Black Jack / Black Joe . 1968 . Gianfranco Baldanello .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Black Jack / Black Joe . 1968 . Gianfranco Baldanello .

Message  Rex Lee le Sam 22 Mai - 10:57



Western tourné en Israël , dans de magnifiques paysages désertiques , Black Jack est sorti chez nous en DVD chez Evidis , avec une qualité d'image très moyenne , voire médiocre .

Le sujet , en quelques phrases : Black Jack ( Robert Woods ) et sa bande ( Rik Battaglia , Dick Palmer , Freddy Unger...)dévalisent une banque . Le moment venu de partager le butin , les choses tournent mal . Les complices de Jack le torturent , violent et tuent sa soeur . Jack va reprendre des forces , grâce à Susan ( Lucienne Bridou ), sa fiancée , et se lancer , fou de rage , à la poursuite des assassins...

J'ai vu ce film il y a quelques années maintenant mais je m'en souviens relativement bien .
Il a été pas mal descendu par ceux qui l'ont vu .

Eh bien , je trouve qu'il n'est pas si mauvais que cela ! Je trouve que l'évolution de Jack est intéressante , même si , je le concède , Robert Woods en fait un peu trop lorsqu'il joue la folie . Jack , au début du film , est un personnage insouciant et décontracté , comme le sont ceux interprétés par Giuliano Gemma ..Dès lors qu'il entreprend sa vengeance , ce n'est plus le même . Vieilli physiquement , quelque chose s'est brisé en lui . C'est une bête sauvage assoiffée de sang . La cruauté avec laquelle il extermine ceux qui deviennent ses victimes est diabolique .
Il devient plus barbare que ses bourreaux .




Robert Woods et Freddy Unger . ( à droite )


Woods . Dick Parmer [ Mimmo Palmara ] , en Indien.



Rik Battaglia .





Nino Fuscagni / Dalia Bresciani




Lucienne Bridou
avatar
Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4458
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 61
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Black jack

Message  WILLIAM H le Jeu 14 Juil - 10:48

Ce western est porté très haut par Kevin Grant dans son livre "Any gun can play" , il lui consacre une page entière d'analyse et donne vraiment envie de le voir.Décrit comme " the most feroucious of revenge movie" dans le genre qui nous intéresse ici , ce film si peu connu parait être une pépite à découvrir.
Peut-être d'autres amateurs l'ont-il vu ?
Apparemment , pas d'édition en DVD, à moins que ...?

WILLIAM H
Francesco Degli Espinosa

Messages : 37
Date d'inscription : 25/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Black Jack / Black Joe . 1968 . Gianfranco Baldanello .

Message  Trinita le Jeu 14 Juil - 10:51

Tu parles du Black Jack avec Robert Woods ?

_________________
Quand on n'a pas d'argent, faut utiliser son cerveau (Luigi Cozzi)
L'alcool peut être le pire ennemi d'un homme, mais la bible nous dit d'aimer nos ennemis (Frank Sinatra)
avatar
Trinita
Sergio Leone

Messages : 5460
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 34
Localisation : Angers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Black Jack / Black Joe . 1968 . Gianfranco Baldanello .

Message  WILLIAM H le Jeu 14 Juil - 11:02

Oui , c'est bien ça , on vient de me dire qu'il pourrait y avoir une ( mauvaise) édition chez Evidis .

WILLIAM H
Francesco Degli Espinosa

Messages : 37
Date d'inscription : 25/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Black Jack / Black Joe . 1968 . Gianfranco Baldanello .

Message  Trinita le Jeu 14 Juil - 11:04

Tout à fait d'ailleurs je vais me permettre de fusionner ton sujet avec le sujet préexistant. Wink

_________________
Quand on n'a pas d'argent, faut utiliser son cerveau (Luigi Cozzi)
L'alcool peut être le pire ennemi d'un homme, mais la bible nous dit d'aimer nos ennemis (Frank Sinatra)
avatar
Trinita
Sergio Leone

Messages : 5460
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 34
Localisation : Angers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Black Jack / Black Joe . 1968 . Gianfranco Baldanello .

Message  WILLIAM H le Jeu 14 Juil - 11:12

Oui,merci.Je viens de lire le post de Rex Lee sur le sujet.Intéressant.Peut-être d'autres avis ?

WILLIAM H
Francesco Degli Espinosa

Messages : 37
Date d'inscription : 25/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Black Jack / Black Joe . 1968 . Gianfranco Baldanello .

Message  Il Ritardario le Jeu 14 Juil - 12:25

Mon avis est que ce film (à petit budget) a généralement une bonne réputation dans les livres spécialisés sur le western italien.
Pourtant, je ne l'ai pas vraiment aimé. Malgré un début prometteur, les scènes de vengeance du héro sont souvent invraisemblables. Exemple, le héro est en haut d'une coline, le méchant pris de panique tente de s'enfuir, et dans la seconde qui suit on retrouve notre héro juste derrière lui (don d'ubiquité ?!). Du coup, j'ai rapidement décroché malgré quelques bonnes scènes de délire all'italiana compètement imprévisibles.
Maintenant, tu ne risques rien d'essayer, il est à moins de 4€ sur PriceMinister (et parfois encore moins chèr dans certains supermarchés).

Dans un genre un peu semblable, je préfère "Django le Bâtard" ou encore mieux: "Et le vent apporta la violence", tous deux également dispo en dvd. Very Happy
avatar
Il Ritardario
Sergio Sollima

Messages : 608
Date d'inscription : 30/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Black Jack / Black Joe . 1968 . Gianfranco Baldanello .

Message  Edocle le Jeu 14 Juil - 12:49

Pour donner une idée de la qualité du DVD EVIDIS voici une capture :

On a beaucoup critiqué les DVD EVIDIS, mais voilà une boite qui en il y a une dizaine d'années
a sorti d'un seul coup d'un seul une douzaine de DVD de westerns spaghetti introuvables en France !
A l'époque en dehors des vieilles VHS et des Leone et autres rares, rien a se mettre sous la dents !
Et en plus la série était vendue à 2€90 pièces. Je me souviens quand j'ai vu la pile de DVD chez
Planete Saturne, j'ai sauté de joie et acheté tout d'un coup !
Alors j'attends qu'une boite nous refasse le même coup !
Quand à la qualité des masters, il n'y a qu'a regarder les sorties de "il était une fois dans l'ouest"....
Bon mais c'est pas tout ça, moi aussi comme Rex Lee, je trouve que ce film mérite
plus qu'un simple coup d'oeil blasé...

_________________
avatar
Edocle
Sergio Leone

Messages : 3408
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 70
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Black Jack / Black Joe . 1968 . Gianfranco Baldanello .

Message  WILLIAM H le Jeu 14 Juil - 17:11

Je l'ai commandé ,de toutes façons ,peu d'espoir d'avoir une meilleure édition un jour en français.
Il est vrai que pour les Evidis , les éditions sont souvent très médiocres , mais elles ont, en effet, le mérite d'exister.
Mais avoir un film comme "Adios California" ( particulièrement mal traité par cet éditeur) dans une édition digne de ce western , ce serait quand même sympa...

WILLIAM H
Francesco Degli Espinosa

Messages : 37
Date d'inscription : 25/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Black Jack / Black Joe . 1968 . Gianfranco Baldanello .

Message  Sancho Perez le Jeu 13 Sep - 14:58

Vu les avis partagés, je m'attendais à une déception, mais ma foi je l'ai trouvé fort sympathique ce film!
L'idée d'avoir un héros handicapé (il boîte et est obliger d'utiliser une béquille) qui devient petit à petit cinglé dans son désir de vengeance est originale! La musique de Lallo Gori collait bien à l'action je trouve.

La scène du braquage, dont Black Jack est le cerveau, ne m'a pas semblé tirée par les cheveux pour une fois. J'ai trouvé ce braquage très crédible.

En revanche, si on fait la fine bouche, c'est vrai qu'il y a des choses irrationnelles. Comme l'a dit Il Ritardario, il y a le fait que le héros, qui peine à se déplacer même avec sa béquille, semble se téléporter en arrivant d'un seul coup derrière un adversaire. Il nous fait le coup plusieurs fois le coup le bougre! Deuxième chose invraisemblable, ses anciens compagnons se sont enfuis vers le Mexique, et le frère du héros lui dit que personne n'a vu la direction qu'ils prenaient. Et pourtant, Black Jack arrive à les retrouver les uns après les autres, très facilement, comme si le Mexique n'était pas plus gros qu'un bourg et sans avoir une once d'indice.
Ensuite, je n'ai pas compris pourquoi dès le début Black Jack a besoin d'un guide indien pour le braquage puisque ce dernier n'intervient pas. Etait-ce juste pour se rendre en ville? Impossible! Tout le monde y semble bien connaître le fameux Black Jack donc il y a déjà mis les pieds plus d'une fois!

Dernier point noir, le personnage du frère du héros est consternant de nullité. A chacune de ses apparitions, il nous confirme qu'il est un boulet. En plus, le doublage n'est pas convaincant: "Oh! non! Ne laisse pas ce sauvage entrer!". Et la mort de sa soeur n'a pas l'air de l'avoir attristé plus que ça.

Bref, même en tenant compte des quelques défauts cités plus haut, ce western se regarde avec plaisir.
L'image, bien qu'en 4/3, m'a semblé d'une qualité bien supérieure à d'autres Evidis.
avatar
Sancho Perez
Michele Lupo

Messages : 543
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Black Jack / Black Joe . 1968 . Gianfranco Baldanello .

Message  MARCHAND le Jeu 21 Nov - 11:28

Bien aimé celui-là même si l'histoire n'est pas des plus originales. Par contre son traitement, en particulier dans le début m'a paru convaincant et ce cowboy avec sa canne est au moins original, à défaut d'être toujours crédible dans certaines situations. Et puis Robert Woods dans un rôle pas évident de personnage qui évolue de la sérénité tranquille à la folie meurtrière tient la baraque et porte largement ce film. Je ne connais pas beaucoup de comédiens, dans cette catégorie, capable d'en faire autant.
avatar
MARCHAND
Sergio Leone

Messages : 5472
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Black Jack / Black Joe . 1968 . Gianfranco Baldanello .

Message  Trinita le Sam 2 Mai - 21:47

Une image trouvée sur le net.

_________________
Quand on n'a pas d'argent, faut utiliser son cerveau (Luigi Cozzi)
L'alcool peut être le pire ennemi d'un homme, mais la bible nous dit d'aimer nos ennemis (Frank Sinatra)
avatar
Trinita
Sergio Leone

Messages : 5460
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 34
Localisation : Angers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Black Jack / Black Joe . 1968 . Gianfranco Baldanello .

Message  Sitting Bull le Dim 3 Mai - 0:34

Jaquette DVD "Evidis".


Une affiche "caviardée" ! (Cachez ce sein....)  Very Happy

avatar
Sitting Bull
Sergio Sollima

Messages : 668
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 79
Localisation : La forêt landaise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Black Jack / Black Joe . 1968 . Gianfranco Baldanello .

Message  Trinita le Sam 9 Mai - 9:26

Une autre image :

_________________
Quand on n'a pas d'argent, faut utiliser son cerveau (Luigi Cozzi)
L'alcool peut être le pire ennemi d'un homme, mais la bible nous dit d'aimer nos ennemis (Frank Sinatra)
avatar
Trinita
Sergio Leone

Messages : 5460
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 34
Localisation : Angers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Black Jack / Black Joe . 1968 . Gianfranco Baldanello .

Message  Trinita le Ven 30 Déc - 12:29

Encore une photo trouvée sur le net


_________________
Quand on n'a pas d'argent, faut utiliser son cerveau (Luigi Cozzi)
L'alcool peut être le pire ennemi d'un homme, mais la bible nous dit d'aimer nos ennemis (Frank Sinatra)
avatar
Trinita
Sergio Leone

Messages : 5460
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 34
Localisation : Angers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Black Jack / Black Joe . 1968 . Gianfranco Baldanello .

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum