Darkman - Sam Raimi - 1990

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Darkman - Sam Raimi - 1990

Message  Trinita le Ven 9 Avr - 14:19



Avec : Liam Neeson, Frances Mc Dormand, Colin Friels, Larry Drake...

Synopis piqué à allocine : Peyton Westlake, brillant gênéticien, vient de réaliser la synthèse des cellules de la peau. Sa femme, avocate, a pour client un constructeur immobilier, Louis Strack Jr, dont un document confidentiel vient de lui révèler les agissements douteux. Elle cache le document dans le laboratoire de son mari. Louis Strack Jr envoie des tueurs pour récupérer son bien. Le professeur est laissé pour mort mais il survit a ses horribles blessures. Defiguré, il réussit à se recomposer un visage, mais qui ne tient qu'une heure, afin d'assouvir sa vengeance.

Avis : C'est un très bon film qui commence par un pré générique bien burné. Ensuite ça se calme un peu mais quand il y a de l'action, ça pete de tout les côté et ça c'est bien. D'ailleurs j'aime beaucoup la scène avec l'hélico.
Sinon le côté comic book est bien sympa mais lorgne plus du côté noir des super héros en collant que du côté flamboyant comme Spidey par exemple. D'ailleurs je sais pas si on peu califier Darkman de super héros tellement c'est noir mais l'idée est vraiment très bien exploité par Raimi et la fin est bien pessimiste je trouve.
Donc, on peu qualifier ce film de super héros noir.
Ah, en plus le pote à Raimi, c'est à dire l'immense Bruce Campbell fait une apparition.
Bref, c'est un film à voir en tout cas car bien réalisé et sombre à souhait avec de l'action en plus.
avatar
Trinita
Sergio Leone

Messages : 5484
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 34
Localisation : Angers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Darkman - Sam Raimi - 1990

Message  Hombre le Jeu 23 Mar - 22:46

Vu au cinoche il y a longtemps. Certes c'est sombre, mais on n'est bien dans le langage comic book. De bonnes idées développées sans trop se poser de questions sur la vraisemblance...disons, médicale.

Le renouvellement du concept de l'homme sans visage qui change d'identités à volonté est la force de ce film. Le pépin pour notre anti-héros revanchard, c'est que le procédé pour varier son faciès ne dure pas très longtemps, d'où le suspense montant pendant que celui-ci cherche à atteindre son but.
Bon, je passe pour les plus petites improbabilités de l'histoire; la seule où j'ai tiqué un peu, c'est lorsque notre bonhomme fait près de 1m95 (avec les chaussures et le chapeau What a Face ), bin pas facile de trouver un individu à sa taille pour l'imiter, sans que ce soit trop voyant. Neutral
Reste que Sam Raimi sait utiliser au maximum le montage et les effets pour rendre un récit dynamique, amplifié par la musique entraînante de Danny Elfman.
La présence de  Frances McDormand nous change des midinettes que l'on nous impose en général dans le rôle de la compagne du héros défiguré.
Darkman fut assez rentable pour amener quelques suites avec dans le rôle titre Arnold Vosloo...qui cette fois-ci fait un peu moins que 1m90 avec les godasses et le galurin. What a Face
[img][/img]
avatar
Hombre
Sergio Leone

Messages : 1623
Date d'inscription : 14/12/2010
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://triskellassocies.blogspot.ca/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum