Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  Rex Lee le Lun 17 Mai - 7:38



J'ai vu ce film un jour de l'été 1968 , quelques semaines seulement après avoir découvert " Le bon ,la brute et le truand ".
Et si les références au film de Leone , dans la scène d'ouverture , m'ont échappées à l'époque ( Jose Torres campe un Lee Van Cleef plus vrai que nature ...), d'autres , notamment dans le final , ont attiré mon attention .

Trois aventuriers , en quête d'un fabuleux trésor , se retrouvent dans une église abandonnée et s'affrontent dans un duel ...à trois .
Il ne m"en fallait pas davantage : le lien avec le Leone était tissé.

Mais il y avait détournement : le duel n'aurait pas lieu . Nous étions dans un film parodique ...diablement divertissant .

J'avais déjà vu Hilton dans "Le temps du massacre " et j'avais aimé sa performance...Avec ce film-là , il gagnait , à mes yeux , ses galons de star du western italien .

Et puis , il y avait les deux autres :



Gilbert Roland et Edd Byrnes , à droite et Karen O ' hara , au centre .





avatar
Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4552
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 61
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  JO le Lun 17 Mai - 7:45

Dommage, aucun DVD digne d'intérêt pour ce film assez réussi. La meilleure copie est espagnole, mais en 2.35 4.3, d'ailleurs je ne sais plus si elle existe encore à la vente.

Le Z1 VCI était particulièrement calamiteux...

JO
Sergio Leone

Messages : 4204
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  Edocle le Lun 17 Mai - 8:44

JO a écrit:Dommage, aucun DVD digne d'intérêt pour ce film assez réussi. La meilleure copie est espagnole, mais en 2.35 4.3.

N'oublions pas que la version française de ce film a été diffusée en VHS.
La copie est en bonne état même si l'image est un peu sombre.
Le film est au format scope d'origine et la durée semble complète 1h34'58" !
Un simple passage sur le PC permet à l'aficionados d' en faire une restauration
plus qu' acceptable, en attendant qu'un éditeur.... ( refrain bien connu.... )
Ah, que nos VHS ont encore de beaux jours devant elles !

_________________
avatar
Edocle
Sergio Leone

Messages : 3459
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 71
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  AkpStyl le Lun 17 Mai - 17:52

Un film à voir donc, j'en prend note Smile !
avatar
AkpStyl
Sergio Corbucci

Messages : 883
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 38
Localisation : Par là bas

Voir le profil de l'utilisateur http://olampiao.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  Breccio le Lun 17 Mai - 19:42

JO a écrit:Le Z1 VCI était particulièrement calamiteux...
Pas terrible, en effet, mais c'était un DVD "toutes zones". On prend ce qu'on a !
B
avatar
Breccio
Sergio Leone

Messages : 1277
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 63
Localisation : Blagnac

Voir le profil de l'utilisateur http://baskerville.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  Sartana le Jeu 20 Mai - 6:34

Comme Edocle j'ai une VHS de ce film, hélas la mienne ne fait pas 1h35 et a une durée tronquée. De même que l'image, honteusement recadrée Embarassed
Espérons un DVD allemand un de ces jours, mais s'il n'est toujours pas sorti, c'est sans doute une question de droits, et là, on peut toujours se brosser.
avatar
Sartana
Enzo G. Castellari

Messages : 239
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  Sartana le Jeu 20 Mai - 6:40

J'ai retrouvé mon avis, particulièrement long, mais tant pis :

Que peut-il arriver à un train transportant 300 000 dollars sous la garde de l’armée américaine et de Clayton, un employé de banque ? Il est attaqué, évidemment. Monédéro (Montero en VF), chef d’une bande de mexicains, parvient à dérober le magot. L’Étranger, un chasseur de primes, présent dans le train, voit là une bonne occasion de gagner beaucoup d’argent s’il parvient à mettre le grappin sur Monedero. Clayton recherche lui aussi le bandit car il désire retrouver l’or afin de le garder pour son propre compte. Mais, Monédéro a été trahi : un de ses acolytes a caché le butin de l’attaque, et se fait descendre avant d’avoir pu dire où. Seul le médaillon qu’il portait à sa mort peut permettre de retrouver la cachette. La course au trésor commence…

Tito Carpi pose ici les bases de ce qui fera le succès des films qu’il scénarisera : une course au trésor, basée sur un petit objet qui sera la clé de l’intrigue, donnant lieu à de multiples rebondissements, trahisons et scènes humoristiques. Et ici, l’humour est plutôt ironique, très noir, et pour tout dire, ça dézingue sec.

Enzo G. Castellari signe ici son deuxième western. Le premier était Sept winchester pour un massacre, western sans grand relief. La même année, il signe donc la réalisation de Je vais, je tire et je reviens, son meilleur western.

La scène d’introduction
Spoiler:
est à elle seule révélatrice de l’avance de Castellari sur son temps. En effet, dans cette fameuse scène, 3 cavaliers entrent dans une ville apparemment déserte : l’un porte le poncho d’Eastwood dans les films de Leone, l’autre est un sosie de Lee Van Cleef, quant au dernier, il ressemble comme deux gouttes d’eau au personnage de Django. Ils voient 3 cercueils. Ils demandent au croquemort qui ils sont, et à l’écoute des noms, l’un réagit : « Mais c’est nos noms, ça ! » Trop tard. L’Étranger les abat. Le vrai croquemort arrive, demande à l’Étranger s’il a une autre prime en vue. Il répond qu’il va donner la chasse à Monedero, le fossoyeur tente de l’en dissuader en lui disant qu’il est dangereux, etc… Et l’Étranger de répondre : « J’y vais, je le tue et je reviens ». Générique.


La volonté de rupture de Castellari avec ce qui se faisait déjà en matière de western à le même époque est flagrante. Alors que tous ses compatriotes signent des histoires de vengeance familiale, il cherche l’originalité en faisant de son « Étranger » un personnage rebutant sur le principe, cupide, violent, prêt à tout, mais le parsème d’un brin de désinvolture, et d’une pointe d’humour, ce qui le rend immédiatement sympathique auprès du spectateur.
Spoiler:

Il dézingue ensuite symboliquement les « concurrents » de son personnage : Django, l’Homme sans nom et Sentenza, pour montrer qu’il ne reste que lui et que désormais, il faudra compter sur la présence à l’écran d’un nouveau type de héros.
Le succès de Vado l’ammazzo e torno est à mon sens, et sans conteste, le film qui a lancé l’arrivée de Sartana, puis son détournement comique Sabata. Puis le comique proprement dit avec Trinita. Mais on s’éloigne du film et comme dirait Boris Vian « J’y retourne immédiatement ».

En plus de casser des mythes, Je vais je tire et je reviens rend aussi hommage aux films de Leone. Ainsi, Gerard Herter et Georges Hilton s’observe mutuellement à l’aide l’un d’une paire de jumelles, l’autre d’une lorgnette comme dans Et pour quelques dollars de plus. De même, Edd Byrnes et Hilton qui discutent en mangeant exactement à la manière d’Antonio Casas et Lee Van Cleef dans le Bon, la brute et le truand. Enfin, le duel final à trois protagonistes, est évidemment une référence à Leone, duel ici complètement tourné en dérision.

Les combats sont comme toujours magnifiquement chorégraphiés et les gags visuels fusent : Castellari est au mieux de sa forme. Des étals du marché (le même que dans Aujourd’hui ma peau demain la tienne du même Castellari) à la maison de bains, tout le mobilier y passe, laissant place avant tout à l’humour des cascades.

Jusqu’à la dernière minute, les rebondissements sont là et c’est tout ce qu’on demande : un western italien de pur divertissement à classer parmi les meilleurs !
avatar
Sartana
Enzo G. Castellari

Messages : 239
Date d'inscription : 06/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  old timer le Lun 7 Juin - 15:41

Celui-là je viens de le voir et je souscris a ce qui a été dit, c'est léger et divertissant, dans l'ensemble on passe un bon moment, dans la veine parodique des Leone difficile de faire mieux.

Des réserves quand même sur le rythme du film un peu trop languissant par moments, et sur les scènes comiques (poursuites sur le marché, bagarre dans les bains publics) trop longues et lourdingues avec cette musique de cirque censée souligner le coté parodique de la chose. Sinon la fin dans l'église est très bien enlevée, la scène du début aussi (on dirait les 3 peronnages du "bon, la brute et le truand" - Castellari reprend en clin d'oeil le projet de Leone au début d'Il était une fois dans l'ouest de faire flinguer les 3 persos de son film précédent- projet avorté par le refus d'Eastwood)

Edd Byrnes est un quasi sosie de Hugh Grant, ce qui fait bizarre, mais on s'y fait car il a le même genre de charme nonchalant. Roland et Hilton sont excellents, cela va sans dire, mais ça va mieux en le disant. Les autres personnages sont par contre assez inexistants (le banquier joué par Gerard Herder, le chef des soldats, la fille...) Mais on ne va pas bouder son plaisir !

Je l'ai vu gâce à un DVD british qui a le triple avantage d'être zone 2, disponible sur Amazon et pas cher :

Format scope respecté, bande-son anglaise, ni sous-titres, ni bonus. Mais nous sommes entre anglophones ou assimilés, alors pas de problème pour suivre des dialogues assez simples...

Par contre je ne le recommande pas aux puristes de la qualité de la copie (genre Koch Media ou M6 video), on est à des années lumières de ces éditeurs : image sombre, mal définie, son plein de souffle: parfois une ligne transparente traverse l'écran, ce qui signe le forfait: il s'agit juste d'un repiquage de VHS fatiguée ! Une abomination, donc, mais en attendant une édition sérieuse, ça permet de voir le film à peu de frais...


Dernière édition par old timer le Mar 29 Jan - 21:12, édité 1 fois

old timer
Sergio Leone

Messages : 1076
Date d'inscription : 20/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  Rex Lee le Mer 12 Oct - 6:33

Sartana a écrit:Comme Edocle j'ai une VHS de ce film, hélas la mienne ne fait pas 1h35 et a une durée tronquée. De même que l'image, honteusement recadrée Embarassed
Espérons un DVD allemand un de ces jours, mais s'il n'est toujours pas sorti, c'est sans doute une question de droits, et là, on peut toujours se brosser.


Le film en VHS:










Le titre mexicain.





_________________

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?
avatar
Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4552
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 61
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  Trinita le Mar 9 Oct - 10:42

Revu sur la VHS d'époque mais pas en entier car la fin de la bobine est trop endommagé. Evil or Very Mad
Cependant c'est un film au scénario enlevé avec un Hilton génial et le meilleur rôle d'Edd Byrnes dans le western européen.
Bref c'est du pur divertissement réalisé par un maître en la matière.
A voir et à revoir !!

_________________
Quand on n'a pas d'argent, faut utiliser son cerveau (Luigi Cozzi)
L'alcool peut être le pire ennemi d'un homme, mais la bible nous dit d'aimer nos ennemis (Frank Sinatra)
avatar
Trinita
Sergio Leone

Messages : 5484
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 34
Localisation : Angers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  JO le Mer 26 Juin - 19:28

Je vais, je tire je reviens fera l'objet d'un dossier assez consistant  avec du matériel inédit courant 2014  ici :

http://monnomestpersonne1973.blogspot.com/

Accompagné éventuellement d'un petit dossier sur George Hilton Wink

(Ces calendriers sont indicatifs, si le dossier grossit, il faut attendre plus longtemps.... )

JO
Sergio Leone

Messages : 4204
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  chuncho le Mar 9 Juil - 21:16

J'ait vu ce film que je ne connaissait pas en VO ici :http://www.veoh.com/watch/v1472427976DnrNrr

j'ait bien aimer mais je n'ait pas tout compris car les dialogues sont en Italien ... mais j'ait compris le plus gros de l'histoire quand même
mais bon je pense que le film est mieux quand on comprend les dialogues :p
vivement qu'un dvd avec une piste son Français ou des sous titres voit le jour (l'espoir fait vivre) Smile 
avatar
chuncho
Léon Klimosky

Messages : 116
Date d'inscription : 06/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  sabata94 le Mer 10 Juil - 22:15

un trés grand film divertissent don je ne me lasse pas de regardé
ma copie vhs un jour peux être un dvd serais le bienvenue sur mon étagère a dvd qui y tend les bras Wink 
avatar
sabata94
Léon Klimosky

Messages : 100
Date d'inscription : 15/05/2012
Age : 42
Localisation : sad hill

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  chuncho le Jeu 11 Juil - 21:39

quelle est la meilleure édition dvd de ce film en zone 2??
avatar
chuncho
Léon Klimosky

Messages : 116
Date d'inscription : 06/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  El Puro le Jeu 22 Aoû - 20:23


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
avatar
El Puro
Michele Lupo

Messages : 418
Date d'inscription : 20/09/2010
Localisation : Allemagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  Horace Pinker le Dim 22 Sep - 11:52


Une affiche Espagnole.
Pas trouvé en couleur et en bonne qualité donc c'est un scan du Monster Bis consacré à George Hilton Smile
avatar
Horace Pinker
Michele Lupo

Messages : 522
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 40
Localisation : Seine et marne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  Hombre le Ven 2 Mai - 14:38

Enfin vu.
C'est une honte, je l'avoue, d'avoir autant tardé à le découvrir; surtout quand une âme charitable me l'ait fourni depuis des lustres. Embarassed

Spectacle décontracté où tous les acteurs semblent s'amuser autant que nous. Les références au genre abondent dans un scénario qui nous amène aussi des rebondissements.
Si jamais il sort un DVD de qualité en France avec quelques petits bonus, je me le prends sans hésitation. Smile  
avatar
Hombre
Sergio Leone

Messages : 1585
Date d'inscription : 14/12/2010
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://triskellassocies.blogspot.ca/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  palance le Ven 2 Mai - 15:17

Peut être une édition dvd chez Artus , son responsable doit avoir un rdv avec Enzo G Castellari ce mois ci (vu un précédent message de Artus datant de février si je me souviens bien ).Castellari a vraiment réalisé de bons westerns européens qui méritent amplement une édition dvd de qualité.

palance
Léon Klimosky

Messages : 140
Date d'inscription : 15/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  Rex Lee le Dim 10 Juil - 7:32

Ultimes cartouches...










_________________

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?
avatar
Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4552
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 61
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  Rex Lee le Mar 10 Jan - 7:45

Toujours pas de DVD français...Alors, voici la VF:



_________________

Dis-donc, toi, tu sais que tu as la tête de quelqu’un qui vaut 2000 dollars?
avatar
Rex Lee
Sergio Leone

Messages : 4552
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 61
Localisation : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  higgins le Ven 13 Jan - 12:37

merci !! Cool
je vais mater ça bounce
avatar
higgins
Léon Klimosky

Messages : 111
Date d'inscription : 12/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  Sitting Bull le Ven 13 Jan - 16:33

Rex Lee a écrit:


L'affiche est fautive !   Very Happy
C'est "Karen (avec un seul E) O'Hara, alias Stefania Careddu.
avatar
Sitting Bull
Sergio Sollima

Messages : 715
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 79
Localisation : La forêt landaise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  Sitting Bull le Ven 13 Jan - 16:34

higgins a écrit:merci !! Cool
je vais mater ça bounce

Merci aussi. C'est dans la boîte ! Laughing
avatar
Sitting Bull
Sergio Sollima

Messages : 715
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 79
Localisation : La forêt landaise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  Sitting Bull le Ven 13 Jan - 16:40

Sitting Bull a écrit:

L'affiche est fautive !   Very Happy
C'est "Karen (avec un seul E) O'Hara, alias Stefania Careddu.

Le film aussi !!!  lol!


avatar
Sitting Bull
Sergio Sollima

Messages : 715
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 79
Localisation : La forêt landaise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  pak le Ven 13 Jan - 17:41

Ben non, je ne pense pas, si erreur il y a, elle semble venir d'ici. Wink

Toutes les affiches, et même le matériel italien, montrent cette orthographe pour le pseudo de l'actrice, donc Kareen.





Il semble d'ailleurs que Stefania Careddu (mais ça reste à vérifier) n'a utilisé ce pseudo que pour ce film.

_________________
Quand on tire, on raconte pas sa vie...
avatar
pak
Joachim Romero Marchent

Messages : 94
Date d'inscription : 21/11/2015
Age : 47
Localisation : Sierra Massy

Voir le profil de l'utilisateur http://www.notrecinema.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vais , je tire et je reviens . 1967 . Enzo G. castellari .

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum