La Filmographie de Fort Bravo - Texas Hollywood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Filmographie de Fort Bravo - Texas Hollywood

Message  colonel mortimer le Dim 14 Nov - 19:27



J'aimerais établir une liste plus ou moins exhaustive des films tournés au village de Texas Hollywood (aujourd'hui connu sous le nom de Fort Bravo). Ce que j'ai trouvé est pour l'instant assez limité mais sans doute pourrez-vous m'aider à faire grossir cette filmo (j'espère que Jo va se déchaîner !!!! Very Happy ).

Long-métrages :

« Une corde… un Colt… » de Robert Hossein (1968)
« Un Colt pour trois salopards » de Burt Kennedy (1971)
« Une raison pour vivre, une raison pour mourir » de Tonino Valerii (1972)
« Blindman le justicier aveugle » de Ferdinando Baldi (1972)
« Dans la poussière du soleil » de Richard Balducci (1973)
« Tex et le seigneur des abysses » de Duccio Tessari (1985)
« Trinità & Bambino... e adesso tocca a noi » de Enzo Barboni (1995)
« Qui peut sauver le Far West ? » de Michael Herbig (2001)
« 800 Balles » de Alex de la Iglesia (2002)
« Les Dalton » de Philippe Haïm (2004)
« Blueberry » de Jan Kounen (2004)
« Space Movie » de Michael Herbig (2004)


Court-métrages :
« Dead Bones » de Olivier Beguin (2008)


Téléfilms :
« Un dollar pour un mort » de Gene Quintano (1998)
« Winnetous Rückkehr » de Marijan David Vajda (1998)
« La Chevauchée des héros » de Bill Corcoran (1999)


Clips :
« This Western Song » (Sting)
« Personal Jesus » (Depeche Mode)


avatar
colonel mortimer
Léon Klimosky

Messages : 105
Date d'inscription : 09/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.devildead.com/histoiresdetournages/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Filmographie de Fort Bravo - Texas Hollywood

Message  JO le Dim 14 Nov - 21:29

Si le sujet vous intéresse je vous recommande l'acquisition du livre somme de Carlo Gaberscek, Il Vicino West, Ribis, 2007, dont vous trouverez les références sur le fil dédié au livres de décors. Il est très fiable.

Sinon, en vrac :

La mort était au Rendez Vous, 1967.

Texas, 1969.

El Condor, 1969.

Les Charognards, 1971.

La brute le colt et le karaté, 1974.

Un épisode de Los Camioneros, de Mario Camus, avec Sancho Gracia (1973), un épisode de Young Indiana Jones , "Columbus", 1991.

Les Quatre de l'Ave Maria, 1968 (la séquence étant largement amputée dans la version française, on voit mieux le décor dans la version italienne).

Le blanc, le jaune et le noir, 1975.

Du sang dans la poussière, (1973)

Ben et Charlie, 1972.

Des films espagnols dont les titres m'échappent, Rhustler's Rapsody ,un western parodique de Hugh Wilson, avec Tom Berenger et Fernando Rey, 1985 .

Liste, de très loin, non exhaustive.

En juillet 1980, ce décor Texas Hollywood était très peu visité (difficile d'accès), contrairement à l'autre, Mini-Hollywood, déjà très touristique (accès depuis la N 340 par le chemin de terre qui mène au sommet de la Sierra, parking sauvage improvisé devant le petit pont de bois construit d'abord pour Il Gusto di Uccidere , musique western dans la Main Street (rien à voir cependant avec maintenant).

Si j'ai bien compris Moya, le décor de Texas Hollywood est un projet de Grimaldi, de Leone et d'un constructeur espagnol, qui se retrouve finalement seul et doit le mener à bien pour amortir les fonds qu'il a placé, après la défection des deux autres (je pense que c'est celui que l'on voit dans le reportage TSR) Moya raconte tout cela très bien, mais je n'ai pas le livre sous la main pour donner les noms des financiers espagnols, de mémoire je ne me souviens plus .


Par contre, Mini-Hollywood est la propriété, dans les années 60, d'Alfredo Fraile, chef-opérateur de Savages Guns, le premier western tourné à Almeria, 1961, pour la Hammer, par M. Carreras, et c'est donc aussi sous ce nom de Poblado Fraile (ou Poblado El Paso) que se nomme en 65 et suivantes le village de la N.340.

Inutile de préciser que tous ces villages ont maintenant, et plusieurs fois, changé de mains.

JO
Sergio Leone

Messages : 4204
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Filmographie de Fort Bravo - Texas Hollywood

Message  colonel mortimer le Lun 15 Nov - 10:15

JO a écrit:Par contre, Mini-Hollywood est la propriété, dans les années 60, d'Alfredo Fraile, chef-opérateur de Savages Guns, le premier western tourné à Almeria, 1961, pour la Hammer, par M. Carreras, et c'est donc aussi sous ce nom de Poblado Fraile (ou Poblado El Paso) que se nomme en 65 et suivantes le village de la N.340.

"Savages Guns" ????? Tourné à Almeria en 1961 ???? Quatre ans avant Leone ?? Et dire que je croyais m'y connaître..... Shocked

Merci en tout cas pour toutes ces précisions.
avatar
colonel mortimer
Léon Klimosky

Messages : 105
Date d'inscription : 09/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.devildead.com/histoiresdetournages/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Filmographie de Fort Bravo - Texas Hollywood

Message  JO le Lun 15 Nov - 10:26

Leone n'est pas le premier à avoir utilisé Almeria pour un western.

Il y a Carreras, le premier, avec Alfredo Fraile aux lumières , puis il y a aussi Joaquin Romero Marchent, avec Les 3 implacables, tourné l'été 1963, qui fait du Leone avant Leone. Romero Marchent a connu ces paysages en assistant au montage de Savage Guns
Leone a bénéficié de tout un savoir faire des équipes espagnoles déjà impliquées dans le décor western.

Mais la grosse production qui a lancée Almeria, c'est Oeil pour oeil de Cayatte, co-produite par la Jolly Films (1956), qui produira aussi Leone et Caiano dans leurs films jumeaux de 1964.

La revue d'art almeriense AFAL (1956-1963), disponible maintenant en intégralité sur DVD (voir section livres sur Almeria) a fait, la première, le compte-rendu de ces premiers tournages.

JO
Sergio Leone

Messages : 4204
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Filmographie de Fort Bravo - Texas Hollywood

Message  colonel mortimer le Lun 15 Nov - 10:31

JO a écrit:Mais la grosse production qui a lancée Almeria, c'est Oeil pour oeil de Cayatte, co-produite par la Jolly Films (1956), qui produira aussi Leone et Caiano dans leurs films jumeaux de 1964.


"La seule difficulté a été de trouver un désert autour du bassin méditerranéen, soit pour des raisons géographiques (il n'y a pas de désert au Liban où est censée se dérouler l'histoire), soit pour des raisons politiques (la France était alors en mauvaises relations avec les pays arabes). Et c'est finalement en Espagne, dans la région d'Almeria que le tourisme et le cinéma ignoraient encore, que nous sommes allés tourner "Oeil pour oeil"..."

"André Cayatte" de Guy Braucourt (Seghers, 1969)
avatar
colonel mortimer
Léon Klimosky

Messages : 105
Date d'inscription : 09/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.devildead.com/histoiresdetournages/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Filmographie de Fort Bravo - Texas Hollywood

Message  JO le Lun 15 Nov - 13:04

Il y a aussi dans ce Seghers une photo du tournage.

Alain Douarinou, le cadreur de Matras, chef opérateur sur ce film, raconte dans un livre de souvenirs ce tournage, le premier qu'il fit à Almeria.

Carlos Perez Siquier, grand photographe et animateur principal de la revue AFAL interviewe Cayatte sur le tournage, quelques photos de plateau , dans AFAL, et dans Almeria y el Cine, du même Perez Siquier, 2005: une oeuvre consacrée au cinéma dan sa région natale, hélas bien insuffisament exploitée.

Dans Drame et comédie dramatique, il y a un fil sur Oeil pour oeil sur ce forum.

Cayatte a trouvé ses renseignements sur Almeria par l'Institut Géographique de Paris, et je pense, que le rôle du livre de Jean Sermet, Espagne du Sud, 1953, peut être déterminant. Sermet, par contre, fait totalement l'impasse sur la région du Cabo de Gata, Campos de Nijar.

JO
Sergio Leone

Messages : 4204
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Filmographie de Fort Bravo - Texas Hollywood

Message  JO le Lun 15 Nov - 18:11

Relu rapidement quelques passages du Moya :

Le financier espagnol de Texas Hollywood, c'est Juan Garcia (d'où le nom de Poblado Juan Garcia), Grimaldi et Leone renoncent finalement parce qu'il entre en concurrence avec le Poblado Fraile (Poblado El Paso), dont Arturo Gonzales, qui distribue les productions Grimaldi en Espagne, est partenaire et détient les droits de location (avec Fraile ?) , s'y mêle aussi une histoire de participation familiale qui a entravé le projet.

Moya devait faire rééditer son livre, dommage qu'il n'y ai rien encore de nouveau de ce côté là.

Si vous le trouvez sur le marché d'occasion, il ne faut pas hésiter. (Almeria, un Mundo di Pellicula).

Quand j'avais vu ce décor en 80, le gardien nous avait expliqué que c'était le village de Sergio Leone Smile

Bon , l'assistant de Leone sur les Pubs Renault et son régisseur espagnol, qui tournaient une pub dans les environs et que nous avions croisés au restaurant de Tabernas avaient été incapables de nous fournir les bons renseignements sur la situation du pont de Il était une fois la Révolution..

A l'époque, si on n'était pas collectionneur des photographies placardées sur les vitrines de cinéma, il était vraiment très dur de se repérer dans la nature, hormis les villages westerns. Cela a un peu changé avec le clichés d'écran, une fois la VHS arrivée...

JO
Sergio Leone

Messages : 4204
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Filmographie de Fort Bravo - Texas Hollywood

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum