Shango, la pistola infallibile - Edoardo Mulargia - 1970

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Shango, la pistola infallibile - Edoardo Mulargia - 1970

Message  Breccio le Ven 9 Avr - 13:06

La guerre de Sécession a cessé, c’est sûr.

Eh bien, justement, non. Pas pour tout le monde, en tout cas. Pas pour le major Droster (Eduardo Fajardo), qui, à la tête d’un petit détachement sudiste et avec la complicité de Martinez (Maurice Poli), un bandido mexicain, et de ses hommes, a profité du conflit pour s’emparer d’un village mexicain sur lequel il règne en tyran.

Alors, lorsqu’un Texas Ranger du nom de Shango (Anthony Steffen) débarque à la tête d’un détachement nordiste pour annoncer que la guerre est finie, Droster lui tend une embuscade et massacre tout le monde. Sauf notre héros, évidemment, mais, pour lui apprendre à vivre, l’immonde major l’enferme dans une cage qu’il fait hisser dans les airs, suspendue à une branche d’arbre.

Mais Martinez, à qui le major a fait miroiter un improbable trésor nordiste, commence à avoir des doutes. Il fait réparer le télégraphe du village, mais Droster descend le vieux télégraphiste (Franco Pesce) alors qu’il vient d’apprendre la bonne nouvelle, et il démolit également l’appareil. Puis – admirez le machiavélisme – il poignarde le soldat qui gardait Shango et fait évader celui-ci pour l’accuser du crime. Martinez n’est pas dupe, et c’est là que l’intrigue commence à se corser.

Ce que je vous ai résumé là, c’est le premier quart d’heure du film – en gros –, où les enjeux de l’intrigue nous sont exposés d’une façon bien plus tordue et sophistiquée. L’essentiel n’est pas là, d’ailleurs. Le scénario de ce Shango (cosigné par Steffen) rappellera bien des souvenirs aux amateurs de spaghetti : deux bandes, l’une de gringos l’autre de Mexicains, ayant signé une alliance malaisée ; un village réduit en esclavage ; des renversements d’alliance ; un héros devant endurer des souffrances insoutenables… autant de figures imposées du genre. Le petit plus, c’est le brio du metteur en scène, des acteurs et des techniciens.

Et là, autant dire qu’on est servis. Edoardo Mulargia, dont j’ai naguère loué le Non aspettare, Django, spara !, m’apparaît de plus en plus comme un cinéaste à redécouvrir. L’élégance de ses mouvements de caméras est proprement époustouflante. Il est ici secondé par Gino Santini à la photo, qui nous offre des images proprement somptueuses – la scène finale, lors de la fête du village libéré, est une véritable explosion de couleurs –, et par Gianfranco Di Stefano, dont la musique est d’une très grande richesse.

Côté acteurs, Anthony Steffen est lui aussi assez étonnant, surtout au début, lorsqu’il fait passer la souffrance qu’il endure dans sa cage. Une fois libéré, c’est une bête traquée, aux mouvements convulsifs, aux regards angoissés, et il lui faut un petit flash-back pour reprendre conscience de son identité et redevenir lui-même. Après cela, il ressemble à une sorte d’épouvantail céleste, un fantôme en poncho qui rappelle son personnage de La Horde des salopards (dont il avait également coécrit le scénar). Eduardo Fajardo fait son numéro de salaud, qu’il maîtrise à la perfection ; lorsqu’il sombre dans la folie, le résultat est hallucinant. Quant à Maurice Poli, il a préféré la sobriété aux excès habituellement associés aux personnages de bandidos ; on ne peut que l’en féliciter.

A signaler aussi, outre Franco Pesce, l’apparition d’un second couteau sympathique, Spartaco Conversi (dans le rôle du second de Martinez), et celle d’un acteur enfant au destin stupéfiant, Giusva Fioravanti. Mulargia l’avait déjà employé dans El Puro, la rançon est à toi, un film qu’il faudra que je revoie lorsqu’il en existera une meilleure édition que l’immonde DVD des Editions du film retrouvé.

Comment voir ce Shango, d’ailleurs ? Eh bien, comme l’indique le titre de ce fil, il n’est apparemment jamais sorti en France. Le super-fan américain Franco Cleef en avait jadis édité un DVD-R chaudement recommandé, mais en anglais sans sous-titres, hélas. Plus récemment est sorti un DVD splendide chez Koch Media.
Breccio a dit : allez-y voir de plus près.

B.

Breccio
Sergio Leone

Messages : 1272
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 62
Localisation : Blagnac

Voir le profil de l'utilisateur http://baskerville.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shango, la pistola infallibile - Edoardo Mulargia - 1970

Message  Rex Lee le Sam 24 Avr - 8:33



Affiche rare ! Steffen , prêt à en découdre ...et GABRIELLA GIORGELLI .

Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4350
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 60
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shango, la pistola infallibile - Edoardo Mulargia - 1970

Message  El Puro le Sam 25 Sep - 14:13


Antonio De Teffè (as Anthony Steffen)


Eduardo Fajardo


Giusva Fioravanti








El Puro
Michele Lupo

Messages : 418
Date d'inscription : 20/09/2010
Localisation : Allemagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shango, la pistola infallibile - Edoardo Mulargia - 1970

Message  Rex Lee le Sam 25 Sep - 15:43


Attilio Dottesio [ Dean Reese ]



Spartaco Conversi

Et voilà , El Puro , c'est complété ! Smile

_________________

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?

Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4350
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 60
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shango, la pistola infallibile - Edoardo Mulargia - 1970

Message  stéphane le Sam 25 Sep - 16:10


















stéphane
Michele Lupo

Messages : 485
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 57
Localisation : Côte d'Ivoire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shango, la pistola infallibile - Edoardo Mulargia - 1970

Message  Rex Lee le Sam 25 Sep - 18:37

On aura reconnu :


Maurice Poli



Franco Pesce

Et voilà , Stéphane ! king

_________________

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?

Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4350
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 60
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shango, la pistola infallibile - Edoardo Mulargia - 1970

Message  stéphane le Sam 25 Sep - 19:31

Une fois de plus merci Rex.

stéphane
Michele Lupo

Messages : 485
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 57
Localisation : Côte d'Ivoire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shango, la pistola infallibile - Edoardo Mulargia - 1970

Message  old timer le Jeu 16 Déc - 23:25

Excellent film je trouve aussi !

L'histoire semble originale, du moins au début (les soldats refusant la fin de la guerre) parce que sinon, ensuite c'est un peu "une poignée de dollars", soit un village mexicain mis en coupe réglée par deux bandes rivales (temporairement alliées) qu'un Gringo va venir consciencieusement nettoyer au kärcher ! En effet: seul, mais invincible (cf le titre!) Steffen dégomme du bandit mexicain et du soldat sudiste en quantité industrielle pendant tout film - c'est bien ce qu'on attendait de lui, de toute façon !

Mais méfions-nous des résumés lapidaires comme celui-là; car ce petit film over-fauché est remarquable: non par son scénario il est vrai, mais par son style visuel tout à fait particulier, qui rompt avec la plupart des westerns européens. Pas de ville-western mais seulement un village mexicain (maisons aux murs blancs) or celui-ci est entouré de pâturages bien verts et de bois très feuillus: le film a probablement été tourné en Italie ! Ces extérieurs peu réalistes mais magnifiques donnent son cachet unique au film et collent bien au côté onirique de certaines séquences (flash-backs sur la guerre, la scène d'entrée avec Steffen dans la cage suspendue...) bref beaucoup d'images fortes dans ce film, une vraie réussite, ce qui montre qu'il y a un vrai cinéaste derrière et non un tâcheron lambda.
A recommander, donc.

old timer
Sergio Corbucci

Messages : 980
Date d'inscription : 20/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shango, la pistola infallibile - Edoardo Mulargia - 1970

Message  Rex Lee le Ven 6 Sep - 11:15





Petit complément de distribution:


Giusva Fioravanti





Angelo Dessy






Massimo Carocci / Eduardo Fajardo







Elio Angelucci (?) / Maurice Poli






Barbara Nelli





Claudio Ruffini





Pietro Torrisi





Paolo Figlia





Osiride Pevarello





Adriana Giuffrè





Andrea Scotti (Andrew Scott)






Gabriella Giorgelli



A présent, on peut le voir facilement
...Wink 



_________________

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?

Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4350
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 60
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shango, la pistola infallibile - Edoardo Mulargia - 1970

Message  Edocle le Ven 6 Sep - 19:26

Oui, excellent film avec comme d' habitude un excellent Stephen
et facilement visible. Et je crois que tous les amateurs ont la bonne
version, mais merci pour celle du ''tube''....

_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3339
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shango, la pistola infallibile - Edoardo Mulargia - 1970

Message  Edocle le Mer 13 Nov - 19:38

Edocle a écrit:Et je crois que tous les amateurs ont la bonne
version....
V'là t'y pas que j'tombe sur une extraordinaire version langue italienne...
J'en suis tout esbaudi... Et comme de juste les dialogues ne sont pas
identiques aux versions anglaise où allemande... Et comme je considère
que la VO c'est l'italien...




En fait la version italienne est très économe en dialogue et ceci renforce la puissance de
ce film ! Tout es principalement dans le jeu des acteurs. En fait les autres versions ont tout
un tas de parlottes quand les acteurs ont le dos tourné et je trouve que ça alourdi le film !!!
Un grand Steffen...


_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3339
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shango, la pistola infallibile - Edoardo Mulargia - 1970

Message  Edocle le Ven 15 Nov - 15:43

Shango, le seul western spaghetti
où le salaud tue un gamin dans le dos....
Et ça plein écran !!!




_________________

Edocle
Sergio Leone

Messages : 3339
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shango, la pistola infallibile - Edoardo Mulargia - 1970

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:12


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum