement, et un réel plaisir !


>>> Remarques en vrac :

Giré souligne à raison la stupidité du titre VF, il lui préfère, et moi aussi, le titre original : « Qu’il est dur de mourir », s’appliquant parfaitement à l’ensemble du scénario.

Met avis que ce film doit se rapprocher de Haine pour haine, de Domenico Paolella avec aussi John Ireland et Antonio Sabato.
Cool Cool Cool Cool Cool Cool Cool Cool Cool Cool Cool Cool Cool Cool Cool Cool Cool

keomatouko
Enzo G. Castellari

Messages : 258
Date d'inscription : 23/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  El Puro le Sam 1 Jan - 19:35






Bruno Corazzari


Andrea Giordana




John Ireland










El Puro
Michele Lupo

Messages : 418
Date d'inscription : 20/09/2010
Localisation : Allemagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  El Puro le Sam 1 Jan - 19:38


El Puro
Michele Lupo

Messages : 418
Date d'inscription : 20/09/2010
Localisation : Allemagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  AkpStyl le Jeu 7 Avr - 13:05

UN GRAND GRAND GRAND FILM !!!!!! Comme l'ami Edocle, ce film, je le classe parmis mes préférés !! Mais quelle baffe je me suis pris en le regardant, c'est beau, c'est crépusculaire, les acteurs sont géniaux, et ce village qui se transforme en camp nazi... tout m'a plu, d'ailleurs moi aussi je ne suis pas trop d'accord avec l'avis de J. -F. Giré, ce film est parfaitement maîtrisé, ensuite c'est vrai, il y a un manque de moyen qui se ressent (enfin je trouve).
Vraiment dommage qu'il n'y ai pas d'édition DVD pour rendre justice à la beauté de ce film, qui d'ailleurs m'a fait pensé au grand silence et à la chevauchée des bannis,ne serait-ce que pour les animaux qui galèrent dans la neige.
Bref les amis, à voir et à revoir, je crois qu'il va souvent tourné dans mon lecteur.

AkpStyl
Sergio Corbucci

Messages : 870
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 38
Localisation : Par là bas

Voir le profil de l'utilisateur http://olampiao.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  Personne le Mar 8 Nov - 19:57

Une petite affiche trouvée par hasard!


Personne
Sergio Leone

Messages : 6293
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 48
Localisation : Lone Pine, CA

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  Il Ritardario le Mar 8 Nov - 23:08

Pareil que Personne mais en italien !! Wink


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

et puis quelques captures tirées de la récente diffusion sur TF6...image pas superbe mais regardable Smile






Il Ritardario
Sergio Sollima

Messages : 601
Date d'inscription : 30/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  Personne le Sam 26 Nov - 16:54

Le générique/début du film


_________________

Personne
Sergio Leone

Messages : 6293
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 48
Localisation : Lone Pine, CA

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  Edocle le Sam 16 Juin - 8:46

Le duel final...









_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3333
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  MARCHAND le Sam 15 Déc - 10:57

Il faut reconnaitre que celui-là sort de l'ordinaire avec une vf, pour une fois, qui ne plombe pas le film, une bonne histoire et même de bons interprètes. Un détail qui cloche- c'est le cas de le dire!, me semble t'il, pour nos spécialistes. Les clochettes de certaines vaches ne font pas très Ouest, au début du film. On ne les entend pas mais on les voit. Il est vrai qu'au vu des paysages, on ne doit pas être très loin de la Suisse, n'est-il pas ? Very Happy
Mais c'est juste pour chicaner, ça se regarde avec plaisir. Wink

MARCHAND
Sergio Leone

Messages : 5473
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  Rex Lee le Jeu 30 Mai - 6:41

Revu...en version italienne. Wink

C'est, bien évidemment, superbe.



Mireille Granelli / Bruno Corazzari







Betsy Bell






Fulvio Pellegrino






Claudio Scarchilli





Pour information, si cela intéresse quelqu'un
:


Mireille Granelli est est actrice française née en 1936.


Sa fiche IMDB:

http://www.imdb.com/name/nm0334970/



_________________

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?

Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4342
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 60
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  Edocle le Jeu 30 Mai - 18:01

D' Italie : si c'est la copie a laquelle je pense c'est en espagnol sur
le master image anglais.... Very Happy

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3333
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  Rex Lee le Jeu 30 Mai - 19:07

Edocle a écrit:D' Italie : si c'est la copie a laquelle je pense c'est en espagnol sur
le master image anglais.... Very Happy

Tu as raison, ami Edocle.
Je n'étais pas bien réveillé, ce matin. Cool Cool Cool Je corrige mon lapsus: version espagnole. Bon sang, mais c'est bien sûr!

Allez, pour me faire pardonner, la voici:

http://www.youtube.com/watch?v=kBB_fkdBKHA


_________________

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?

Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4342
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 60
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  Trinita le Lun 12 Aoû - 21:18

Revu su ma vieille VHS et j'ai passé une nouvelle fois un grand moment de western avec cette histoire bien ficelée, cette ambiance crépusculaire et neigeuse qui donne un certain cachet à ce film qui certes à un petit budget mais Merolle s'en sort très bien et réalise un magnifique film avec en bonus une distribution au poil avec en tête Corazzari en méchant dont l'apparition dans le village a le même look que Kinski dans le Grand Silence et Reno dans le premier tome de Durango.Cool 
Bref c'est du tout bon et les éditeurs de dvd devrait se rappeler que ce film existe et qu'il a même eu droit à une diffusion télé. Une sortie pour noël serait une bonne idée.

_________________
Quand on n'a pas d'argent, faut utiliser son cerveau (Luigi Cozzi)
L'alcool peut être le pire ennemi d'un homme, mais la bible nous dit d'aimer nos ennemis (Frank Sinatra)

Trinita
Sergio Leone

Messages : 5307
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 33
Localisation : Angers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  Sitting Bull le Lun 12 Aoû - 23:28

Oui, et à defaut de DVD, une rediff. à la télé permettrait au moins d'éliminer les défauts dus aux cassettes et à leurs copies.Wink 

Sitting Bull
Sergio Sollima

Messages : 606
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 79
Localisation : La forêt landaise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  Trinita le Mar 13 Aoû - 21:02

C'est clair car ma VHS est bien fatigué.

_________________
Quand on n'a pas d'argent, faut utiliser son cerveau (Luigi Cozzi)
L'alcool peut être le pire ennemi d'un homme, mais la bible nous dit d'aimer nos ennemis (Frank Sinatra)

Trinita
Sergio Leone

Messages : 5307
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 33
Localisation : Angers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  Edocle le Mar 13 Aoû - 22:38

Une bonne VF ?
Voilà :
Wink 







_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3333
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  chuncho le Mer 14 Aoû - 18:57

Edocle a écrit:Une bonne VF ?
Voilà :
Wink 
ou peut on la trouver?? tongue 

chuncho
Léon Klimosky

Messages : 116
Date d'inscription : 06/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  Edocle le Mer 14 Aoû - 19:29

chuncho a écrit:
Edocle a écrit:Une bonne VF ?
Voilà :
Wink 
ou peut on la trouver?? tongue 
Enregistrement du passage TV numérique...

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3333
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  shura025 le Dim 18 Jan - 12:43



L'affiche française...



...reprise pour la jaquette de la VHS de TF1 Vidéo dont nous a parlé Edocle dans la présentation du film (trouvable sur le net, assez cher mais encore abordable si on est collectionneur).

_________________
La bible ne fait pas le moine.

shura025
Enzo G. Castellari

Messages : 200
Date d'inscription : 02/02/2012
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  palance le Dim 18 Jan - 16:15

Une époque hélas révolue ou nos éditeurs français sortaient des vhs de westerns européens , même tf1 s'y est mit , c'est dire le fossé existant entre l'épopée vhs et le dvd moribond d' aujourd'hui. Ce western m'a vraiment l'air bien , jamais vu , vaut le coup rien que pour l'ambiance crépusculaire , la neige, le bétail ,un tueur sanguinaire à la Kinski et notre Raymond Pellegrin. Si un éditeur traine dans les parages , voila un titre intéressant pour son catalogue.

palance
Léon Klimosky

Messages : 140
Date d'inscription : 15/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  Edocle le Dim 18 Jan - 21:34

Je supprime l'adresse Youtube, Rex Lee l'a déjà mis en ligne...
Voir plus haut dans le fil de ce post !
Merci au copain qui m'a signalé ce doublon... Very Happy


Dernière édition par Edocle le Mer 21 Jan - 8:54, édité 1 fois

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3333
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Colts brillent au Soleil - Quanto Costa A Morire - 1968 - Sergio Merolle

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:27


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum